Étude sur le bruxisme infantile

12 août 2018
Le bruxisme est un trouble qui affecte de nombreux enfants. Bien que le terme ne nous semble pas très familier, nous savons tous ce que c'est. C'est le grincement des dents, ce réflexe de serrer les dents pendant que nous dormons. Il affecte 20% des enfants et aussi des femmes enceintes.

Entendre ses enfants grincer des dents peut être une source de préoccupation pour certains parents. Du moins l’ignorance de la maladie provoque notre vigilance. Le bruit des dents qui se frottent les unes contre les autres peut être fort et effrayant.

Malgré le fait d’avoir l’impression que leurs dents vont se casser, cela ne peut pas arriver. Cependant, si le bruxisme se prolonge, des dommages au niveau de l’émail dentaire peuvent survenir. On sait que le bruxisme est une action totalement involontaire, non complexe. Cependant, il peut causer des maux de tête, des douleurs aux oreilles, au cou et à la structure mandibulaire chez les jeunes enfants.

Causes du bruxisme

Grincer des dents pendant que nous dormons n’a pas de but fonctionnel. Jusqu’à présent, il est connu comme un réflexe involontaire. L’habitude est plus fréquente chez les enfants et il survient souvent à la nuit quand il dort. On en connaît au moins deux types :

  • Le bruxisme centré : il s’agit du serrage de la mâchoire. On l’observe plus fréquemment pendant la journée, surtout chez les enfants, qui ne sont pas conscients de cette habitude
  • Bruxisme excentré : il s’agit du frottement des dents. Il survient aussi bien le jour que la nuit.

Il existe deux causes principales au bruxisme : physique et psychologique. Les causes psychologiques sont liées au stress ou à la tension émotionnelle. Il est fréquent chez les enfants qui souffrent d’hyperactivité ou d’anxiété. En général, ces enfants sont constamment nerveux et passent souvent d’une activité à l’autre.

Quand les enfants sont actifs, ils peuvent serrer la mâchoire ou se frotter les dents. Cependant, tout peut empirer quand ils vont au lit. Quand ils sont endormis, ils ont toujours la même énergie et c’est à ce moment que commence le bruxisme. Malgré cela, on sait que l’anxiété est la cause la plus fréquente du bruxisme.

bruxisme infantile

La santé est une vraie richesse et non des pièces d’or et d’argent.

-Mahatma Gandhi-

Lorsque nous parlons de causes physiques, nous faisons référence au fait que le bruxisme est un symptôme accompagné de douleurs au niveau des oreilles ou de la tête. Il est également très fréquent pendant la période de formation des dents. Il peut être gênant quand les dents sortent ou tombent. En outre, une nouvelle dentition interfère dans la manière dont ils ferment la bouche, en raison de la nouvelle structure dentaire.

Certaines spéculations sur ce trouble indiquent qu’il est causé par des parasites dans l’intestin de l‘enfant. On dit que les enfants manifestent leur gêne causée par l’activité des parasites de cette manière.

Comment traite-t-on le bruxisme de l’enfant ?

Bien qu’il provoque l’alarme ou l’inconfort, ce problème n’est généralement pas pris pour la consultation. En outre, un trouble transitoire peut en résulter; Par exemple, si c’est le produit d’une maladie, cela se terminera comme ça. Pour plus de clarté, nous devrions noter si le bruxisme coïncide avec les descriptions mentionnées dans les causes ci-dessus.

Cependant, le problème peut être diagnostiqué par un examen dentaire, quand nous ne l’avons pas encore pris au sérieux. Si tel est le cas et que l’enfant a des blessures graves, il est nécessaire de le traiter spécifiquement. Cependant, dans le cas de conditions minimales, le traitement dentaire n’est généralement pas indiqué.

bruxisme infantile

Dans tous les cas, les spécialistes indiquent souvent des traitements pour soulager l’anxiété. On peut également la traiter par une thérapie anti-stress, qui n’est généralement pas envahissante. Autrement dit, on suggère de réaliser des activités qui les détendent et les distraient.

La principale recommandation est de canaliser votre anxiété et surtout, d’empêcher l’enfant d’aller dormir quand il est anxieux, en colère ou triste. Il est également conseillé de calmer ses nerfs et de les rendre moins conscients de leur problème, car cela les rend plus anxieux.

On recommande de traiter les causes au-delà du bruxisme car il n’endommage pas seulement les dents. Si l’enfant a besoin d’un traitement dentaire, le plus grave pourrait être un problème au niveau du muscle de la mâchoire. Dans ces cas-là, on peut placer une gouttière de protection, qui préviendra les blessures permanentes.

D’autre part, l’idée selon laquelle le trouble serait liée à l’infection par des parasites est écartée. Il n’existe aucune preuve scientifique à cette relation, même si cela peut coïncider dans de nombreux cas. À cet égard, les spécialistes pensent que lorsque le bruxisme survient face à cette situation, l’enfant avait déjà des prédispositions.

 

A découvrir aussi