Conseils pour choisir le prénom de votre enfant

· 31 décembre 2018
L'une des questions importantes, avec l'arrivée d'un bébé, est le choix du prénom adéquat. Le compromis entre les parents est nécessaire. Il faut également d'autres facteurs à prendre en compte.

Choisir le prénom d’un bébé est l’une des décisions les plus importantes auxquelles sont confrontés les parents. Le prénom fait partie intégrante de l’identité. Nous évoquerons le sujet plus en détail ci-dessous.

L’arrivée d’un enfant au monde entraîne sans aucun doute un grand nombre de changements. Il faut aménager l’espace, réorganiser les horaires, les agendas et les priorités.

Cela implique de veiller à la santé (à tous niveaux). Cela s’accompagne également de certaines décisions cruciales, comme celle de choisir le nom de cette nouvelle personne qui viendra au monde.

Le prénom marque une empreinte dans l’avenir de cette personne. De fait, une mauvaise décision dans le choix du nom pourrait être un motif futur de moqueries ou d’insatisfaction.

Comment choisir le prénom de votre enfant

Il existe de nombreuses considérations à prendre en compte. Il y a des aspects culturels qui exercent une influence considérable (religion, pays, etc.). La tradition familiale intervient également. Tous ces facteurs doivent toujours viser le bien-être du bébé.

Lisez également :
La peur de la fièvre chez certains parents

Une mère choisit un prénom pour son enfant

  1. Ce doit être une décision de couple

    Le prénom choisi -quel qu’il soit- doit être le produit de l’accord des parents. C’est ainsi l’un des premiers accords auxquels devront parvenir les parents. C’est un bon moment pour laisser de côté la hâte et les caprices et contempler des options capables de plaire aux deux.

    Si l’un des deux n’aime le prénom choisi, mieux vaut le laisser tomber. Il existe une infinité d’options. L’une d’entre elles fera le consensus chez les deux. Pour satisfaire les deux parents, il existe l’option du deuxième prénom.

  2. Il faut du temps

    Il faut y consacrer le temps nécessaire.Pendant la grossesse, les parents peuvent ressentir la pression du choix. Les parents ne doivent pas faire attention à leur environnement et savoir prendre le temps nécessaire pour choisir le prénom d’un enfant.

  3. S’informer

    Il faut bien s’informer sur le sujet. En effet, certains prénoms peuvent avoir de fortes références culturelles. Un prénom qui plaît aux parents pourrait être un personnage de littérature, un politique célèbre ou un personnage important de l’histoire.

    En effectuant des recherches, l’on cherche à ce que le prénom concorde avec les valeurs des parents. Il existe de nombreuses manières de le faire. L’on peut même trouver des livres avec l’origine des prénoms.

    Évidemment, l’on peut aussi compter sur des sources en ligne pour s’orienter. Néanmoins, si l’on compare deux ou plusieurs sites, l’information peut devenir contradictoire.

  4. Éviter la rigidité

    L’on ne recommande pas d’adopter une posture rigide à ce moment. « Ce doit être le prénom du grand-père et point », n’est pas réellement un argument solide. Il n’est pas favorable pour le bébé.

    Si les deux parents ne s’accordent pas sur un prénom, il est nécessaire de chercher la solution ensemble jusqu’à parvenir à un compromis. L’on recommande d’envisager tous les prénoms comme des options plutôt que comme des sentences sans appel.

    Un couple cherche un prénom
  5. Attention avec les initiales !

    Parfois, l’on choisit un ou deux prénoms qui peuvent causer problème. Les initiales de la personne seront toujours nécessaires à un moment donné et une mauvaise combinaison peut entraîner des problèmes.

    C’est pourquoi l’on recommande aux parents de le choisir avec prudence pour pouvoir le combiner avec le nom. Il faut éviter les initiales qui, ensemble, peuvent former un mot qui peut être motif de moqueries.

    Rappelons que les premières d’années à l’école peuvent être davantage difficiles si l’on a des initiales rigolotes ou curieuses.

  6. Prénoms intemporels

    L’on choisit parfois un prénom selon la tendance du moment. Il peut s’avérer « vide » avec le temps, dénué de sens et d’originalité. Cela peut nuire au développement de la personne. L’enfant peut refuser son prénom parce qu’il ne l’aime pas ou qu’il sonne mal.

    Il existe des prénoms classiques et intemporels qui ne perdent pas de leur charme et ne portent pas préjudicie à la personne au cours de sa croissance. C’est le cas de Camille, Louise, Victor ou Louis.

    Il en existe d’autres qui peuvent s’avérer plus contemporains. Par exemple, Madonna Shakira et d’autres combinaisons exubérantes. Les dessins animés marquent également des tendances qu’il vaut mieux bien analyser avant de faire le choix de prénommer votre enfant comme un personnage.

Un prénom simple

L’émotion joue parfois de mauvais tours. Les statistiques montrent que 6 % des parents regrettent leur choix de prénom. Dans certains cas, c’est pour avoir choisi un prénom commun.

Cependant, il existe des cas où le regret se trouve dans le fait d’avoir choisi un prénom difficile à prononcer. L’on conseille d’opter pour un prénom pas trop compliqué et facile à prononcer.

Un hommage

Parfois, l’amour incite à vouloir donner un prénom qui serve d’hommage à un autre être cher. Cela dépendra en grande partie des histoires de chaque famille. Selon les arguments et les circonstances, celui-ci sera plus ou moins valable.

Choisir le prénom de votre enfant est une grande responsabilité. Prenez votre temps pour parvenir à un consensus. Mais avant tout, n’oubliez pas : il ne faut pas vous précipiter.