L’anesthésie rachidienne et son influence sur l’acccouchement

7 mai 2018
L'anesthésie au moment de l’accouchement présente de nombreux avantages ainsi que différentes méthodes. L'anesthésie rachidienne ou intradurale est une des plus utilisées.

L’anesthésie rachidienne est principalement utilisée lors des accouchements pour annuler la douleur. Toutes les mères ont un certain niveau d’anxiété qui augmente à mesure que le jour J se rapproche. Heureusement, il y a eu des progrès en médecine qui facilitent les choses. Pour la tranquillité de la future maman, il est indispensable d’avoir les informations suffisantes.

Il existe différents types d’anesthésies utilisés par les médecins, selon ce qu’ils jugent adéquat pour chaque cas. Les sortes d’anesthésies les plus connues sont :

  • L’anesthésie générale
  • La péridurale
  • L’anesthésie locale
  • L’anesthésie rachidienne

Le but commun de ces anesthésies est d’apaiser la douleur chez les personnes, mais lorsque les interventions chirurgicales sont importantes, elles doivent remplir d’autres fonctions. De plus, selon la quantité et le type de médicaments utilisé, l’amnésie elle-même est touchée de sorte qu’il n’y ait pas de douleurs ou de conscience.

Lors d’un accouchement naturel, l’anesthésie rachidienne inhibe principalement la douleur; dans le cas des césariennes, elle ralentit les contractions dans l’utérus. 15 minutes après l’injection, les parties du milieu et du bas du corps perdent toute sensibilité. Un blocage des stimulations nerveuses se produit, ce qui rend impossible de sentir et de bouger.

La technique de l’anesthésie rachidienne

Le patient est placé en position du décubitus ou sur le côté. La seringue, préalablement stérilisée, est placée directement dans la moelle épinière. L’anesthésiste doit chercher l’endroit exact entre deux vertèbres lombaires. Parfois, il peut varier la position de la seringue selon l’effet désiré.

Une fois en place, on y introduit un anesthésiant local qui traverse la peau, le tissu musculaire et les ligaments pour arriver dans le liquide céphalo-rachidien. La zone est anesthésiée et les stimuli douloureux n’ont plus accès au cerveau.

La patiente doit rester immobile durant le processus afin d’éviter les lésions. De même, si la future maman manifeste des douleurs excessives durant l’injection, la procédure doit être ralentie car il pourrait y avoir des risques liés à la zone choisie.

 

L'anesthésie rachidienne est très fréquente pour les accouchements

Les avantages de l’anesthésie rachidienne

Parmi les différents types d’anesthésie, l’anesthésie rachidienne est une de celles qui utilise le moins de médicaments, de façon à ce que le corps ne soit pas envahi par les produits toxiques. Elle n’est nocive pour aucun organe et encore moins pour l’allaitement.

La rachidienne est une anesthésie dont l’effet est plus rapide que la périduralece qui est très positif dans les cas d’urgence où chaque minute compte. D’autre part, la durée est inférieure aux autres et la mère récupère plus rapidement. Les soins du nouveau-né ne seront pas influencés par la présence de l’anesthésie.

L’anesthésie rachidienne est pratique également pour la patiente car le cathéter n’est pas nécessaire; une simple piqûre suffit pour qu’elle fasse effet.

« L’anesthésie rachidienne n’est nocive pour aucun organe et encore moins pour l’allaitement »

Les éventuels effets indésirables

Dans certains cas seulement on a pu identifié quelques effets secondaires, mais ils sont sans gravité. Parmi les symptômes d’une mauvaise réaction à l’anesthésie, on peut retrouver :

  • Des maux de tête et des migraines intenses
  • Des douleurs lombaires
  • Des dommages nerveux
  • Une réaction allergique
  • Une infection
  • Des difficultés pour uriner
  • Une diminution de la pression sanguine

L'anesthésie rachidienne est une injection unique et est plus rapide que la péridurale

Une expérience d’accouchement positive

L’anesthésie rachidienne ou intradurale comme la péridurale sont très fréquentes pour les accouchements. La grande différence est que la rachidienne est une injection unique et traverse la moelle épinière avec une aiguille fine. La paralysie est complète et peut déterminer la durée de l’anesthésie.

Si la future maman a réalisé tous les contrôles médicaux et connait son état de santé, elle se sentira complètement en sécurité avec l’anesthésie rachidienne. Tant que vous ne souffrez pas d’allergies aux anesthésiants, il n’y a aucun risque de refuser leur application.

Il est certain que le professionnel qui évalue l’état expliquera la procédure et choisira la plus judicieuse. L’objectif est toujours de rendre l’accouchement sain et qu’il devienne la meilleure expérience possible; après tout, aussi bien l’accouchement par voies naturelles que la césarienne engendreront une nouvelle vie.

L’idéal est la situation qui se produit lorsque le bébé naît d’une naissance sans douleur.

Pourtant, il existe encore des femmes qui insistent pour n’utiliser aucun type d’anesthésie lors d’un accouchement naturel. Chaque personne connait ses propres caractéristiques et a le droit de décider.

 

A découvrir aussi