Éduquer en couple

02 février, 2020
Lorsqu'il s'agit d'éduquer un enfant, rien ne vaut le travail d'équipe. Appuyez-vous sur votre conjoint-e pour éduquer sainement les petits de la maison.
 

Face à une tâche si complexe, ardue et longue qu’est l’éducation des enfants, il est évident que l’union entre les parents est un aspect indispensable. Éduquer en couple requiert une certaine coordination et génère probablement des désaccords mais les résultats en sont multipliés.

Il est possible que, quand on pense à avoir des enfants, l’idée de planifier et de parvenir à un accord sur les méthodes d’éducation semble facile. On considère souvent cela comme quelque chose qui ne nécessite que quelques minutes de conversation.

Or, la réalité finit toujours par donner une leçon aux parents débutants. Et c’est là que les disputes, la frustration et même les problèmes conjugaux font leur apparition. Éduquer en couple n’est pas qu’une tactique pratique pour les parents et les enfants : il s’agit d’un défi et d’une responsabilité pour les adultes.

Clés pour éduquer en couple

Grâce aux suggestions suivantes, les deux parents pourront compter sur un plus grand nombre d’outils pour réussir la difficile mission qui consiste à éduquer en couple :

1. Établir des normes et les respecter tous les deux

Si un enfant voit qu’il y a des désaccords entre ses parents, il ne tardera pas à en tirer profit. Cette situation est loin d’être rare. Par exemple, quand l’un des parents donne l’autorisation de faire quelque chose alors que l’autre l’a interdit.

À ce moment, l’enfant perçoit une faille et sait que cette situation peut lui être avantageuse, dans le présent comme dans le futur. Par ailleurs, les divergences entre les parents ne tarderont pas à arriver ; révéler à l’enfant le manque d’unité entre eux n’aura rien d’avantageux dans son éducation.

 

Par conséquent, le mieux est d’établir des normes à l’avance et de ne pas faire d’exceptions ou donner d’autorisations à l’enfant sans consulter l’autre. En faisant cela, l’enfant respectera l’autorité de ses parents et saura que « diviser pour mieux régner » n’est pas une opportunité viable.

Un bébé avec ses parents

2. Mettre son ego de côté

Toute tentative visant à se faire passer pour le parent le plus gentil, le plus strict, le plus responsable ou le plus permissif aboutira à une perte d’autorité auprès de l’enfant. Dans cette relation, les deux figures – père et mère – doivent être au même niveau. Par ailleurs, il est recommandé de ne pas prendre de décisions importantes sans consulter l’autre, ni remettre en cause ses erreurs ou ses capacités devant le petit.

3. Confiance et patience pour éduquer

Souvenez-vous que nous faisons tous des erreurs et que personne ne naît en sachant tout faire. Encore moins lorsqu’il s’agit de quelque chose d’aussi difficile que l’éducation d’un enfant.

Les deux membres du couple doivent donc être patients et savoir corriger les erreurs de façon constructive ; il faut se concentrer sur le futur plutôt que faire des reproches au passé. Et il faut aussi une bonne dose de patience. Chaque individu a ses bons et ses mauvais jours ; l’enfant aussi.

 

C’est pour cela que l’amour et la tolérance doivent être les maîtres dans la maison. Personne ne fait de mauvaises choses volontairement : les erreurs font partie de l’inexorable personnalité et expérience de vie de chaque individu.

«Le mieux est d’établir des normes à l’avance et de ne pas faire d’exceptions ou donner d’autorisations à l’enfant sans consulter l’autre. En faisant cela, l’enfant respectera l’autorité de ses parents et saura que « diviser pour mieux régner » n’est pas une opportunité viable.»

4. Mettez-vous d’accord sur un système de récompenses

Une bonne technique pour être équanimes sur la relation avec le petit et la valorisation de ses actions est d’établir une sorte de « système » pour récompenser son bon comportement. Ainsi, nous éviterons que l’un des deux soit « trop gentil » avec l’enfant, en faisant passer l’autre pour une figure plus austère ; ceci fragiliserait l’image que l’enfant se fait de cet adulte.

enfant qui joue à l'avion

5. Ne pas chercher de coupable

Une erreur fréquente est celle qui consiste à projeter les mauvais comportements ou les erreurs de l’enfant sur l’autre. Des phrases du type « il ne respecte pas les horaires parce que tu le laisses aller se coucher à n’importe quelle heure » ne servent qu’à renforcer les désaccords entre les parents.

 

Il ne faut pas non plus rendre l’enfant coupable de tout, et encore moins des divergences entre les adultes. Lorsqu’une erreur se produit, il suffit de la réparer et d’expliquer ce qu’il s’est passé pour ne pas la voir se répéter dans le futur. Tout ceci doit bien sûr se faire de façon constructive et empathique.

N’oubliez jamais, vous et votre conjoint-e, qu’avant d’être parents, vous étiez deux personnes intimes qui profitaient de moments ensemble. Ne laissez pas les responsabilités vous étouffer et effacer le plaisir de votre vie. Maintenir cette flamme entre vous est l’un des piliers du bonheur familial.