Évolution technique de la césarienne

· 23 octobre 2018
La césarienne est l’une des interventions chirurgicales les plus fréquentes à l’heure actuelle. Selon l'Organisation mondiale de la santé, les césariennes ne devraient pas augmenter à un taux plus élevé, soit 11-15%.

L’évolution technique de la césarienne a eu un impact à la fois dans le domaine social et dans le domaine de l’évolution. Comme on le sait, la césarienne, en tant que moyen chirurgical d’amener un bébé au monde, est devenue plus courante ces derniers temps.

Dans la société actuelle, la césarienne n’est plus considérée comme une intervention chirurgicale à risque, au contraire, elle s’est normalisée à un point tel qu’elle ne cause que peu, voire pas d’inquiétude. Mais quelle a été l’évolution de cette technique et comment a-t-elle changé l’humanité ? Comment était-ce normalisé ? Découvrez tout ça ci-dessous.

Qu’est-ce qu’une césarienne ?

C’est une technique dans laquelle, par une intervention chirurgicale, le fœtus est retiré du ventre de la mère. C’est l’une des opérations les plus courantes aujourd’hui. De plus, grâce aux progrès de la médecine, il peut être considéré comme une technique offrant des garanties de sécurité.

Compte tenu de la fréquence à laquelle cette opération se pratique, la césarienne est devenue de plus en plus populaire. Entre autres choses, parce que les progrès scientifiques permettent de minimiser les risques. Et ceci pour la mère et le bébé. La décision de pratiquer une césarienne peut être due à plusieurs raisons :

  • Car au moment de l’accouchement, il existe une situation qui met en danger la vie du bébé ou de la mère.
  • Pour une décision consensuelle entre le médecin et le patient. Il s’agit plutôt d’un facteur psychologique, lié à l’idée de douleur et à la préférence donnée à un programme de naissance.
  • A cause de l’évolution de l’espèce humaine. Ce point est soutenu par des études scientifiques. Ils parlent de l’évolution de la structure osseuse des femmes au fil du temps. Changements dans lesquels le bassin est devenu plus étroit.
Evolution de la césarienne

L’évolution technique de la césarienne

Le mythe populaire associe souvent cette technique à la naissance de Jules César. Ce qui est assez improbable, notamment à cause des connaissances médicales limitées de l’époque. Le nom est plutôt dû au mot latin caedere, dont le sens est couper. Couper le ventre maternel pour extraire le fœtus.

Jusqu’à l’apparition de l’anesthésie et des antibiotiques, toute intervention chirurgicale présentait un risque considérable. Pour ces risques, jusqu’à la seconde moitié du XXe siècle, le recours à la césarienne était une décision de dernier recours. Elle a été prise en cas de risque extrême pour la mère ou le bébé et la technique ne présentait pas beaucoup de garanties de succès.

La première césarienne documentée est celle réalisée en 1794 aux États-Unis. Jesse Bennett, le médecin qui l’a effectuée, l’a pratiquée sur sa femme. Elle et son enfant se sont rétablis de manière satisfaisante, créant ainsi un précédent important dans l’histoire de la médecine.

la technique de la cesarienne

Césarienne et évolution humaine

Le développement de la science et de la médecine en particulier a permis d’améliorer la qualité de la vie. En plus de prolonger les années d’existence. Ce qu’il est intéressant de savoir, c’est que ce développement technique a généré des changements évolutifs. Le corps de la femme s’est adapté à ces techniques.

Types de césarienne

La césarienne est classée en fonction de la zone du corps où la coupe est faite. De cette manière, il y a le caporal césarien et le segmental. La césarienne corporelle comporte des risques, raison pour laquelle son utilisation est peu fréquente.

Parmi les nombreuses classifications de la césarienne, l’une d’entre elles la divise en deux groupes. Le critère utilisé est le moment où sa réalisation se décide :

  • Césarienne élective. Aussi appelé programmée. Sa réalisation se pratique juste avant le début de la naissance.
  • Césarienne intrapartum. Cela se produit généralement en raison de complications dans le processus de naissance.
  • Césarienne segmentaire. Cette modalité, la plus fréquente, est réalisée dans la région du segment inférieur de l’utérus. La raison pour laquelle il est le plus affecté est qu’il s’agit d’un endroit où un nombre réduit de fibres musculaires est affecté et où la guérison est beaucoup plus rapide.
  • La césarienne segmentaire peut être réalisée avec une coupe verticale (non recommandée), transversale (la plus utilisée) ou en forme de T. Cette dernière est une option en cas de complications avec le fœtus lors de l’accouchement.

Les tendances

L’évolution technique de la césarienne a permis un grand nombre de naissances, qui est devenue l’une des procédures les plus courantes. En Espagne, 25% des enfants naissent avec cette technique. Dépassant la recommandation de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui a recommandé de ne pas dépasser 15%.

Sans aucun doute, l’évolution de cette technique est un exploit humain. Mais l’idéal est de l’exécuter quand c’est médicalement nécessaire, pour la mère et pour l’enfant.