Déclencher l’accouchement : remèdes naturels

· 13 octobre 2018
Vous êtes arrivée à votre terme et il n'y a toujours pas de bébé ? Les derniers jours de grossesse vous semblent difficiles ? Nous vous enseignons quelques remèdes naturels pour vous aider à déclencher l'accouchement.

Les remèdes naturels pour déclencher l’accouchement. Neuf mois, c’est peu de temps quand l’on n’attend pas un bébé. Néanmoins, quand une femme est enceinte, les neuf mois d’attente peuvent devenir les plus longs de sa vie. 

Cela est particulièrement vrai pour les mères primipares. Elles peuvent avoir l’impression  que le moment de l’accouchement n’arrivera jamais. De plus, il est parfois possible qu’elles soient arrivées à terme et qu’il n’existe pas de signes que le bébé veut naître.

C’est pourquoi nous voulons vous expliquer le rôle de l’hormone ocytocine -qui a un rôle clé dans l’accouchement. Nous vous présenterons ensuite quelques conseils qui ont aidé des femmes enceintes à parvenir à déclencher leur accouchement.

Lisez également :
15 conseils utiles pour les mères primipares

Ocytocine et accouchement

L’ocytocine est une hormone libérée chez les femmes dans des circonstances particulières. L’une d’elles au moment de l’accouchement. Elle est responsable du début du travail. Son rôle dans le processus est ainsi important.

Ainsi, quand il s’avère nécessaire de déclencher artificiellement l’accouchement, l’on utilise de l’ocytocine artificielle pour favoriser le début du travail.

Ainsi, les remèdes naturels pour déclencher l’accouchement cherchent à libérer l’ocytocine dans l’organisme. Rappelez-vous que, dès que vous êtes arrivée à terme, la naissance de votre bébé peut survenir à tout moment.

Déclencher l'accouchement

Remèdes naturels pour déclencher l’accouchement

Avant de mettre en oeuvre ces remèdes, nous vous conseillons d’en parler à votre médecin. Il peut en effet y avoir une particularité dans votre grossesse qui vous empêche d’appliquer l’un d’entre eux.

  • Techniques de relaxation. Un stress important peut provoquer un retard dans l’accouchement. Ceci est dû aux hormones libérées qui entravent la sécrétion d’ocytocine. Pratiquez le yoga pré-natal, des techniques de relaxation et du mindfulness.
  • Exercice physique. La pratique d’une activité physique peut surtout aider à ce que le bébé se positionne correctement. L’on n’a pas démontré qu’il pouvait déclencher l’accouchement. Cependant, à l’instar du yoga, marcher ou nager aide à la préparation de votre corps.
  • Sexe. Nous savons que cela s’avère inconfortable parce que le ventre et la fatigue physique n’aident pas. Cependant, il est vrai que les relations sexuelles peuvent contribuer au déclenchement de l’accouchement. Quand vous atteignez l’orgasme, vous libérez de l’ocytocine. Vous vous sentez mieux et plus détendue. En outre, le sperme contient des prostaglandines. Celles-ci favorisent la dilatation du col de l’utérus.
  • Aliments. Certains aliments entraînent le mouvement du bébé -le chocolat, par exemple. Son efficacité dans le processus n’a pas été totalement démontrée. Il provoque néanmoins des mouvements du bébé et l’aide à se positionner.
  • Parler avec votre bébé. Cette dernière méthode n’est évidemment pas scientifiquement démontrée. Cependant, vous ne perdez rien à l’essayer. Encouragez-le, faites-lui savoir l’envie que vous avez de le connaître… Il se peut que cela ne déclenche pas l’accouchement mais cela développera votre lien avec lui sans aucun doute.

Faites-lui savoir qu’il est aimé, désiré et attendu.

Quand mettre en oeuvre les remèdes pour déclencher l’accouchement ?

En réalité, les remèdes que nous vous avons expliqués ne cessent d’être de saines habitudes que vous pouvez maintenir pendant toute la grossesse.

Les techniques de relaxation vous seront utiles dès le début. Le premier trimestre peut s’avérer très stressant. Votre priorité doit être de trouver des espaces de tranquillité et de stabilité émotionnelle. Incluez ainsi des routines de relaxation dans votre quotidien dès le début de la grossesse.

Se relaxer pendant la grossesse

L’exercice physique est également recommandé dès l’annonce de l’heureux évènement. Cela dit, adaptez l’exercice à votre condition. Évitez des routines qui pourraient porter préjudice au bébé. Informez-vous auprès de votre sage-femme et demandez quels sont ceux qui sont les plus adaptés pour chaque moment.

Quant au sexe, c’est une pratique saine. Cela évacue le stress, améliore la peau, la circulation sanguine et, sans aucun doute, l’humeur. L’alimentation est, quant à elle, l’un des points les plus importants pour les femmes enceintes.

Ne prenez pas de risques avec des aliments d’origine ou de composition inconnues. Consultez votre médecin avant de consommer des aliments qui n’appartiennent pas à votre régime normal.

Enfin, parlez à votre bébé. Cela est naturel pour la plupart des femmes enceintes d’interagir avec leur bébé. Vous n’aurez pas à faire beaucoup d’efforts.

Contrairement à ce que vous pensez, c’est important de le faire pour développer la connexion. Faites-lui savoir qu’il est aimé, désiré et attendu.