Enseignez à votre enfant la règle de Kiko pour prévenir les abus sexuels

· 9 octobre 2018
Enseigner la règle de Kiko à ses enfants c'est leur enseigner l'importance de leur corps et prévenir les abus sexuels. Enseignez-leur à se protéger.

Protéger les enfants contre les agressions sexuelles est le devoir de chaque parent. La règle de Kiko est une histoire d’enfants qui se divise en cinq thèmes : elle enseigne aux enfants à se protéger des abus sexuels.

Nous vivons dans un monde où, malheureusement, les abus sexuels sur mineurs sont fréquents. Les enfants doivent alors être en mesure d’identifier les comportements malsains afin de se protéger.

Il s’agit d’un objectif social fondamental. Découvrez ici les cinq thèmes de la règle de Kiko.

1. Règle de Kiko : notre corps nous appartient 

La règle de Kiko montre aux parents l’importance d’enseigner à un enfant que leur corps leur appartient complètement et que personne ne peut le toucher de force, c’est à dire contre sa volonté.

L’enfant prend ainsi conscience du sens du contact physique. Il est essentiel qu’il sache que personne ne peut le toucher sous les vêtements sans son autorisation. 

Enseignez à votre enfant à éviter les personnes avec lesquelles il ne se sent pas à l’aise et à dire non.

2. Bonne et mauvaise façons de jouer 

Enseigner la règle de kiko c'est prévenir les abus sexuels

Un enfant doit connaître les zones du corps que personne ne peut toucher, à part lui-même. Les parents doivent alors expliquer à leur enfant qu’il ne doit jamais montrer ses parties intimes même lorsqu’on lui demande de le faire.

De la même façon, il est essentiel que l’enfant comprenne que personne ne devrait lui montrer ses parties intimes et lui demander de les toucher. En revanche, lorsque l’enfant ne sait pas se laver tout seul, il est normal que les parents lavent ces zones.

3. Bons et mauvais secrets 

L’enfant doit connaître la différence entre un bon et un mauvais secret.

Un mauvais secret est celui qui implique les zones érogènes de l’enfant ou de toute autre personne, et qui regroupe des comportements inappropriés avec lesquels l’enfant ne se sent pas à l’aise.

Ce secret ne doit pas être caché aux parents. Votre enfant doit savoir que, si une telle expérience lui arrive, il doit en parler avec vous.

4. La prévention et la protection sont des responsabilités de l’adulte

Enseigner la règle de kiko c'est prévenir les abus sexuels

La communication parents-enfant doit être constante et ouverte, c’est à dire sans tabou. L’enfant doit recevoir des informations sur la sexualité. Seulement comme ça l’enfant sera en mesure de détecter un mauvais comportement.

Un enfant qui est victime de violences sexuelles se replie sur lui-même, a peur de ce que ses parents peuvent penser, et peut même croire que, s’il en parle, d’autres lui feront la même chose.

Les adultes doivent donner à leur enfant tous les outils pour se défendre contre les agressions sexuelles. Faites-lui savoir qu’il doit aller vers vous s’il soupçonne que quelqu’un ne le traite pas correctement.

5. Créez votre réseau de sécurité

L’enfant, aidé par ses parents, doit établir son propre réseau de sécurité. Ce réseau de sécurité est composé de personnes en qui l’enfant et les parents ont pleinement confiance et à qui l’enfant peut s’adresser s’il se sent menacé.

La règle de Kiko ne devrait pas être enseignée seulement lorsqu’un enfant a subi des agressions sexuelles. Il s’agit de mesures préventives pour éviter tout type de violences sexuelles.

L’abus sexuel est traumatisant et les conséquences psychologiques peuvent durer toute la vie. Ayez cela à l’esprit.