5 infections infantiles fréquentes en été

28 juin, 2020
La majorité des infections infantiles qui surgissent en été sont liées à l'eau de la piscine ou de la mer mais également aux changements lors des vacances et aux activités que nous réalisons à cette époque de l'année.

Même si nous croyons que les enfants tombent davantage malades en hiver, il faut savoir qu’ils peuvent souffrir de différentes pathologies lors des vacances d’été. Nous allons donc vous parler, tout au long de cet article, des infections infantiles fréquentes en été afin de pouvoir les éviter ou, du moins, de les traiter à temps.

Quelles sont les infections infantiles fréquentes en été ?

Les virus et les bactéries ne “suivent” pas de dates, d’époques de l’année ou de vacances : ils sont toujours à l’ordre du jour. Or, au lieu de les craindre et d’essayer d’isoler nos enfants, le mieux est de nous informer. Les infections infantiles fréquentes en été sont :

1. Le pied d’athlète

Les champignons sur les pieds sont fréquents à cause des piscines communales ou des piscines où se rendent beaucoup de personnes en même temps. Par ailleurs, quand on ne sèche pas correctement la zone et que l’on enfile directement des chaussettes et des chaussures après s’être baigné, les possibilités de souffrir de ce problème augmentent.

Le pied d’athlète peut facilement se reconnaître. On remarque en effet des zones rouges avec des vésicules, une peau écaillée et, parfois, une mauvaise odeur. Par ailleurs, les démangeaisons sont un autre signe typique de la mycose.

Les champignons peuvent aussi apparaître sur les ongles et sur d’autres parties du corps, comme les aisselles. On les traite avec des antifongiques topiques ou, dans les cas les plus graves, avec un traitement par voie orale.

Pour éviter le pied d’athlète, il est recommandé de réduire au maximum l’humidité entre les doigts. Il faut aussi porter des vêtements qui facilitent la transpiration. Utiliser du talc ou une poudre similaire peut aussi aider. Ne pas marcher pieds nus dans les salles de sport, les toilettes et les zones communes des piscines est une autre forme de prévention.

Un enfant qui apprend à nager

2. L’infection urinaire

Une autre des infections infantiles fréquentes en été : l’infection urinaire apparaît quand l’enfant se retient trop ou quand il ne se nettoie pas bien. L’infection est plus commune chez les petites filles. Les symptômes sont des brûlures en urinant et des mictions fréquentes, avec une faible quantité à chaque fois.

Si l’infection urinaire est plus grave, l’enfant ressentira une douleur au niveau des reins (bas du dos) ou de la vessie (bas-ventre). Les forcer à aller aux toilettes même s’ils n’ont pas envie et leur apprendre à bien se nettoyer sont les meilleures façons d’éviter cette maladie.

3. L’otite

Une autre infection liée à l’été et aux piscines. L’otite se manifeste comme une inflammation douloureuse dans les oreilles et augmente quand l’enfant passe beaucoup d’heures dans l’eau ou à la plage. L’humidité qui s’accumule favorise l’apparition et le développement des germes.

En plus de la douleur, l’otite provoque des démangeaisons, une sensation de bouchon, des difficultés à bien entendre, une rougeur et, dans certains cas, des sécrétions de couleur jaune ou marron. L’une des meilleures façons d’éviter ce problème est de bien sécher les oreilles des enfants lorsqu’ils sortent de l’eau.

« Si les enfants ont tendance à souffrir d’otite, il est recommandé de ne pas les laisser passer beaucoup de temps sous l’eau, de leur faire porter des bouchons spéciaux ou un bonnet de bain avant de plonger dans l’eau »

4. La conjonctivite

L’une des infections infantiles fréquentes en été qui se propage aussi dans l’eau. L’inflammation des conjonctives des yeux peut être provoquée par la quantité de chlore que l’on retrouve dans la piscine ou par le virus qui est présent dans l’eau.

Utiliser un masque pour l’eau, éviter de se frotter les yeux quand on a la sensation d’avoir du sable dedans, les laver avec du sérum physiologique et bien essuyer la zone sont les meilleures formes de prévention.

Le mal de ventre d'une petite fille.

5. La gastro-entérite

Dans la liste des maladies infectieuses, nous ne pouvons pas oublier celle qui provoque des troubles au niveau de l’estomac. Elle peut être due à l’ingestion d’aliments en mauvais état (qui n’étaient plus bons à cause de la chaleur) ou peu cuisinés, ou bien à l’ingestion d’eau ou de jus de fruits qui ont été achetés à un vendeur ambulant.

La gastro-entérite apparaît aussi avec les changements au niveau de l’alimentation lorsque nous sommes en vacances. Les symptômes sont : diarrhée, vomissements, maux d’estomac, gaz, maux de tête et même fièvre. Il est fondamental d’emmener l’enfant chez le pédiatre pour que ce dernier lui indique un régime léger à suivre.

Les infections sont à l’ordre du jour lorsque nous avons des enfants à la maison. La prévention est donc extrêmement importante. De cette façon, nous éviterons que les petits tombent malades et qu’ils se sentent mal pendant les vacances.