Comment savoir si le travail commence ?

· 6 février 2019
Si vous sentez des contractions intenses, d'environ une minute chacune et répétées toutes les cinq minutes, ou alors une rupture de la poche des eaux, l'accouchement est imminent. Voici également d'autres signaux à surveiller afin d'être prête pour ce grand moment. Comment savoir si le travail commence ?

Pour de nombreuses mères, surtout les nouvelles mamans, l’approche du moment de l’accouchement représente tout un défi. Logiquement, des milliers de doutes surgissent et les anxiétés se multiplient. Mais ne vous inquiétez pas : observez les symptômes suivants pour savoir si le travail commence.

Notre organisme est parfaitement « programmé » pour envoyer des signaux qui nous avertissent que quelque chose va se passer. L’accouchement n’en est pas exempt.

Avant ce moment, vous sentirez certains symptômes qui vous permettront de vous préparer pour aller à l’hôpital et accueillir votre enfant du mieux possible.

Signes pour savoir si le travail commence

Quand la naissance approche, votre corps manifeste les symptômes suivants :

  • Expulsion du bouchon muqueux : il s’agit d’une substance épaisse, blanchâtre ou rosée (comme mélangée à du sang) dont la fonction était de protéger le bébé des infections et des germes pendant les neuf mois dans l’utérus.
  • Descente du bébé : par l’action de la gravité, des contractions abdominales et de la dilatation du col de l’utérus, le bébé se place progressivement dans la partie basse du bassin de la future maman.
  • Ajustement : il s’agit du positionnement du bébé avec la tête baissée au niveau des épines ischiatiques dans le rétrécissement supérieur du bassin. Cela se produit à l’approche de l’accouchement.
  • Contractions : il est difficile de décrire ce que l’on ressent. En effet, chaque femme éprouve des contractions différentes. Il s’agit d’un durcissement de l’abdomen, qui se redétend ensuite. Il est conseillé de surveiller l’intervalle entre les contractions. Quand elle se produisent toutes les cinq minutes, il est temps d’aller à l’hôpital.
  • Dilatation du col de l’utérus : celui-ci devient plus fin et se ramollit. Votre médecin l’examinera dans les semaines précédant la naissance afin de mesurer son évolution.

Les signes d’accouchement imminent

Si vous constatez un ou plusieurs des signes suivants, cela signifie que l’accouchement est sur le point d’avoir lieu :

  • Contractions intense : environ une minute chacune et répétées toutes les cinq minutes.
  • Rupture de la poche des eaux : lorsque le sac amniotique qui protège le bébé dans l’utérus se rompt, vous devez appeler votre médecin le plus vite possible. Par ailleurs, cela peut avoir lieu même s’il n’y a pas eu de contractions avant. Si, après un délai de prudence -évalué par les médecins- le travail ne commence pas, il est probable qu’il soit provoqué.
Il existe plusieurs signes pour savoir si le travail commence.

A quel moment doit-on appeler le médecin ou la sage-femme ?

Cela dépendra de votre situation particulière ainsi que de la grossesse que vous avez vécue. Le médecin vous conseillera à cet égard en tenant compte du fait que c’est peut-être votre première grossesse, ou que vous avez eu des complications ou qu’elle est considérée comme une grossesse à risque.

Néanmoins, cela ne veut pas dire que vous devez vous retenir de l’appeler pour savoir si le travail commence. En effet, il s’agit du travail du médecin et vous ne serez pas la première à l’appeler pour cette raison. Si vous observez les signes suivants, il est conseillé de l’appeler ou de vous rendre directement à l’hôpital :

  • Rupture de la poche des eaux ou soupçon que cela s’est produit.
  • Saignement vaginal.
  • Contractions avant la semaine 38. Il peut s’agir d’un accouchement prématuré.
  • Si vous sentez un quelconque symptôme de pré-éclampsie : mal de tête intense, gonflement ou douleur abdominale.

« Notre organisme est parfaitement « programmé » pour envoyer des signaux qui nous avertissent que quelque chose va se passer. Et l’accouchement n’en est pas exempt »

Que faite si l’accouchement a lieu à la maison ?

Même si cela ressemble à une fiction d’une série télévisée, cette situation peut se présenter. La première chose que toute femme doit savoir, c’est que l’accouchement est un processus naturel auquel l’organisme est parfaitement préparé. 

Bien sûr, cela ne veut pas dire que les mesures préventives ne doivent pas être prises.

Tout d’abord, on doit appeler un proche de la famille au cas où la femme serait seule. Ensuite, un médecin ou les urgences pour obtenir une assistance professionnelle. Vous devez avoir à portée de main des serviettes pour couvrir le bébé et le nettoyer.

Quant à la position, la plus recommandée est accroupie. En effet, la gravité favorise la sortie du bébé. Dès que le bébé sort, on doit s’assurer que le cordon ombilical n’est pas enroulé autour de son cou. Si cela a lieu, vous devez le démêlez doucement. Ne le coupez pas avant l’arrivée du médecin.

Pour terminer, il faut approcher le bébé du sein de la mère et après avoir nettoyé sa bouche et son nez, essayer de l’allaiter. 

Pour savoir si le travail commence, la future maman doit connaître tous les signes qui indiquent l'approche de l'accouchement.

Comment vivre un accouchement sans stress ?

En plus de connaître les notions de base pour savoir si le travail commence, il est également conseillé à toutes les femmes de savoir comment vivre cette expérience de la meilleure manière. 

Si la femme est fatiguée, nerveuse et anxieuse, elle peut sentir des douleurs plus fortes pendant les contractions.

Par ailleurs, au cas où la future mère souffre de stress pendant la grossesse ou au moment de la naissance, cela peut avoir des conséquences. Par exemple, un accouchement prématuré, une insuffisance pondérale du bébé à la naissance, des problèmes de développement intellectuel ou émotionnel. Et même, dans le pire des cas, une fausse couche.

Par conséquent, il est important de prendre des mesures préventives et de vivre de façon détendue durant ces neuf mois. Surtout lors de ceux qui s’approchent du moment tant attendu. La psychoprophylaxie est une excellente alternative pour y arriver. Donnez-vous donc une chance.

« Si la femme est fatiguée, nerveuse et anxieuse, elle peut sentir des douleurs plus fortes pendant les contractions »

Le moment de l’accouchement est préoccupant, mais c’est en même temps un souvenir indélébileGrâce à des contrôles médicaux réguliers, un mode de vie sain et une évaluation correcte au moment de savoir si le travail commence, vous avez de fortes chances que tout se passe parfaitement bien.