Douleur dans le bassin pendant la grossesse

9 mai 2018
La douleur dans le bassin pendant la grossesse peut avoir plusieurs causes. Cependant, pour chacune d'entre elles, il existe des remèdes pour réduire et soulager l'inconfort.

La douleur dans le bassin pendant la grossesse est l’une des manifestations les plus communes qui apparaissent pendant le processus de gestation. Elle est également connu sous le nom de diastasis de la symphyse pubienne.

Certes, elle peut se produire à n’importe quel moment pendant la grossesse. Cependant, son incidence est généralement plus fréquente pendant le troisième trimestre de grossesse. C’est aussi à ce stade que le corps commence à se préparer à l’arrivée de l’accouchement.

Dans cet article, nous allons donc vous expliquer pourquoi la douleur dans le bassin apparaît pendant la grossesse. Nous allons aussi vous donner quelques conseils qui vous aideront à prévenir ou à soulager les malaises que cette maladie produit.

Quelle est la cause de la douleur dans le bassin pendant la grossesse ?

Oui, le corps se prépare toujours naturellement à l’accouchement qui approche. Mais ce n’est pas toujours la seule cause qui détermine l’apparition ou l’intensité de la douleur. En effet, de nombreux facteurs peuvent favoriser la douleur dans le bassin pendant la grossesse. De plus, en fonction des facteurs, son intensité varie.

Pour comprendre comment d’autres facteurs peuvent affecter l’apparition de la douleur pelvienne pendant la grossesse, vous devez d’abord savoir que le bassin se compose essentiellement de deux parties. Ces dernières sont reliées par une articulation appelée symphyse pubienne.

Eh bien, à l’approche de l’accouchement, dans les derniers mois de la grossesse, le corps libère dans la région pelvienne une hormone appelée relaxine. La fonction de celle-ci est d’adoucir les ligaments dans cette zone.

De plus, elle exerce un effet qui donne plus d’élasticité à la symphyse pubienne. Ainsi, elle provoque la séparation des os pelviens pour permettre le passage du bébé lors de l’accouchement.

L'appendicite pendant la grossesse peut avoir de nombreuses complications.

Si la séparation des os du bassin est grande, elle peut devenir une diastase de la symphyse pubienne. Cette condition ne dépendra pas seulement du degré de séparation des os susmentionnés. Elle est aussi liée à d’autres facteurs, qui ont à voir avec la grossesse et des facteurs préexistants.

Quelques facteurs communs qui intensifient la douleur dans le bassin pendant la grossesse

La taille du ventre

Peut importe si c’est dû à la taille du bébé, à la grossesse de jumeaux ou simplement à une disposition naturelle. Certaines femmes éprouvent pendant la grossesse une croissance du ventre qui est au-dessus de la moyenne.

C’est à dire qu’avec la progression de la grossesse et l’augmentation conséquente du ventre, le bassin commence à ressentir de plus en plus le poids qu’il supporte. Par conséquent, selon le degré, cela peut intensifier la douleur.

Un surpoids préexistant

La douleur dans le bassin pendant la grossesse peut également apparaître en raison d’un surpoids préexistant au début de la grossesse.

En effet, cela peut accentuer la charge que le bassin reçoit. De pus, cela peut faire que, même sans une diastasis de la symphyse pelvienne, le poids lui-même génère une pubalgie. ( Une hernie dans le pubis.) Cette dernière causera donc de la douleur dans cette région.

Un effort quotidien

L’effort musculaire quotidien de la part des femmes enceintes peut, sans présenter trop de symptômes antérieurs, également générer une pubalgie.

Des maladies musculo-squelettiques

Les affections musculo-squelettiques peuvent générer une inflammation dans la région pelvienne. Ou alors, affaiblir les os ou les ligaments qui soutiennent le ventre à un degré plus ou moins élevé. Elles provoqueront ainsi des douleurs dans le bassin pendant la grossesse.

Normalement, la douleur pelvienne pendant la grossesse n’est pas due à une seule cause. Surtout s’il s’agit d’une douleur intense. Par exemple, ceci peut d’abord résulter d’un excès dans la séparation des os pelviens. Mais, en même temps, il y aura d’autres facteurs qui, directement ou indirectement, mettent plus de pression ou de sensibilité sur la région pelvienne.

Conseils pour soulager ou prévenir la douleur dans le bassin pendant la grossesse

  • La gaine pelvienne. L’utilisation d’une gaine pelvienne peut aider à mettre moins de pression sur cette zone. De plus, elle soulage la douleur et facilite les activités quotidiennes des femmes enceintes. Si on l’utilise au début de la grossesse, elle peut aider à prévenir la surcharge pelvienne.
Le port de la gaine pelvienne pendant la grossesse a ses avantages.
  • Exercer la zone pelvienne. Il existe des exercices axés sur l’exercice du bassin pendant la grossesse. En effet, ils favorisent un accouchement plus simple et moins douloureux. Ces exercices permettent de renforcer les ligaments de la symphyse pubienne. Ainsi, celle-ci présentera une meilleure flexibilité au moment de l’étirement pendant la gestation.
  • L’hydrothérapie. Elle permet de renforcer les muscles du bassin pendant la grossesse. Elle est donc particulièrement utile lorsque la douleur est déjà présente. L’hydrothérapie soulage les articulations du bassin et du dos. En outre, elle contribue à renforcer les articulations de ces zones grâce à la résistance générée par les muscles lors du déplacement dans l’eau.
  • Adopter des mesures spéciales pendant la grossesse. Certes, il est important de noter qu’éviter l’exercice vigoureux peut aider à prévenir la douleur pelvienne pendant la grossesse. Cependant, d’autres aspects sont nécessaires. Par exemple, maintenir une position confortable et éviter l’utilisation de talons. Aussi, réduire au minimum les tâches qui impliquent de charger du poids ou s’accroupir.
  • Les analgésiques. L’utilisation d’analgésiques pour apaiser les douleurs pelviennes pendant la grossesse est une option d’urgence ou de dernier recours. Elle est donc principalement recommandée lorsque la douleur est très intense. Ou alors, si elle interfère de manière significative dans les activités quotidiennes.

Considérations générales

Surtout, si la femme enceinte est déjà dans le troisième trimestre de sa grossesse, il est recommandé de suivre directement les instructions d’un physiothérapeute professionnel lors d’un exercice pour le bassin.

Ainsi, vous pourrez éviter une blessure due à un effort excessif ou une mauvaise performance d’un exercice. En effet, cela pourrait aggraver une situation présente ou future de douleur dans le bassin pendant la grossesse.

De même, il est important que tout médicament contre la douleur soit prescrit par votre médecin. Ainsi, vous pourrez en recevoir les indications. De plus, cela assurera que vous prenez quelque chose qui n’affecte pas le bébé pendant votre grossesse.

L’automédication pendant la grossesse comporte de grands risques pour le développement du bébé et pour la santé de la mère.

 

A découvrir aussi