Les effets psychologiques des punitions traditionnelles

17 octobre 2017

Aujourd’hui, il est encore courant que les parents donnent des fessées ou utilisent d’autres punitions corporelles pour éduquer leurs enfants. Mais attention, il faut bien comprendre les effets psychologiques négatifs possibles que celles-ci peuvent leur causer.

L’éducation que reçoit de ses parents ou tuteurs un enfant ou un adolescent peut déterminer son comportement futur.

Il faut tenir compte du fait que l’éducation ne nécessite pas toujours des punitions sévères. Surtout quand on sait que l’on peut faire du mal au petit.

Les punitions corporelles sont utilisées dans le monde entier comme une partie de l’éducation des enfants. Et elles sont en général toujours décidées par le père. Il existe aussi des punitions psychologiques, qui elles provoquent des dommages qu’il n’est pas évident de voir.

Les parents qui ont tendance à faire du mal à leurs enfants, physiquement et psychologiquement croient qu’ils corrigent un comportement inapproprié, sans se rendre compte qu’ils font en fait tout le contraire.  Car plus l’enfant est puni et plus il risque de devenir agressif et violent, ce qui aura des répercussions négatives dans le futur.

Les punitions et leurs effets psychologiques

Les punitions ont des effets qui peuvent entraîner des répercussions négatives dans la vie de l’enfant. Elles peuvent par exemple causer des dépressions, un comportement agressif, de la violence, parmi toute une liste d’autres choses.

De nombreux parents considèrent que si elles ne sont pas trop sévères, les punitions corporelles sont utiles pour apprendre à l’enfant ce que veut dire « non ». Mais afin que les enfants se comportent bien, la plupart des parents utilisent les punitions de la mauvaise façon.

On sait que certaines punitions corporelles peuvent atteindre la maltraitance. Quand c’est le cas, cela tend à affecter l’enfant de troubles psychologiques et à lui inculquer des comportements violents. Parmi les effets qui représentent des véritables problèmes causés par les punitions, on retrouve les suivants :

Un enfant se cache la tête dans la main face à un adulte qui le punit,

  • Les punitions ne règlent pas les comportements incorrects, elles les effacent seulement temporairement.
  • Elles se font au détriment du lien affectif qui existe entre l’enfant et ses parents. En général, l’enfant s’éloigne affectivement du père qui le punit, car il lui fait peur et le rend non-conformiste.
  • Elles provoquent des comportements agressifs et compliquent tout un panel d’autres émotions. Elles ne favorisent pas le développement de la personnalité du petit, ni son développement émotionnel.
  • Une punition peut avoir des effets à vie, surtout quand elle est donnée sans qu’il y en ait besoin. Parfois, les parents peuvent punir leurs enfants simplement pour se soulager de leur propre stress.
  •  Les punitions peuvent entraîner des sentiments de culpabilité chez l’enfant ou chez le parent. Cette culpabilité se transformera ensuite en rancœur et en colère.

Dans les cas où la punition est très sévère, elle peut faire très peur à l’enfant. Il voudra alors se cacher de ceux qui le punissent, et pour résumer, cela pourra détruire la confiance et la relation qu’il a avec ses parents.

Les punitions et le développement de la personnalité du mineur

Une petite fille se fait gronder par son père et peut souffrir des effets psychologiques des punitions de ses parents

Dans la plupart des cas, les parents utilisent les punitions parce qu’ils ne connaissent pas d’autre façon de corriger les choses. Le plus souvent, il s’agit d’imposer une façon de voir les choses ou de penser, en obligeant à penser d’une façon unique.

Et même, il est courant que quand la mère, face à un comportement incorrect, difficile ou mal-élevé, décide de discipliner son enfant avec des punitions excessives, elle ne considère pas les possibles effets négatifs de son action. Ce genre de punitions, qu’elles soient légères ou sévères, rend plus difficile le développement de la personnalité. Et d’autre part, cela crée un effet spirale, et l’enfant devient encore plus rebelle et méfiant envers ses parents.

Certaines punitions qui n’ont rien à voir avec la maltraitance physique peuvent aussi affecter l’enfant. Souvent, on porte atteinte à la dignité du petit. Cela arrive surtout dans les écoles, où un enfant qui est puni peut faire l’objet de moqueries méchantes.

 

A découvrir aussi