5 conseils pour les parents d'enfants sportifs

Découvrez ces conseils et mettez-les en pratique pour avoir un meilleur lien avec votre enfant sportif.
5 conseils pour les parents d'enfants sportifs
Andrés Felipe Cardona Lenis

Rédigé et vérifié par le diplômé en éducation physique et sportif Andrés Felipe Cardona Lenis.

Dernière mise à jour : 10 janvier, 2023

Avoir un enfant est un grand défi plein de responsabilités, parmi lesquelles se démarque chaque activité qu’il fait. L’un de ces points est le sport, que vous voulez qu’il pratique et qu’il veut probablement aussi. Cependant, vous devez prendre en compte une série de conseils pour l’accompagner au mieux.

Au-delà d’un certain stade, les activités sportives doivent s’imposer comme des habitudes positives, tant chez les enfants que chez les parents. Dans cet ordre d’idées, un de vos objectifs devrait être de prendre en charge la consolidation de ce type de pratique.

Notez ces conseils pour les parents d’enfants sportifs

Quand il s’agit d’élever vos petits, vous pouvez vous sentir un peu contrarié de recevoir des directives pour les éduquer. Cependant, il convient de prendre en considération quelques conseils pour les parents d’enfants sportifs.

Le domaine sportif ne doit pas être une exception ni un espace dans lequel votre enfant se sent seul, bien au contraire. Ce dont il a le plus besoin, c’est de votre soutien. Accompagnez-le!

Créer des expériences positives est essentiel pour que les enfants puissent s’amuser et participer sans pression. Par conséquent, réduisez les commentaires négatifs des tribunes et essayez de ne pas être aussi compétitif.

1. Créer des expériences positives dans le sport

En ce qui concerne le sport, il nous arrive de penser que les enfants n’ont aucun contrôle dans ce type d’environnement. Cependant, bien souvent, ce sont les parents qui perdent le contrôle, ce qui ne devrait pas être toléré.

Dans cet ordre d’idées, l’objectif de ce conseil aux parents d’enfants sportifs est de contrecarrer les expériences négatives et de les transformer en expériences positives. Cela a en partie à voir avec votre comportement, à la fois dans les tribunes et avec les membres de l’équipe, qu’il s’agisse d’autres joueurs, d’autres parents ou des entraîneurs.

2. Être un bon exemple

L’exemple est beaucoup plus important que vous ne pouvez l’imaginer. Vos enfants remarquent constamment votre comportement et cherchent non seulement à l’imiter, mais aussi à le garder comme leurs souvenirs les plus importants. Pour cette raison, il est conseillé de pratiquer un sport de manière régulière afin que votre petit puisse observer attentivement comment cela peut influencer sa vie.

D’autre part, être positif, joyeux et amical dans son environnement sportif le poussera non seulement à avoir une meilleure prédisposition sur le terrain mais le remplira aussi de motivation et de confiance.

3. Organiser correctement son temps

Dans les conseils aux parents d’enfants sportifs, l’organisation du temps est primordiale. Le petit ne se construit pas uniquement autour du sport lui-même, mais dans tous les aspects de la vie.

Aidez votre enfant à contrôler son temps et à se réserver des créneaux pour faire ses devoirs, assister aux entraînements, partager du temps en famille et profiter de son temps libre. Rappelez-vous que tout ne doit pas être rempli d’activités ou de tâches car cela peut le submerger et le frustrer. Le mieux est d’élaborer un planning réaliste et juste.

4. Bien manger est essentiel

En plus de se garder du temps pour profiter de la vie et s’acquitter de ses responsabilités, un enfant sportif doit bien s’alimenter. Rappelez-vous qu’il est normal que les enfants consomment de grandes quantités de sucre. Ainsi, ces types de pratiques doivent être contrôlées et ne pas être perdues de vue.

Tout d’abord, il est important de consulter régulièrement le nutritionniste. Avec l’aide du professionnel, il est nécessaire que vous prépariez une alimentation saine afin de garder l’enfant avec de l’énergie pour faire du sport. Il ne s’agit pas de l’inhiber avec des sucreries ou d’autres types d’aliments malsains, mais de contrôler sa consommation. De plus, les aliments nutritifs doivent être majoritaires dans son alimentation quotidienne.

Lorsque vous allez voir votre enfant participer à une compétition sportive, qu’il gagne ou qu’il perde, il est important de toujours le recevoir avec la même joie.

5. L’encourager dans les mauvais moments

En tant que parent, il est conseillé de maintenir une bonne attitude envers le sport que pratique votre enfant. Cependant, cela ne veut pas dire que votre prédisposition doit être orientée vers la victoire ou le succès. L’idéal est de lui apprendre que dans le sport, on gagne ou on perd : il faut accepter les deux résultats. De plus, vous pouvez également suggérer ces types d’obstacles comme une leçon pour les défis futurs.

Conseils aux parents, ne le faites pas seul

Vos enfants ne sont pas les seuls à avoir besoin d’accompagnement dans leur démarche sportive et il n’est donc pas conseillé de rester seuls. Dans cet ordre d’idées, la meilleure chose à faire est de rechercher le soutien d’un professionnel pour résoudre ces problèmes.

Aller à des séances psychologiques vous aidera à obtenir d’autres types de conseils pour favoriser vos enfants. Vous pourriez même vous libérer des tensions ou du stress accumulés tout au long de la semaine. Cette aide sera importante tant pour vous que pour votre noyau familial. Ne le perdez pas de vue !



  • Intervención psicológica con padres: una alternativa en la búsqueda de logros deportivos. (2010). Pensamiento Psicológico.
  • Duarte, R. A. (2018). “La actividad física, el ejercicio y el deporte en niños y adolescentes”. Revista Salud Bosque. https://doi.org/10.18270/rsb.v8i1.2380
  • Importancia de los padres y madres en la competición deportiva de sus hijos. (2010). Fuentes. Revista de La Facultad de Ciencias de La Educacion.

Le contenu d'Être Parents est uniquement destiné à des fins éducatives et informatives. Il ne remplace à aucun moment le diagnostic, les conseils ou le traitement d'un professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.