Connaissez-vous les 5 examens du test d’Apgar ?

19 février 2019
Grâce au test d'Apgar, des millions d'enfants ont été sauvés à la naissance. Ce test repose sur cinq critères permettant d’évaluer l’état de santé du bébé dans les premières minutes qui suivent l’accouchement.

Il porte le nom du pédiatre qui l’a développé dans les années 50 et sert également de moyen mnémonique aux obstétriciens, chaque lettre signifiant un examen à effectuer chez le nouveau-né. Souhaitez-vous en savoir plus sur le test d’Apgar ?

Le test d’Apgar : qu’est-ce que c’est ?

Développé en 1953 par une pédiatre américaine nommée Virginia Apgar, il s’agit d’un examen clinique qui est effectué sur les nouveau-nés après l’accouchement. De plus, ce test implique non seulement le pédiatre, mais également des infirmières autorisées, des néonatologistes et des sages-femmes.

À travers cinq paramètres de base, on analyse et on évalue l’état général du bébé.

Chacun de ces paramètres a un score de 0, 1 ou 2. Le résultat maximum est 10 et signifie que l’enfant est en parfaite santé. En effet, tout chiffre en dessous de ce nombre nécessitera un examen supplémentaire par rapport au paramètre qui ne répond pas aux exigences.

On réalise le test d’Apgar dès la première minute de vie et on évalue le degré de tolérance du nouveau-né au processus de la naissance et à ses souffrances éventuelles. En effet, chacun des tests est fait en une minute.

Par conséquent, le corps médical connait donc l’état général du bébé en à peine 5 minutes. En effet, cela permet de réduire le taux de mortalité, de prévoir les problèmes de santé possibles et d’indiquer les traitements précoces.

test d'Apgar

Les critères d’évaluation du test d’Apgar

Les médecins utilisent une règle mnémonique pour se souvenir des cinq tests à effectuer sur les nouveau-nés. En effet, ils utilisent les lettres du nom de famille du pédiatre qui a développé cette technique. De cette façon nous avons :

  • A pour l’apparence
  • P pour le pouls
  • G pour la gesticulation
  • A pour une activité
  • R pour la respiration

La première évaluation porte sur la couleur de la peau du bébé. Si elle est normale, ajoutez 2 points, s’il a les extrémités bleues, 1 point et s’il est complètement bleu, 0 point. Le deuxième test concerne le pouls, on évalue la fréquence cardiaque. S’il dépasse 100 battements par minute, ajoutez 2 points ; s’il est inférieur à 100, 1 point et s’il est nul, 0 point.

Le troisième examen porte sur les gestes, à travers les réflexes et l’irritabilité que le bébé présente sur certains stimuli. S’il éternue, donne des coups de pied ou tousse comme une réaction, vous ajoutez 2 points ; s’il fait une faible grimace ou s’il pleure un peu, 1 point et s’il n’y a pas de réponse à la stimulation, 0 point.

Le quatrième test porte sur l’activité et le tonus musculaire lors de la stimulation. Si le mouvement est vif, on ajoute 2 points, s’il a un certain mouvement, 1 point et s’il ne bouge aucune partie du corps, 0 point.

Enfin, le cinquième critère d’évaluation est lié à la respiration. Si elle est forte, c’est 2 points ; si elle est faible ou irrégulière, 1 point et s’il ne respire pas, 0 point.

Un nouveau-né qui obtient entre 7 et 10 points est en bonne santé. Le fait qu’il reçoive entre 4 et 6 points peut signifier qu’il aura besoin d’un traitement de récupération immédiate, par exemple dans une couveuse.

Enfin, dans le cas de 1 à 3 points, il a besoin de soins d’urgence (aide à la respiration ou médicaments par voie intraveineuse) et si le score est égal à 0, il est très probable que le médecin constate le décès.

test d'Apgar

Un test qui réduit le taux de mortalité infantile

Le test Apgar se réalise depuis plus de 50 ans et a permis de réduire les taux de mortalité des nouveau-nés. L’évaluation immédiate étant le meilleur moyen de traiter ou de prévenir certaines pathologies ou complications.

De ce fait, en seulement cinq minutes, de nombreuses vies peuvent être sauvées. Principalement si la grossesse n’a pas été contrôlée ou s’il s’agissait d’un accouchement en urgence, prématuré ou compliqué.

Il faut garder à l’esprit que ce test n’est pas conçu pour prévenir de futurs problèmes de santé de l’enfant. En effet, ce test sert à évaluer la situation et l’état de santé du bébé au moment de la naissance.