Les émotions basiques des enfants selon Paul Elkman

30 avril 2019
Si, pour les adultes, il devient complexe de comprendre les émotions et leurs origines, pour les enfants ça l'est encore plus. C'est pourquoi, il est important que vous connaissiez les émotions basiques des enfants et que vous sachiez à chaque instant comment les aborder.

Êtes-vous capable de reconnaître les différents états de votre petit ? Normalement, les émotions basiques des enfants peuvent se reconnaître à première vue, car les petits sont des personnes transparentes qui laissent voir ce qu’ils pensent et sentent. Voici quelques informations précieuses afin de pouvoir différencier chacune des émotions des enfants.

Les émotions se divisent en émotions primaires ou basiques et secondaires. La différence entre les deux types est que les émotions basiques des enfants sont des réponses à des stimulus externes présents dès la naissance. Les autres, quant à elles, sont le résultat de la croissance, de l’interaction avec la société et de la combinaison des émotions primaires.

Quelles sont les émotions basiques des enfants ?

Il existe plusieurs classifications concernant les émotions basiques des enfants. Voici les six types exposés par Paul Elkmanun psychologue américain considéré comme une référence en la matière.

1. La joie

Il s’agit d’une émotion reconnaissable entre toutes et impossible à cacher pour eux. La joie se reflète chez les enfants par le rire, l’enthousiasme et les démonstrations de tendresse. Ils sont également exaltés et énergiques quand ils la ressentent.

En général, la joie chez les enfants est la conséquences d’une bonne nouvelle. Par exemple, recevoir un joli cadeau, une surprise ou même recevoir la visite d’un ami ou d’un être cher.

Par ailleurs, cette émotion constitue le but ultime de chaque parent envers leurs enfants. Il n’y a personne au monde qui ne veut pas que son enfant soit heureux. En effet, le voir ainsi est une véritable source de vitalité et de fierté incomparable. Bien sûr, il s’agit d’un état et non d’une condition permanente.

La joie est l'une des émotions basiques des enfants.

2. Émotions basiques des enfants : la tristesse

C’est justement le contraire de la joie. La tristesse, contrairement à la première émotion, survient à la suite d’un événement indésirable pour l’enfant, ou d’une situation qui ne pourra pas se dérouler comme il l’attendait.

Certains enfants ont tendance à se sentir tristes facilement. En effet, comme chez les adultes, il existe des enfants plus sensibles que d’autres. Cependant, nous devons veiller à ce que cette émotion soit soulagée de manière adéquate et surtout, qu’elle ne soit pas laissée de côté un instant.

Dans le cas contraire, il est temps de prendre des mesures concrètes. La dépression infantile existe et peut avoir des déclencheurs biologiques ou externes. Il est de la responsabilité des parents de la prévenir ou du moins de la traiter rapidement pour éviter les conséquences dramatiques.

3. La peur

La peur est un mécanisme de défense basique de l’être humain. Nos ancêtres pouvaient survivre aux menaces grâce à la peur, cela les rendait alertes et ils prenaient les précautions appropriées.

Chez les enfants, la peur peut se produire pour diverses raisons. Elle peut même être générée par des sujets quotidiens, comme les chiens, le bain ou les insectes.

En plus de les aider progressivement à dépasser cette émotion, les parents doivent savoir différencier la peur des phobies. Ces dernières se caractérisent par des comportements irrationnels, généralement démesurés par rapport au facteur qui les provoque.

« Les émotions basiques des enfants sont des réponses à des stimulus externes et présents dès la naissance »

4. La colère

La colère, également appelée ragesurvient en réponse à une situation qui entraîne du rejet. En général, elle surgit quand l’enfant ressent une ‘injustice’ ou simplement parce qu’on lui refuse quelque chose qu’il désirait. Il peut s’agir, dans ce cas, de matériel ou de quelques minutes de plus devant la télévision.

La colère est une émotion très fréquente entre l’âge de 2 et 4 ans. En effet, c’est à ce moment que l’enfant commence à interagir avec les autres et à manifester sa volonté de prendre des décisions.

De même que les émotions précédentes, il existe des signes physiques qui la manifestent : transpiration, muscles tendus voire même douleur de tête peuvent provenir d’un moment de rage. Il est donc essentiel que les parents restent calmes, qu’ils sachent contrôler la situation et surtout, donner l’exemple afin de montrer que ce n’est pas la bonne chose à faire.

La colère est l'une des émotions basiques des enfants.

5. Émotions basiques des enfants : le dégoût

Il s’agit également d’un mécanisme de défense primaire. En effet, cela était utile pour nos ancêtres de s’éloigner de ce qui leur était désagréable ou inconfortable. Le dégoût est, précisément, une sensation de profond mal-être face à un aliment, un objet ou même une expérience qui active et fait réagir les sens.

L’avantage du dégoût, appelé aussi aversion, c’est qu’on peut facilement l’éviter. Souvent, il suffit de se tenir à l’écart de ce qui le génère ou d’essayer de penser à autre chose.

6. La surprise

Cette émotion entraîne chez les enfants un état d’alerte causé par une éventuelle menace. Néanmoins, il existe aussi les surprises positives voire neutres. Autrement dit, qui ne sont ni bonnes ni mauvaises.

« La surprise est généralement provoquée par un changement brusque d’activité ou de sens, une augmentation de l’intensité d’un stimulus ou un nouveau stimulus soudain »

Il faut souligner que chaque émotion a une influence énorme sur la vie, le comportement et le bien-être général des enfants. 

Il est fondamental que les parents sachent comprendre chacune d’entre elles et apportent les réponses adéquates. Enfin, il est également primordial d’apprendre aux enfants à faire face à leurs émotions. Bien entendu, cela suppose de les interpréter, de les comprendre et de savoir les gérer avec prudence et responsabilité.