Est-ce une bonne chose qu’un enfant assiste à la naissance du petit dernier ?

30 juillet 2019
L'arrivée d'un nouveau membre dans la famille est un événement très spécial. Nous attendons, très souvent, avec impatience ce moment. Compte tenu de cela, certains vous diront qu'il est bon qu'un enfant assiste à la naissance du petit dernier. Mais est-ce vraiment une bonne chose ?

Vous trouverez de nombreuses idées préconçues autour de cette question. En général, les idées qui reviennent souvent résument toutes à quel point la vision peut être traumatisante pour un enfant de voir sa mère souffrir. Cependant, certains pensent que cela peut aider les enfants à comprendre dès le début l’arrivée de leur nouveau frère ou sœur. Alors le fait qu’un enfant assiste à la naissance du petit dernier est-il conseillé ou pas ? Nous vous donnons quelques éléments de réponse dans cet article.

Selon les critères de chaque mère et le type de dynamique familiale, l’enfant sera présent ou non au moment de l’accouchement. Toutefois, il vaut mieux en parler avec l’enfant avant de prendre une décision. En effet, même si la mère veut le faire participer à l’instant tant attendu, si l’enfant ne se sent pas à l’aise, nous ne devrions pas le forcer.

Les enfants sont de nature curieuse

La grande majorité des enfants sont bien connectés avec leurs émotions au fond d’eux. Parfois, ils le sont bien mieux que les adultes. Mais cela ne signifie pas qu’ils peuvent les contrôler. Bien au contraire.

Au fur et à mesure qu’ils grandissent, ils ont tendance à avoir peur. A cause d’une remarque ou d’une autre, qu’on leur reproche des choses. En tenant compte qu’un enfant a une capacité de raisonnement moindre qu’un adulte. Vous devez leur expliquer les choses avec simplicité.

C’est à ce moment que le processus d’accouchement doit être mentionné comme quelque chose de naturel. Vous pouvez préparer le terrain pour le moment venu. En même temps, en tant que mère, permettez à vos enfants de s’exprimer. Parler de leurs doutes est une chose essentielle.

Comment expliquer le processus de grossesse et d’accouchement à un enfant ?

De nombreux professionnels refusent de laisser des enfants assister à l’accouchement de leur nouveau frère ou sœur. Cependant, ce n’est pas une généralité. Si votre enfant sait que sa maman est une femme forte et capable de beaucoup de choses, il vous fera confiance.

Cependant, s’il voit ou perçoit la grossesse comme une maladie, il aura peur et sera très angoissé à l’approche de la naissance. S’il entend parler de l’accouchement comme quelque chose de dangereux, il pensera qu’il vaut mieux ne pas y assister ni même parler de cet évènement. Le pire des cas pour un enfant est lorsqu’il pense que sa mère est en danger.

Par conséquent, tout dépend de vous et de votre partenaire quand vous parlerez à votre enfant pour qu’il assiste ou non à la naissance du petit dernier. Bien entendu, votre vécu de mère sera également déterminant.

Si vous n’avez pas eu de complications et que vous vous sentez en confiance, vous pouvez lui transmettre ce sentiment de force même pendant le processus d’accouchement. En revanche, si vous vous sentez vous-même angoissée et que vous savez que votre enfant sera présent, votre capacité à faire de l’accouchement une expérience rapide et réussie pourrait en être réduite.

enfant assiste à la naissance

Que devriez-vous prendre en compte avant de prendre une décision ?

En tant que mère et avec votre partenaire, vous devez prendre en compte plusieurs facteurs. Par exemple, les soins que vous recevrez : s’agira-t-il d’une naissance à domicile ou dans un centre médical ? Il est important de ne pas négliger ce détail, car certaines structures interdiront qu’un enfant assiste à la naissance du petit dernier pour des raisons diverses et variées.

Les autres aspects à prendre en compte sont les suivants :

  • Le désir ou la volonté de votre enfant. Lors de sa préparation, vous devez être très attentif et voir comment il réagit à l’idée d’être là. Une bonne idée serait de lui apprendre le processus de la naissance à travers une vidéo.
  • L’âge de votre enfant. On dit que pour que les enfants assistent à la naissance de leur nouveau frère ou sœur, ils doivent pouvoir s’exprimer. Ce qui indique qu’au moins ils doivent avoir un âge égal ou supérieur à 5 ans.
  • Le caractère de votre enfant. Si la personnalité de votre enfant est très sensible, ce n’est peut-être pas une bonne idée de le faire assister au moment de l’accouchement.

« S’ils voient ou perçoivent la grossesse comme une maladie, ils auront peur et seront remplis d’angoisse à l’approche de la naissance. S’ils entendent parler de l’accouchement comme quelque chose de dangereux, ils penseront qu’il ne vaut mieux pas ni le regarder ni même parler de cet évènement. »

Que faire maintenant que vous avez décidé que votre enfant va assister à la naissance du petit dernier ?

Gardez à l’esprit que l’accouchement peut être un processus assez long ou durer juste un instant. Essayez d’expliquer exactement ce qui se passera dans la salle d’accouchement.

Calmement, expliquez qu’en tant que mère, vous devez faire un effort considérable pour que vos gémissements ou vos cris ne lui fassent pas peur. En outre, vous devez lui expliquer que le corps contient beaucoup de sang et de liquides, qui sont extrêmement nécessaires à la vie de la mère et de son nouveau frère ou de sa nouvelle sœur.

enfant assiste à la naissance

Si le centre médical permet une visite rapide de la salle d’accouchement, ce serait très bon pour votre préparation mentale ainsi que celle de votre enfant. Enfin, si l’accouchement doit se dérouler à la maison, laissez votre enfant s’impliquer dans le processus et encouragez-le à poser des questions s’il le souhaite.

Quelque chose de crucial sera de savoir qui accompagnera votre enfant. Vous pensez peut-être que ce devrait être le père. Cependant, pensez que vous aurez peut-être vous-même besoin de votre compagnon à vos côtés et que vous ne pourrez pas laisser votre enfant seul. Même si votre enfant assiste à la naissance du petit dernier il est bon de prévoir une personne en qui il a confiance en cas de besoin. Ne sachant pas comment l’enfant peut réagir il sera peut-être préférable de le faire sortir et de le calmer.

N’oubliez pas : un enfant assiste à la naissance du petit dernier suite à une décision commune. Vous ne devez en aucun cas le forcer. Cependant, vous devez garder en tête les raisons qui vous poussent à vouloir votre enfant à côté de vous. Ne culpabilisez pas si, au dernier moment, vous changez d’avis.