Crises ou convulsions fébriles

Les pédiatres indiquent que près de 25 % des bébés font l'expérience des convulsions fébriles à un moment donné de leur vie.
Crises ou convulsions fébriles

Dernière mise à jour : 08 février, 2022

Les crises ou convulsions fébriles sont la réponse du corps à une infection. Elles sont fréquentes chez les enfants entre 6 mois et 3 ans. Les enfants frissonnent, tremblent violemment et finissent par avoir des convulsions.

Il s’agit d’une réaction normale du cerveau à ce processus infectieux. Cependant, le qualifier d’«inoffensif» ne signifie pas, loin s’en faut, qu’il faille baisser la garde. Si ce phénomène dure plus de 10 minutes et que les enfants ont la nuque raide et commencent à vomir, il faut se rendre aux urgences.

Par ailleurs, il est important de noter qu’il n’existe aucune littérature médicale établissant un lien entre les convulsions fébriles et un problème clinique, tel que l’épilepsie ou un retard de développement. Les processus au cours desquels des complications sont survenues étaient dus à d’autres maladies sous-jacentes telles que, par exemple, la méningite.

Que sont les convulsions fébriles?

Un bébé avec de la fièvre.

Parfois, un enfant n’a pas besoin d’atteindre 100 degrés pour avoir des convulsions fébriles. Cependant, le fait le plus curieux qu’il convient de noter à propos de ce phénomène chez les enfants est qu’il se produit avec une plus grande intensité chez les enfants qui commencent à marcher.

  • Bien qu’il puisse apparaître dans certains cas à partir de 3 ans, le plus courant est qu’il survient après 6 mois. Si un bébé de moins de 5 mois fait des convulsions fébriles, il est nécessaire de l’emmener chez le pédiatre.
  • Selon l’Institut national des troubles neurologiques et des accidents vasculaires cérébraux (NINDS), cette réaction choquante à la suite d’un processus infectieux a toujours une origine génétique. Un membre de la famille doit aussi en avoir fait l’expérience dans son enfance.
  • De même, des facteurs tels que le tabagisme pendant la grossesse pourraient également entraîner l’apparition de convulsions fébriles.
  • D’autre part, les maladies les plus courantes associées à ce phénomène sont: les otites, les rhumes ou les gastro-entérites.

Caractéristiques des convulsions fébriles

Un bébé qui pleure.

Nous soulignons encore une fois que, malgré l’impact de ce phénomène fébrile, il s’agit d’une réaction généralement inoffensive. Nous devons tout de même contrôler et surveiller à tout moment.

Cela est très impressionnant de voir un bébé convulser, surtout quand il est très jeune (entre 6 et 15 mois). Les experts nous disent que si ce phénomène apparaît à un âge précoce, il est possible qu’il se reproduise. Cependant, s’il survient à 3 ans, il est très rare qu’il réapparaisse.

Voyons maintenant quelles sont les caractéristiques qui accompagnent les crises fébriles:

  • L’enfant perd connaissance.
  • Il se raidit et convulse (soit partout, soit juste la tête, les bras ou les jambes).
  • Son regard se perd et sa peau prend une teinte violette.

C’est sans aucun doute une expérience très impressionnante que peu de parents oublient.

Comment réagir dans ce cas?

Une maman avec son bébé qui pleure.

Tout d’abord, calmez-vous. Le mieux dans ces cas est d’être clair sur deux aspects: cela est quelque chose de normal qui ne dure jamais plus de 10 minutes. Notre rôle dans ces cas exige que nous fassions ce qui suit:

  • Placez votre bébé sur une surface où il ne peut pas se blesser. Mettez-le sur votre lit ou sur un grand canapé où il ne tombera pas et ne heurtera rien.
  • Vous ne devez pas le tenir quand il convulse.
  • Pour éviter l’étouffement dû à d’éventuels vomissements, allongez l’enfant sur le côté.
  • Mettez un linge chaud sur son front ou son cou (n’appliquez jamais de glace pour faire baisser la fièvre).

Lorsque les crises sont terminées, l’enfant sera très fatigué. Maintenant, il est important que nous emmenions toujours nos enfants chez le médecin après l’un de ces épisodes.

  • Ce sont les pédiatres qui détermineront la cause de ces crises.
  • Traiter la maladie (otite ou rhume) évitera à notre enfant de revivre ce phénomène.
  • Donnez les médicaments appropriés pour traiter l’infection. N’avez jamais recours à l’automédication, c’est-à-dire à choisir le type de médicament à donner au bébé.
  • Il est également nécessaire que le pédiatre surveille les convulsions fébriles. Si elles durent plus de 10 minutes ou surviennent à chaque fois que l’enfant tombe malade, d’autres tests seront effectués pour éliminer les problèmes sous-jacents.

Cependant, nous soulignons encore une fois qu’il s’agit de quelque chose de normal. Un phénomène qui ne se répète généralement pas une fois que les enfants dépassent le seuil des 3 ans.

Cela pourrait vous intéresser ...
La fièvre et la somnolence chez les enfants : que faire ?
Être parents
Lisez-le dans Être parents
La fièvre et la somnolence chez les enfants : que faire ?

La fièvre et la somnolence chez les enfants sont des symptômes qui se développent dans leur organisme quand ils essaient de combattre des agents in...



  • Convulsiones febriles. National institute of Neurological Disorders and Stroke (NIH). [En línea].
  • Campos, M. Crisis febriles. Protocolos Diagnóstico Terapéuticos de la AEP: Neurología Pediátrica. [En línea].
  • Padilla, E; García, C; Foullerat, S. Convulsión febril. Pediatr Integral 2015; XIX (9): 600- 608. [En línea].

Le contenu d'Être Parents est uniquement destiné à des fins éducatives et informatives. Il ne remplace à aucun moment le diagnostic, les conseils ou le traitement d'un professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.