Comment se déroule le processus de dilatation ?

1 mai 2018
Savoir comment le processus de dilatation se développe peut vous aider à faire face au travail de l'accouchement avec plus de sérénité.

Le processus de dilatation met en place la première phase de l’accouchementIl est de plus, tout comme l’expulsion et la délivrance du placenta, une des trois étapes qui précèdent la naissance du bébé.

Pendant la dilatation, le col de l’utérus joue un rôle clé pour la grossesse et l’accouchement. En effet, les contractions lui permettront d’ouvrir. Ainsi, il permettra la naissance de l’enfant.

En raison de l’influence des contractions trop prématurées, il y a un risque que le col devienne plus court. Ou encore, il peut s’ouvrir de manière significative. Dans ce cas, il est conseillé d’effectuer une hospitalisation. Ainsi, on pourra arrêter les contractions et surveiller le bien-être de la mère et de l’enfant.

Par contre, pendant le stade de la gestation, l’utérus restera fermé. Cela lui permettra garder le fœtus chaud tout au long de son développement et de protéger le bébé.

D’autres symptômes qui précèdent l’accouchement ne passeront pas inaperçus pour vous. Par exemle, le spectacle sanglant, le début des contractions et la rupture du sac. Aussi, la descente du foetus par le bassin de la mère anticipera la période d’expansion.

Enfin, lorsque vous serez complètement dilatée, la phase d’expulsion commencera

Comment peut-on mener à bien le processus de dilatation ?

Le processus de dilatation peut se produire de deux façons :

  • De manière naturelle. Quand cela se produit spontanément, sans nécessiter d’intervention médicale.
  • A l’aide de médicaments. Quand il s’agit d’un intérêt maternel ou fœtal, on décide souvent d’effectuer l’accouchement grâce à des médicaments.
Le processus de dilatation peut prendre plusieurs heures.

Les phases de la dilatation

La durée entre le début des contractions et le moment de l’expulsion est connue sous le nom de « phase de dilatation ».

C’est la plus longue période de travail. En effet, elle dure habituellement entre 8 et 12 heures, dans le cas de la première naissance. Mais à partir de la deuxième, on estime qu’elle peut durer de 5 à 7 heures.

En moyenne, le col de l’utérus se dilate d’un centimètre par heure. Cependant, le taux de dilatation n’est pas régulier. Les premiers centimètres sont généralement les plus longs. Bien que ce ne soit qu’une moyenne, puisque chaque mère est différente, tout comme chaque naissance.

Voici les phases à travers lesquelles le processus de dilatation se déroule:

1. La phase latente

Les contractions se produisent toutes les 5 à 30 minutes et durent de 30 à 45 secondes. Mais, souvent, la femme enceinte ne les ressent pas comme telles.

Si les contractions sont de faible intensité, vous pouvez ressentir de la douleur au dos et à l’aine. Cependant, ces contractions sont efficaces. En effet, durant cette phase, la dilatation peut progresser jusqu’à 3 cm.

2. La phase de travail actif

Les contractions suivantes se produisent toutes les 5 minutes. Elles durent entre 30 et 40 secondes et la dilatation est de 5 centimètres.

Dans cette phase, les contractions seront toutes les 2 ou 3 minutes et peuvent durer jusqu’à 50 secondes. Vous aurez alors une dilatation de l’utérus d’environ 6 centimètres.

3. La phase d’accélération rapide

C’est la dernière étape de la dilatation du col, qui atteindra 10 cm. A ce stade, tout s’accélère. Les contractions sont plus fréquentes (toutes les 2-3 minutes) et plus longues, ce qui laisse peu de répit à la mère.

En outre, pendant cette phase, la femme peut présenter des nausées, des vomissements, des bouffées de chaleur ou des frissons. C’est donc la phase la plus difficile pour la mère.

Les types de dilatation

Il existe deux types de dilatation :

La dilatation passive

Le col se dilate de 0 à 3 centimètres. Les contractions se produisent irrégulièrement et à une intensité moyenne.

Il est convenable de la vivre à la maison ou dans un environnement calme. Jusqu’à ce que les contractions se produisent toutes les 5 minutes pendant 1 heure, vous ne devriez pas aller à l’hôpital.

La dilatation active

Le col de l’utérus se dilate de 3 à 10 centimètres et les contractions seront plus fréquentes et intenses.

Elles se produisent dans le centre hospitalier et précèdent l’expulsion du fœtus.

Une fois que les signes sont confirmés pour savoir si vous êtes en travail, il est temps d'aller à l'hôpital pour le moment désiré.

Le col de l’utérus : lorsque la dilatation ne progresse pas

Parfois, la dilatation du col de l’utérus ne se produit pas assez rapidement ou stagne.

Un col de l’utérus anormal, des antécédents de chirurgie cervicale, un bébé trop grand pour le bassin de la mère ou des contractions peu efficaces peuvent en être la cause.

Cependant, cela ne signifie pas une césarienne directe. L’équipe médicale sera en mesure d’effectuer d’autres interventions plus techniques :

  • Ils peuvent percer la poche d’eau.  Cette action entraîne généralement des contractions plus fortes et un meilleur soutien de la tête du bébé dans le col de l’utérus.
  • Une injection synthétique d’ocytocine. Une hormone sera ajoutée à l’ocytocine naturelle. Elle va générer des contractions utérines et aider à les renforcer et à les rendre plus fréquentes.

 

A découvrir aussi