Comment résoudre les problèmes de communication entre les parents

23 août, 2020
Dans une famille, il est indispensable que les problèmes de communication entre les parents se dissipent le plus vite possible.

L’absence ou les problèmes de communication qui peuvent surgir d’un conflit entre les parents peuvent causer de sévères troubles dans la famille. La relation entre les parents se détériore et les enfants ressentent de l’insécurité parce qu’ils ne font pas suffisamment confiance à leurs parents.

Cela n’a rien à voir avec le fait qu’un parent se mette du côté de l’autre parent. Parfois, c’est plutôt lié au fait qu’un parent ne soutienne pas l’autre devant les enfants.

Même s’ils ne sont pas d’accord sur quelque chose en particulier, il est nécessaire que les parents se soutiennent. Si, après cela, il y a des avis différents sur l’éducation des enfants, ils doivent en parler en privé, sans les petits.

Quand il y a un manque de soutien dans la communication

Lorsqu’un parent n’épaule pas l’autre ou ne le soutient pas dans certaines circonstances, il est normal que les enfants le voient comme “le méchant”, le “faible”, etc.

La mauvaise communication entre les parents n’est pas seulement une question de dispute devant les enfants. La plupart du temps, elle inclut des comportements subtils ou des “styles” de communication qui envoient un message faisant du mal.

Beaucoup de parents ont du mal à aborder le problème. En effet, ils ne savent pas comment exprimer leur gêne à travers des mots. Les parents, bien souvent, ont le “sentiment” qu’ils ne sont pas dans une situation de coopération. Ils ne parviennent cependant pas à clairement voir ce schéma.

Types de communication qui peuvent causer des problèmes

Il existe certains types de communication et comportements des parents qui peuvent causer des problèmes. Il est nécessaire de les prendre en compte parce que les parents pourront identifier s’ils sont dans cette situation. Voici donc quelques-uns de ces types de communication qui peuvent causer des problèmes.

Des problèmes de communication dans un couple.

Le joueur de cartes

Dans un jeu de cartes, le joueur qui gagne a une carte qui vainc toutes les autres. Dans l’éducation des enfants, cette personne voudra toujours avoir raison sur la façon d’éduquer ou dans une situation disciplinaire de l’autre parent. Cela se fait parfois quand l’autre personne devient la nouvelle figure d’autorité dans la conversation, en criant ou en imposant une punition.

Dans d’autres situations, le joueur de cartes peut se plaindre et dire que l’autre parent est infantile, ou peut “dégrader” l’autre parent en le rabaissant à l’état d’enfant. Il est important que les progéniteurs démontrent qu’ils sont sur la même longueur d’onde dans une situation de discipline. Or, ce parent sapera la position de force de l’autre parent.

La fausse sécurité

Derrière la fausse sensation que l’autre parent fait émotionnellement souffrir l’enfant, la fausse sécurité offrira un certain type de soulagement au cours d’une situation difficile. Les parents peuvent aussi se défiler de façons différentes.

Par exemple, en permettant à l’enfant d’utiliser l’ordinateur alors qu’on lui avait temporairement interdit ou en accordant de l’attention au petit en plein milieu d’une colère. Traiter la véritable fausse sécurité signifie réduire vos propres sentiments de gêne et d’anxiété face à la situation de l’enfant. 

Analyseur de parents

Le générateur de profils de parents aura des conversations privées avec les enfants à propos de l’autre parent. Ce pourra être soit en se plaignant directement de l’autre progéniteur ou en le faisant de façon moins évidente. « C’est aussi difficile pour moi quand il/elle est de mauvaise humeur » est une phrase habituelle.

Ce style d’éducation évite qu’un parent ait à traiter directement avec l’autre parent de la communication ou du comportement qui le dérange. Dans des situations où il existe un comportement de parents réellement dangereux, l’analyseur communiquera de cette façon avec l’enfant au lieu de songer à abandonner cette situation.

Celui qui veut faire s’aligner les autres

Ce type de communication implique de réunir d’autres personnes de la famille pour parler contre un parent qui essaye d’affirmer son autorité ou son type d’éducation. Au moment d’un repas, celui qui essaye d’avoir les autres de son côté peut inciter un enfant à être en désaccord avec le point de vue de l’autre parent.

Cette personne poussera parfois subtilement tous les enfants à prendre parti contre l’autre parent. Étant donné qu’elle est généralement dans une position de réduction de l’autorité dans la situation concernée, les enfants se rangeront naturellement de son côté. Résoudre rapidement ces problèmes est fondamental.

Un couple qui communique.

Régler les problèmes de communication entre les parents

Il est presque impossible d’aborder un problème de communication avec les parents lorsqu’ils sont dans une situation d’éducation. Essayer de parler de l’erreur d’éducation finit souvent par une dispute. Cela peut aussi mener à une fin prématurée de la discussion pour résoudre la situation avec l’enfant.

Lorsque les familles grandissent, cela devient de plus en plus complexe si les problèmes de communication n’ont pas été réglés. Ces suggestions simples peuvent aider les parents à se diriger vers la communication et l’éducation partagée :

  • Analysez les éléments essentiels à l’avance. Comparez des listes des comportements infantiles qui ne sont pas acceptables et voyez quels sont ceux qui méritent des conséquences plus légères. Chaque parent doit équilibrer les conséquences négatives et positives, en les utilisant de manière conjointe.
  • N’ayez pas le rôle du “méchant” : personne ne doit l’avoir. On ne doit pas donner ce rôle à un parent, même si c’est le rôle le plus pratique pour lui. Ne triangulez pas, à moins que l’autre parent ne le demande. « Trianguler » signifie débarquer au milieu d’un conflit entre un parent et son enfant, sans qu’ils vous l’aient demandé. Vous pouvez avoir l’impression que vous disposez d’un meilleur ensemble d’outils pour faire face à la situation. Or, en faisant cela, vous sapez la capacité de l’autre parent à résoudre un problème dans son intégralité.

N’oubliez pas ces points à propos des problèmes de communication…

  • Si vous n’êtes pas d’accord, dites ouvertement que vous respectez l’opinion de l’autre parent. Le désaccord ouvert entre les parents n’est pas un signe de mauvaise éducation. S’il est bien mené, il peut aider les enfant à comprendre comment on doit gérer les divergences d’opinion.
  • Décider de conséquences importantes après la discussion. Il n’existe pas de règle indiquant que les parents n’ont pas le temps de parler d’une conséquence du comportement d’un enfant avant d’en décider. Parlez-en quelques minutes pour vous mettre d’accord sur une conséquence appropriée. Et, plus important encore, discutez de la façon dont vous pouvez inciter l’enfant à modifier son comportement la prochaine fois.
  • Éviter des désaccords nocifs et afficher un front uni conduit à un meilleur résultat pour les enfants. Atteindre cette qualité de communication avec votre conjoint-e est un objectif qui demande de faire des efforts. Cela demande aussi d’avoir le courage de changer et de comprendre que l’on gagnera quelque chose au lieu de perdre, si cela fonctionne.