En quoi consiste la césarienne humanisée?

· 15 juin 2018
Chaque accouchement est un moment unique et extraordinaire : la maman et le bébé ont enfin la chance d'entrer en contact, peau contre peau. De se reconnaître après tant de mois d'attente. Connaissez-vous la césarienne humanisée ? Elle ne doit pas briser le charme de la première rencontre.

Jusqu’à quelques années auparavant, les mères qui subissaient une chirurgie pour mettre au monde étaient séparées de leur enfant ; aujourd’hui, les choses ont changé grâce à la césarienne humanisée qui respecte le droit des deux parties à être ensemble.

Toute femme aspire à profiter de la maternité depuis le moment de l’accouchementEt c’est ce qui est permis dans les hôpitaux où cette procédure chirurgicale a été humanisée afin d’assurer le bien-être de la femme et celui du nouveau-né qui pourra être allaité pendant la première demie heure qui suit la naissance.

Si vous vivez une césarienne, et si vous n’êtes pas impressionnée de voir votre ventre ouvert; vous pouvez demander à ce que le rideau ne soit pas un obstacle à l’accouchement pour profiter de cet instant inoubliable. Demandez à être moins anesthésiée: de nombreuses mamans à qui l’on présentent leurs enfants, dans la salle d’accouchement, ne s’en souviennent pas ensuite à cause des effets de l’anesthésie.

Vous devez avoir un bras libre de la perfusion afin de pouvoir prendre votre enfant dans vos bras (ils doivent vous le placer sur la poitrine près du cœur), il se sentira ainsi protégé. Cette nouvelle pratique est en place dans de nombreux pays depuis plusieurs années. Un exemple est le programme de césarienne humanisée que le Service de Gynécologie et d’Obstétrique de l’Hôpital Universitaire Infantile Elena de Valdemoro, a mis en marche depuis 2016.

Actuellement, des centaines de femmes subissent des césariennes pour mettre au monde leurs bébés. Malheureusement, même encore de nos jours, beaucoup de mères sont séparées de leurs enfants après l’accouchement.

Il est important que la maman ne soit pas seule pendant la césarienne humanisée

La césarienne humanisée respecte le droit de la mère et de l'enfant de se rencontrer peau contre peau sitôt la naissance

Idéalement, le papa devrait être témoin de l’arrivée de son enfant dans ce monde ; mais si ce n’est pas possible, une personne proche de la famille devrait être autorisée à accompagner la maman pour qu’elle ne se sente pas seule. Cela aide à réduire son niveau de stress.

Il est démontré que les femmes qui subissent une césarienne sont plus susceptibles de souffrir de dépression post-partum. Le contact peau contre peau, avant que le bébé soit lavé et contrôlé, régule sa température ainsi que son rythme cardiaque. Il cesse alors de pleurer en écoutant la voix de sa maman qui se sentira aussi heureuse et tranquille.

Souvent, en raison des conditions physiques de la mère, le médecin déterminera si la césarienne est imminente. Puisqu’il s’agit d’une césarienne programmée, tout ce qui concerne l’accouchement peut être mieux organisé. Si, de façon inattendue, l’obstétricien annonce une chirurgie et qu’il n’y a pas de temps de se préparer à une césarienne humanisée, la naissance peut également être plus douce.

Un droit octroyé par la loi

La césarienne humanisée est un droit octroyé par la loi

En Espagne, il existe un réseau de femmes et de professionnels qui ont mis à la disposition des mères du matériel audiovisuel ainsi que des articles scientifiques d’actualité. Il s’agit de l’Association des Utilisateurs et des Professionnels de Services de Santé Maternelle Infantile l’Accouchement est le Nôtre. Leur objectif est de fournir un soutien psychologique et juridique aux femmes ayant souffert de césariennes et de naissances traumatisantes.

Ce à quoi vous avez droit :

  • Connaître toute l’information sur la finalité et la nature de chaque intervention, ses risques et ses conséquences.
  • Les interventions doivent être acceptées par la femme qui accouche, l’absence de consentement éclairé est en soi un préjudice moral indemnisable. Il s’agit du droit de décider de sa propre santé et de son propre corps.
  • Le droit de choisir le type de soins que souhaitent les femmes peut être énoncé dans un document appelé Plan de Naissancequi est soumis à l’hôpital à l’avance afin de l’incorporer dans le dossier médical.
  • Même si la présence d’un accompagnant pendant le travail et l’accouchement ne figure pas dans la charte des droits des patients, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) considère cette possibilité dans l’intérêt du bien-être psychologique de la mère (reconnu lors de la Conférence de Pékin).
  • Vos droits et ceux de votre bébé sont couverts dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme ainsi que dans la récente Loi fondamentale sur l’autonomie du patient (LBRAP) qui vous octroie des droits et des obligations en matière d’information et de documentation clinique.
  • Enfin, la Charte des droits de l’enfant, rédigée par le Parlement Européen (1986), établit le droit de l’enfant à être accompagné par ses parents le plus longtemps possible.

Préparez-vous à rencontrer votre bébé rapidement, ce sera sans aucun doute le moment le plus spécial de votre vie.