Accouchement : les pères doivent-ils aussi s’y préparer ?

· 30 janvier 2019
Oui, les pères doivent également se préparer pour l'accouchement. Cela est d'une grande aide pour la future mère. Les aspects sont divers -du physique à l'émotionnel.

L’idée que seule la femme doit se préparer pour l’accouchement est dépassée. Les pères doivent également être prêts pour la naissance du bébé tant sur le plan physique que psychologique.

Les coutumes ont changé. Désormais, l’on accepte l’autre parent dans la salle d’accouchement de la maternité pour qu’il puisse y assister.

Lisez cet article et prenez note pour savoir comment doit être cette préparation. Profitez totalement de l’aventure de père.

Pères : comment se préparer à l’accouchement ?

Il est clair que les pères doivent également se préparer à l’accouchement et aider leur partenaire à vivre cette merveilleuse étape de la vie. Son rôle commence dès l’annonce de la grossesse.

Cependant, il existe différentes façons de s’entraîner pour le moment de la naissance. L’on peut ainsi être d’un grand soutien. Voici quelques-unes des manières :

Faites de l’exercice et faites attention à votre santé

La paternité entraîne chez la plupart des hommes une peur quant à la manière de gérer les aspects de la vie qui vont bientôt changer. Canalisez vos peurs en faisant de l’exercice. Concentrez-vous sur la libération des émotions négatives pour ne pas les transmettre à votre partenaire.

Bien que ce ne soit pas vous qui portiez le bébé dans votre ventre, il est fondamental de maintenir une alimentation équilibrée, d’éviter de fumer et de boire de l’alcool.

Si votre partenaire se trouve dans la phase de conception, consultez votre médecin et faites un bilan. Un style de vie sain de la part des deux parents contribue à la bonne santé du futur bébé.

Lisez également :
Comment calculer la date de conception ?

des parents en train de préparer l'accouchement

Discutez avec votre partenaire

Il est essentiel que vous partagiez vos peurs, vos émotions, vous préoccupations et vos sentiments. Vous construirez ainsi d’une manière saine et solide votre nouveau modèle de vie. Cela renforcera la confiance vis-à-vis du processus d’éducation.

Assistez aux classes de préparation à l’accouchement

Connaître le processus de l’accouchement contribue à former le lien affectif à la fois avec la partenaire et avec le futur bébé. Grâce aux cours de préparation, vous apprendrez la physiologie de la grossesse et les soins à apporter au bébé. 

Vous serez de plus en contact avec des personnes dans la même situation que vous. Vous verrez que partager ses impressions est très utile.

Une autre chose importante est que vous assistiez aux consultations médicales avec votre partenaire. Vous pourrez observer le bébé à travers l’échographie et écouter les battements de son coeur. Qui voudrait manquer cela, n’est-ce pas ? Tous ces détails vous aideront à emmagasiner les informations nécessaires à l’accouchement.

Participez à la préparation du sac pour la maternité

À l’approche du jour J, vous devez aider votre partenaire à préparer les affaires pour la maternité. Outre les raisons évidentes -elle sera fatiguée et présentera des douleurs, cela vous permettra de vous connecter avec ses émotions.

Un homme aidant sa femme à pratiquer des exercices pré-accouchement

Le moment de l’accouchement : que faire ?

Il convient de souligner qu’en dépit de la meilleure préparation possible pour vous deux, certaines circonstances ne sont pas prévisibles. Cependant, cela vous aidera bel et bien à affronter la situation avec beaucoup plus d’intégrité et de capacité de réaction. Dans ces moments, les avantages d’une bonne préparation sont :

  • Écouter votre partenaire et répondre aux demandes de façon efficace. Cela peut impliquer d’appeler le personnel de soins ou réagir à un changement d’humeur. Et, surtout, être attentif à ses émotions et avoir de l’empathie à l’égard de celles-ci.
  • Ne pas interférer avec les soins du personnel de soins et apporter votre aide avec des gestes simples comme prendre la main.
  • Savoir où se trouve tout ce dont vous aurez besoin : vêtements du bébé et de la mère, draps, couvertures et autres aspects d’organisation.

En conclusion, les pères doivent également se préparer à l’accouchement. Pour cela, ils ont presque neuf mois pour servir de soutien et s’impliquer dans les émotions qu’implique ce processus.

 

  • Cantero, A., Fiuri, L., Furfaro, K., Jankovic, M. P., Llompart, V., & San Martín, M. E. (2010). Acompañamiento en sala de partos: regla o excepción. Rev. Hosp. Matern. Infant. Ramon Sarda
  • Soediono, B. (1989). Técnicas psicoprofilacticas de preparación para el parto, percepción de mujeres atendidas en la maternidad del hospital Paillaco entre septimebre 2007 y feberero 2008. Journal of Chemical Information and Modeling. https://doi.org/10.1017/CBO9781107415324.004