Les bébés nés avec un spina bifida

8 mars 2018
Le spina bifida est une malformation congénitale qui affecte la colonne vertébrale du bébé. Il se développe pendant la grossesse, lorsque la colonne en formation ne se ferme pas correctement autour de la moelle épinière et des nerfs. Elle laisse ainsi une ouverture qui expose ces derniers.

Les symptômes du spina bifida

Étant une malformation de la colonne vertébrale, le spina bifida peut causer des handicaps physiques et intellectuels. La sévérité des symptômes est variable, car il existe plusieurs types de spina bifida. Ainsi, cela dépendra principalement de :

  • La taille de l’ouverture.
  • Sur quelle partie de la colonne elle se produit. Plus elle est proche du haut du dos, plus les conséquences seront graves.
  • Si les nerfs et la moelle épinière ont été affectés ou non.

En suivant ces critères, nous trouvons trois types de spina bifida. Il y a d’abord le spina bifida ouvert, subdivisé en myéloméningocèle et méningocèle. Ensuite, on a le spina bifida caché.

La respiration d'un enfant prématuré peut varier brusquement et soudainement.

Méningocèle

Le méningocèle affecte les méninges, les membranes qui couvrent et protègent le cerveau et la moelle épinière. Quand elles ressortent à travers l’ouverture formée dans la colonne vertébrale, un sac rempli de liquide (méningocèle) est créé.

Les bébés atteints de cette maladie peuvent souffrir de divers problèmes de santé. Ceux-ci dépendront des dommages causés aux nerfs entourant la colonne vertébrale. Par exemple, ils peuvent avoir des paralysies musculaires à divers degrés. Ou encore, ils auront des troubles de l’apprentissage, tels que le trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH).

Myéloméningocèle

Quand nous parlons de spina bifida, il s’agit généralement de myéloméningocèle. C’est la variété la plus grave de cette malformation. En effet, elle cause des handicaps allant du plus modéré au plus grave, voire à la perte du mouvement ou de la sensibilité des jambes.

Il se produit lorsque les méninges et l’extrémité inférieure de la moelle épinière dépassent à travers l’orifice de la colonne vertébrale et forment un sac rempli de liquide. Ce sac, qui dépasse du dos du bébé, peut éclater pendant l’accouchement. Il expose ainsi la moelle épinière et les nerfs.

En plus des problèmes osseux ou musculaires, il est fréquent que les bébés atteints de cette malformation aient une hydrocéphalie. Il s’agit d’une accumulation de liquide dans ou autour du cerveau.

Le spina bifida caché

C’est la forme la plus légère de spina bifida et peut passer inaperçue. Comme son nom l’indique, dans cette variété du syndrome, la malformation est «cachée» sous la peau.

Même si elle est cachée, il peut y avoir des taches de naissance ou une fossette sur la peau autour de l’ouverture. De plus, à l’intérieur, la moelle peut être attachée au tissu, au lieu d’être détachée. Ainsi, les nerfs ne sont pas affectés.

La plupart des bébés atteints de spina bifida occulta n’ont pas de problèmes à long terme. En outre, il est souvent détecté plus tard dans l’enfance ou même une fois qu’ils sont adultes.

« Le spina bifida caché ne cause généralement pas de handicap ou de problèmes à long terme ».

Quelles sont les causes du spina bifida ?

Les causes du spina bifida ne sont pas connues. Il est nécessaire d’étudier les facteurs qui interviennent dans le développement de cette malformation, tels que la génétique ou l’environnement. Cependant, on sait avec certitude qu’il est lié à de faibles niveaux d’acide folique.

Le spina bifida apparaît dans les premières semaines de la grossesse. Il se forme souvent avant même que la femme enceinte ne sache qu’elle est enceinte. Prendre de l’acide folique pendant la grossesse (400 microgrammes par jour) aide à réduire le risque de son apparition. Cependant, cela ne garantit pas une grossesse saine.

D’autres conseils peuvent être suivis pour prévenir cette malformation :

  • Consultez avec votre médecin le meilleur traitement à suivre. Tout comme il n’y a pas deux personnes identiques, il n’y a pas non plus deux grossesses identiques. Il est préférable de suivre un traitement personnalisé qui répond à tous les besoins de la mère et de l’enfant.
  • Informez-vous de façon appropriée sur les composants des médicaments, vitamines et suppléments que vous prenez. Pendant la grossesse, le corps réagit différemment à certains médicaments.
  • Contrôlez la température de votre corps. Une forte fièvre peut augmenter les chances de développement du spina bifida chez le bébé.
Le spina bifida est un défaut du tube neural.

Traitement

Le traitement du spina bifida varie en fonction de sa gravité. Selon les systèmes concernés, les enfants auront besoin du soutien de différents spécialistes à long terme. Cela inclut non seulement les médecins, mais aussi les thérapeutes, les travailleurs sociaux et les associations qui fournissent soutien et compréhension.

Chez les bébés atteints de spina bifida occulta, aucun traitement ne sera nécessaire. Si la moelle épinière est ancrée, une intervention chirurgicale sera nécessaire pour la séparer du tissu. Après l’opération, les bébés ne présentent généralement pas de problèmes, bien qu’il soit possible que la moelle soit à nouveau ancrée.

« Avec l’attention indiquée, la plupart des personnes atteintes de spina bifida peuvent grandir et avoir une vie pleine et productive ».

D’autre part, les bébés atteints de méningocèle doivent être opérés pendant les premiers mois de leur vie. La chirurgie place les méninges dans le corps et referme le trou.

Le processus est similaire avec un myéloméningocèle. Le bébé doit être opéré, mais entre le premier et le deuxième jour après sa naissance. S’il est détecté dans les premiers stades de la grossesse, on peut l’opérer pendant la 25ème semaine pour corriger la malformation. Il sera également nécessaire d’opérer l’hydrocéphalie au cas où le bébé en souffre.

 

 

A découvrir aussi