Conséquences du manque de sommeil chez les enfants

· 18 janvier 2019
Croyez-le ou non, les conséquences du manque de sommeil chez les enfants peuvent être très nocives pour leur santé physique et émotionnelle. Respectez les heures de repos de vos enfants !

On croit que seuls les adultes souffrent de troubles du sommeil. Toutefois, cela s’applique également aux enfants. Dans l’article suivant, nous vous parlerons des conséquences du manque de sommeil chez les enfants en lien avec leur croissance et leurs émotions.

Manque de sommeil chez les enfants

Bien que cela semble difficile à croire, environ un quart des enfants ont des problèmes liés au sommeil. En effet, il s’agit d’une des raisons principales des consultations chez le pédiatre.

Souvent, ces troubles sont liés à de mauvaises habitudes familiales et au manque de limitesLes parents se couchent tard également et ne sont pas stricts quant à l’usage des écrans avant d’aller au lit.

L’insomnie est nocive à tout âge, mais davantage dans le cas des enfants. S’ils ne dorment pas bien, leur horloge biologique se déséquilibre. Par conséquent, ils ne peuvent pas grandir ou se développer comme il faut.

Déjà avant la naissance, les êtres humains possèdent des neurones cérébraux spécifiques dont le travail est de réguler les heures de sommeil et d’éveil. Ils sont liés à l’horloge biologique et sont responsables chez les bébés, par exemple, de les faire dormir davantage pendant les premières semaines de vie.

Bien sûr, il ne s’agit pas seulement d’une question biologique. Cela dépend également de certaines conditions externes. Par exemple, la luminosité ou l’obscurité qu’il y a dans la chambre aidera à un sommeil plus réparateur.

Lorsque l’ambiance est lumineuse, le cerveau induit qu’il est temps de se réveiller. Ainsi, il ne peut trouver le sommeil.

Combien de temps mon enfant doit-il dormir en fonction de son âge ?

Les nouveaux-nés dorment environ 16 heures par jour. Sur plusieurs périodes pouvant atteindre quatre heures maximum. A partir de trois mois, la durée des réveils nocturnes diminue. Ils dorment progressivement de façon plus continue.

A l’âge de deux ans, les petits dorment environ 10 heures. Par conséquent, à cinq ans leur cycle de sommeil est assez mature pour ne pas se réveiller pendant la nuit. De même, ils n’ont pas non plus besoin d’une sieste en milieu de journée.

A l’adolescence, nous remarquons souvent que nos jeunes dorment davantage. Ceci est dû aux changements hormonaux qui interfèrent dans le cycle biologique. En moyenne, ils ont besoin de dormir huit heures d’affilée chaque nuit.

Le manque de sommeil chez les enfants peut entraîner de graves conséquences pour leur santé physique et émotionnelle.

« Près d’un quart des enfants ont des problèmes liés au sommeil. En effet, il s’agit d’une des raisons principales des consultations chez le pédiatre »

Les conséquences du manque de sommeil chez les enfants

Si les enfants ne dorment pas suffisamment chaque jour, certains symptômes ne vont pas tarder à apparaître. Certains seront plus visibles ou remarquables que d’autres. C’est pourquoi, en tant que parents, nous devons être très attentifs :

  • Irritabilité : la mauvaise humeur, les pleurs ou les cris parfois sans raison.
  • Agitation : hyperactivité.
  • Découragement ou affaiblissement : l’enfant n’a pas envie de jouer ou d’aller au parc.
  • Problèmes de mémoire : il ne se rappelle pas des choses basiques.
  • Démotivation ou manque de courage : il n’exprime pas de joie pour les activités qui lui plaisaient avant.
  • Rendement scolaire moindre : mauvaises notes, problèmes de compréhension, troubles de la mémoire.
  • Maux de tête : ce problème peut apparaître à différents moments de la journée et affecter la vie quotidienne.
  • Accidents mineurs : l’enfant se cogne contre ce qui se trouve sur son chemin à cause de la diminution de ses réflexes.
  • Sensibilité accrue aux maladies : le manque de sommeil affaiblit le système immunitaire.
  • Croissance lente : s’il ne dort pas, le corps ne peut pas se renforcer.

Comment parvenir à ce que l’enfant dorme bien ?

Il est primordial que nos enfants aient une routine de sommeil. Et que les adultes la suivent également. N’oubliez pas que l’exemple est la meilleure manière d’apprendre.

Dans un premier temps, l’heure du coucher doit être établie, sans exception y compris les weekends. Il en va de même pour l’heure du lever. Permettre qu’ils « dorment plus tard » le samedi et le dimanche est contre-productif pour leur santé.

Le manque de sommeil chez les enfants est l'une des raisons de consultation chez le pédiatre.

Par ailleurs, il est recommandé que les siestes de l’après-midi ne soient pas trop longues -maximum une heure-. Et qu’elles se terminent avant 16 heures. De cette manière, il n’y aura pas d’interférence avec le cycle nocturne de sommeil.

De plus, l’alimentation joue également un rôle dans notre sommeil. Le dîner doit être léger et contenir une majorité de légumes. Les plats frits, les sucres et les farines ralentissent la digestion et rendent le sommeil plus lourd.

Pour terminer, il est nécessaire d’éviter les écrans et les appareils électroniques avant de se coucher. La lumière émise par ces dispositifs met le cerveau en état d’alerte. Il est préférable de lire un livre en papier ou de jouer à la poupée tranquillement.

Grâce à tous ces conseils, le manque de sommeil chez les enfants ne sera plus qu’un mauvais souvenir.