Comment se comportent les parents toxiques ?

· 5 février 2018
Les parents toxiques construisent des relations dysfonctionnelles avec leurs enfants. S'ils ne développent pas d'eux-mêmes une bonne intelligence émotionnelle et ne se détachent pas de l'amour malade de leurs parents, ces enfants peuvent devenir dépendants, malheureux et vulnérables.

Aujourd’hui, nous aimerions vous parler de cette triste réalité trop souvent passée sous silence.

Les parents toxiques : comment se comportent-ils ?

Même s’il parait simple de reconnaitre ces pères et ces mères toxiques, c’est plus difficile pour leurs enfants qui n’identifient pas toujours le problème. Souvent, et c’est bien dommage, les enfants ne se rendent compte que très tardivement de la relation toxique qu’ils entretiennent avec leurs parents. A l’adolescence, à l’âge adulte ou même sur leurs vieux jours… Parfois, ils ne comprennent même jamais.

Les parents toxiques ne se comportent pas tous de la même façon. Il y a différents exemples.

Les parents autoritaires

« Tu dois faire cela, être comme ceci, ressentir cela, penser comme ceci, parce que je te le dis. »

Les conséquences :

Les enfants sont soumis, dépendants, accommodants et ils n’ont pas une très haute estime d’eux-mêmes. Ils n’ont pas confiance en eux.

Les enfants de parents toxiques manquent d'autonomie.

Les parents surprotecteurs

« Ne fais pas cela, ne ressens pas ceci, ne pense pas cela sans que je vérifie d’abord. Tu dois toujours être sous ma surveillance. Comme ça, tu ne souffriras pas, tu ne feras jamais d’erreurs et tu ne seras jamais blessé. »

Les conséquences :

Les enfants sont incapables de prendre la moindre initiative. Ils ont peur de tout. Ils ne sont pas autonomes.

Les parents fouineurs

« J’ai le droit de me mêler de ta vie, de te suivre partout et de tout savoir parce que je t’ai donné la vie et que je t’ai élevé. »

Les conséquences :

Les enfants sont plus rebelles, soumis ou menteurs… Selon les individualités.

Cependant, il existe des parents toxiques qui le sont tout particulièrement. Et c’est souvent la mère qui a ce type de comportement.

Les mères toxiques de type « servile » sont dangereuses pour l’indépendance et le développement émotionnel de leurs enfants.

Nous vous parlons de ces mères dans la partie suivante.

La mère servile, particulièrement toxique

Une mère servile se sacrifie pour son enfant. Du moins, elle fait tout pour l’en convaincre quand il est petit.

La mère servile est une spécialiste du chantage émotionnel. A mesure que son enfant grandit, elle se charge de lui rappeler tout ce qu’elle dû repousser ou sacrifier pour pouvoir se consacrer à son éducation.

Il est important de préciser que la mère servile ne l’est pas par cruauté. Elle croit dur comme fer qu’une mère doit se sacrifier et souffrir pour son enfant.

Même s’il n’y a pas toujours d’explication, ce sont souvent des peurs bien réelles qui sont à l’origine de ce type de comportement : la mère a peur que son enfant grandisse et quitte le nid familial, qu’il aime une autre femme ou qu’il se rende compte qu’il n’a plus besoin de sa mère.

La perte de son fils, c’est la mort elle-même.

La mère servile manipule son enfant de manière à lui faire croire qu’elle doit être la personne la plus importante de sa vie.

Elle fait de lui une marionnette dont elle agite les fils. Il faut qu’il soit toujours attentif aux moindres désirs ou besoins de sa mère. Elle lui fait croire que, même s’il grandit, la relation qu’il entretient avec sa mère sera toujours la plus importante de sa vie.

Une mère toxique « servile » éduque son enfant dans l’idée qu’il est de son devoir de veiller sur elle. Même quand il sera adulte et qu’il aura des enfants, elle devra toujours être sa priorité.

Les parents trop autoritaires sont toxiques.

L’enfant d’une mère « servile »

L’enfant d’une mère toxique « servile » qui n’arrive pas à se détacher de cette maladie qu’il contracte dès la naissance (sa propre mère) ne pourra jamais couper le cordon ombilical.

A mesure qu’il grandit, la relation d’amour servile et fusionnel qu’il entretient avec sa génitrice se transforme en amour triste. L’enfant se sent redevable. Il reste à la merci de sa mère.

L’enfant d’une mère servile est bien éduqué, mais soumis, trop accommodant, sérieux… Un enfant modèle.

N’importe quelle bêtise génère chez lui un profond sentiment de culpabilité à l’idée qu’il a fait souffrir sa mère, même s’il a seulement cassé une assiette.

Les conséquences d’un tel comportement

Les enfants de parents toxiques deviennent des adultes amers et pessimistes qui n’ont pas confiance en eux.

Ils peuvent aussi devenir plus rebelles et tomber dans le vandalisme ou la délinquance.

Les enfants de parents toxiques ont plus de mal à nouer des relations saines avec leurs semblables et peuvent être instables sur le plan émotionnel.