Dentinogenèse imparfaite : tout ce que vous devez savoir

La dentinogenèse imparfaite est une maladie génétique qui affecte les dents. Nous vous disons tout ce qu'il faut savoir sur cette pathologie.
Dentinogenèse imparfaite : tout ce que vous devez savoir

Dernière mise à jour : 26 juillet, 2022

L’apparence des dents dépend, dans une large mesure, des soins et de l’attention que nous leur portons. Mais, ce qui se passe lors de sa formation influence également. Nous allons ici vous parler de la dentinogenèse imparfaite, une maladie génétique qui affecte la dentine et l’apparence des dents.

Bien qu’il s’agisse d’une maladie rare, ses symptômes peuvent conduire à vouloir cacher le sourire ou à en avoir honte. Cependant, reconnaître les signes indiquant qu’il peut y avoir un problème dans les tissus durs de la dent vous permet d’agir tôt et de trouver une solution.

Dans cet article, nous vous disons tout ce que vous devez savoir sur la dentinogenèse imparfaite. Restez avec nous !

Qu’est-ce que la dentinogenèse imparfaite ?

La dentinogenèse imparfaite est une maladie génétique autosomique dominante. Elle se produit par la mutation ou l’altération accidentelle du génome humain, qui influence le processus de formation des tissus durs des dents. Dans ce cas, la structure de la dentine varie et peut affecter la dentition temporaire, la dentition permanente ou les deux. Il s’agit d’une altération rare, puisqu’une incidence d’à peine 1 sur 8000 a été rapportée.

La mutation à l’origine de cette pathologie se produit dans le gène DSPP, responsable de la formation de la dentine. Les altérations du matériel génétique provoquent le développement d’un tissu anormalement mou. Les dents se caractérisent par leur caractère translucide, sont décolorées ou avec une teinte bleu-gris ou jaune-brun. Par conséquent, les dents sont plus faibles, ce qui augmente le risque de dommages tels que les fractures et l’usure.

Sur les radiographies, les couronnes dentaires apparaissent bulbeuses. De plus, les chambres pulpaires peuvent sembler plus petites ou plus grandes que la normale. Avec cela, des conséquences indésirables peuvent apparaître et affecter le facteur esthétique et fonctionnel des dents. Certaines d’entre elles sont les suivantes :

  • Sensibilité.
  • Difficulté à se nourrir normalement.
  • Expositions pulpaires.
  • Infections périapicales.
  • Perte de dents.
La dentinogenèse imparfaite peut causer d’autres problèmes tels que la sensibilité dentaire, l’infection et la perte de dents.

Types de dentinogenèse imparfaite

La dentinogenèse imparfaite peut se manifester de différentes manières et être associée à d’autres conditions. Ainsi, il existe une classification qui différencie 3 types de cette pathologie :

  • Type I : survient chez les personnes qui souffrent également d’ostéogenèse imparfaite. Il s’agit d’un trouble similaire, mais qui affecte les os. La dentinogenèse imparfaite de type I affecte les deux dentitions et se caractérise par une rupture du tissu conjonctif et une mauvaise minéralisation.
  • Type II : on ne l’associe à aucun autre trouble héréditaire, bien que cette dentinogenèse puisse survenir chez les patients ayant des problèmes d’audition. C’est la plus courante et elle affecte plus fréquemment les dents primaires. Elle est également connue sous le nom de « dentine opalescente héréditaire ». Ce tissu est beaucoup plus mou que la normale.
  • Type III : apparaît chez ceux qui n’ont pas d’autre condition. C’est un trouble qui semble se limiter à un groupe de personnes dans le Maryland, aux États-Unis. La dentine est très fine et les chambres pulpaires sont très larges.

Diagnostic de la dentinogenèse imparfaite

Un diagnostic précoce est essentiel pour commencer le traitement et le suivi de la maladie. Pour cela, en général, un examen buccal et des radiographies dentaires suffisent.

De cette façon, on peut prendre des mesures préventives pour éviter les conséquences négatives. De plus, les visites chez le dentiste dès la première année de vie sont essentielles. Si des évaluations dentaires régulières sont effectuées, il est possible de détecter à temps toute anomalie et d’agir en conséquence.

Les visites chez le dentiste dès le plus jeune âge sont essentielles pour éviter tout type de risque ou le détecter à temps.

Traitements

Le premier traitement de la dentinogenèse imparfaite se concentre sur les dents de lait. Les procédures varient selon les éléments dentaires touchés, la gravité du cas et la collaboration des enfants.

Les thérapeutiques comprennent des restaurations telles que des obturations préventives ou des couronnes qui recouvrent toute la dent affaiblie. De cette façon, on évite les attritions, l’usure et la perte de la dimension verticale du visage de l’enfant.

Des contrôles et un suivi réguliers seront nécessaires, notamment au moment du remplacement dentaire, pour évaluer si les dents définitives sont également altérées. Dans le cas où la dentinogenèse imparfaite affecte la denture permanente, les mesures à prendre varient selon l’âge du patient.

Une fois que le patient a grandi, on peut procéder à des extractions dentaires et une réhabilitation prothétique adéquate. L’utilisation d’implants ou de prothèses est une alternative qui convient à l’âge adulte.

Une approche précoce est essentielle

La dentinogenèse imparfaite est une altération rare mais, lorsqu’elle survient, elle a un impact négatif sur la vie du patient. Des dents translucides, bleutées ou brunâtres, avec des formes atypiques et sans beaucoup de force affectent l’esthétique et la fonction des dents. En revanche, le risque de subir d’autres atteintes à la bouche, d’altérer les relations sociales du patient et de faire baisser l’estime de soi sont des conséquences assez fréquentes.

Dans tous les cas, avec des traitements opportuns et des mesures préventives, on peut éviter les effets négatifs et améliorer la qualité de vie des patients. Par conséquent, des visites dentaires régulières sont essentielles.

Sous la responsabilité des parents et le soutien d’un dentiste engagé, les enfants atteints de dentinogenèse imparfaite pourront corriger les conséquences de ce trouble.

Cela pourrait vous intéresser ...
Qu’est-ce que l’agénésie dentaire et comment affecte-t-elle les enfants ?
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Qu’est-ce que l’agénésie dentaire et comment affecte-t-elle les enfants ?

L'absence d'une ou plusieurs dents chez les enfants peut être due à une agénésie dentaire. Apprenez-en plus sur ce problème.



  • Marchena Rodríguez, L., Fernández Ortega, C. (2015). DIAGNÓSTICO Y TRATAMIENTO DE LA DENTINOGÉNESIS IMPERFECTA. CASO CLÍNICO. Revista europea de odontoestomatología.
  • McKnight, D. A., Simmer, J. P., Hart, P. S., Hart, T. C., & Fisher, L. W. (2008). Overlapping DSPP mutations cause dentin dysplasia and dentinogenesis imperfecta. Journal of dental research87(12), 1108-1111.
  • Liang, T., Hu, Y., Zhang, H., Xu, Q., Smith, C. E., Zhang, C., … & Simmer, J. P. (2021). Mouse Dspp frameshift model of human dentinogenesis imperfecta. Scientific reports11(1), 1-14.
  • Rabassa, J., Palma, C., & González, Y. (2011). Dentinogénesis imperfecta: a propósito de un caso. Odontol. Pediatr.(Lima), 131-139.
  • Castro Mora, S., & Bonilla Cascante, A. R. (2017). Dentinogénesis imperfecta: reporte de un caso clínico y revisión literaria. Odontología Vital, (27), 15-22.
  • del Castillo, M. E. M., González, Y. C., & Barroso, L. V. (2015). Alternative treatment for dentinogenesis imperfecta. Revista Cubana de estomatología52(3), 105-111.
  • San Martín, M., Lamothe, L., Drexler, P., & Casamayou, R. (2021). Dentinogenesis imperfecta type II: Case Report. Revista de Odontopediatria latinoamericana3(2), 93-100.
  • García, J. L. V., & Madrigal, G. E. (2017). Manejo estomatológico del paciente con osteogénesis imperfecta. Presentación de un caso. Revista de la Asociación Dental Mexicana74(4), 189-193.