5 attitudes à éviter lorsque votre enfant fait du sport

Vous pensez avoir des aspects à améliorer dans votre comportement lorsque vous accompagnez vos enfants dans leur pratique sportive ? Découvrez comment y parvenir.
5 attitudes à éviter lorsque votre enfant fait du sport

Dernière mise à jour : 21 avril, 2022

Il existe une série d’attitudes que tous les pères et toutes les mères devraient éviter lorsque leurs enfants pratiquent un sport. Habituellement, ces comportements impulsifs sont déclenchés par l’anxiété et le désespoir, mais ils peuvent conduire à des erreurs constantes.

L’un des aspects les plus importants dans la vie de vos enfants est le sport qu’ils pratiquent. Cette pratique devrait se concentrer sur leurs goûts et leurs préférences, plutôt que de viser un bien-être physique et psychologique. En ce sens, votre travail de père ou de mère est d’encadrer et de motiver votre enfant dans son activité. Un aspect qui échappe parfois à tout contrôle.

Aujourd’hui, nous allons vous apprendre une série d’attitudes négatives à éviter lorsque vous accompagnez votre enfant dans sa pratique sportive. Restez avec nous !

Quelles attitudes éviter lorsque votre enfant pratique un sport

Une passion débridée s’empare souvent de nombreux pères et mères dans le cadre du sport que pratiquent leurs enfants. Se sentir fier est permis, les motiver aussi. Mais tout a une limite et vous devez le savoir. Essayez de vous contrôler sur le terrain et donnez le meilleur exemple à vos petits.

1. Être passionné mais sans contrôle

L’une des premières attitudes – et les plus reconnues – à éviter est l’extériorisation d’une passion débridée.

Le sport des enfants nécessite un soutien extérieur et une motivation de la part des parents. Mais, comme tout aspect de la parentalité, l’incitation a une limite qui ne doit jamais être dépassée.

Essayez de profiter de l’expérience calmement et de contrôler vos émotions. Cela ne signifie pas que vous devez contenir ce que vous ressentez lorsque vous voyez votre enfant pratiquer le sport qu’il aime. Mais se laisser emporter par des pulsions pourrait avoir des conséquences désagréables, comme embarrasser ou démotiver votre bout de chou.

Père criant après sa fille.
Votre enfant a besoin de soutien de votre part, pas d’instructions pour être le meilleur athlète.

2. Se battre constamment

Le manque de maîtrise de soi favorise les réponses inconscientes, surtout lorsque des émotions très fortes entrent en jeu. Bien souvent, on peut voir les parents se battre entre eux dans les gradins ou avec l’entraîneur de leur enfant à la fin du match.

Vous pensez que c’est gênant ? Imaginez ce que cela représente pour votre enfant.

Par conséquent, vous devez garder à l’esprit que votre objectif est d’éviter tout type de litige, qu’il soit verbal ou physique, en fonction de ce qui se passe lors de l’événement sportif.

En plus de bouleverser les personnes qui assistent calmement à l’événement, vous pouvez également embarrasser votre enfant et même entraîner de la frustration et de la tristesse.

3. Faire pression sur les enfants

Le sport des enfants se compose de divers aspects qui sont essentiels, mais aucun d’eux n’inclut une pression. Que ce soit sur le plan physique ou psychologique, il est essentiel de respecter les progrès de chaque enfant.

Dans le cas de votre enfant, essayez d’éviter de lui transférer vos frustrations sportives et laissez-le suivre son propre chemin. Chaque enfant passe par un processus différent et le plus important est qu’il aime ce qu’il fait.

Faire constamment pression sur un enfant peut l’ennuyer et l’inciter à abandonner le sport.

4. Prendre le rôle du coach

Si votre enfant pratique un sport, il le fera probablement dans une académie, avec les installations et le matériel nécessaires, et avec un entraîneur dûment formé à cet effet.

Ces professionnels du sport sont chargés de travailler en permanence avec les enfants et même de les diriger lors des entraînements et des matchs officiels.

En tant que mère ou père, votre devoir est de respecter le travail du coach et de comprendre vos limites d’intervention.

Encouragez et motivez constamment votre enfant sur le terrain, mais n’essayez pas de diriger le jeu. De même, évitez de lui donner des consignes pendant l’entraînement, surtout si elles sont contraires à ce que lui dit son entraîneur.

Gardez à l’esprit qu’il est bon que les enfants apprennent qui est la figure d’autorité sur le terrain de jeu, afin de bien comprendre les limites du sport en question.

5. Manifester une peur constante

Parmi les attitudes à éviter lorsque votre enfant fait du sport figurent les manifestations exagérées de peur. Habituellement, ce sentiment est ressenti par des parents surprotecteurs, qui finissent par transmettre de l’insécurité à l’enfant.

La pratique du sport suscite généralement certaines peurs, notamment parce que les enfants veulent interagir physiquement avec l’environnement. Cependant, il est recommandé aux parents de trouver un moyen de travailler ce ressenti afin de ne pas le transmettre aux plus jeunes. Ce n’est peut-être pas facile à comprendre ou à appliquer au début mais, à long terme, vous verrez les résultats.

D’autre part, chaque sport dispose de mesures de sécurité pertinentes, qui doivent être assurées par les académies et leurs instructeurs respectifs.

fille fille promenades vélo pédales chute chemin parc mère hystérique peur cris terreur surprotecteur
La protection est une bonne chose, la surprotection ne l’est pas. Essayez de travailler sur vos propres émotions pour ne pas conditionner le développement de vos enfants.

Attitudes à éviter avec le sport pour ne pas bloquer le développement des enfants

Le développement physique et psychologique est très important pour vos enfants, surtout pendant une étape aussi sensible que l’enfance.

Pour cette raison, assurez-vous que votre façon de vous comporter n’entrave pas leur démarche et cherchez des outils pour atténuer vos peurs, travailler sur vos insécurités et garder le contrôle de vos émotions.

N’oubliez pas que vous êtes le principal soutien de vos enfants, votre exemple est donc essentiel. Agissez en tant que tel, soyez responsable et ne cessez jamais de motiver vos enfants de manière saine.

Cela pourrait vous intéresser ...
Le sport chez les enfants : apprenez-leur à profiter
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Le sport chez les enfants : apprenez-leur à profiter

Le sport chez les enfants doit être cultivé dès l'enfance. Le respect de leurs compétences et de leurs capacités est essentiel à la réussite.