Comment prévenir la ludopathie chez les enfants

27 novembre 2019
Le jeu devient de plus en plus accessible à nos enfants et peut engendrer un trouble appelé la ludopathie. Sans un contrôle adéquat, les conséquences peuvent être graves.

Ces dernières années, le nombre d’enfants et d’adolescents avec des problèmes de comportement dus au jeu a augmenté. La publicité et l’émergence du jeu en ligne n’ont fait qu’aggraver le problème. Il est nécessaire que les parents, les enseignants et les institutions prennent des mesures pour prévenir ce qu’on appelle déjà la ludopathie chez les enfants.

Tout d’abord, la ludopathie est un trouble addictif qui reflète un comportement de jeu persistant et inadapté. Pour la personne qui en souffre, le jeu devient une priorité absolue dans sa vie. Elle commence à mettre de côté le reste de ses objectifs et de ses besoins. Elle n’est pas capable d’arrêter de jouer d’elle-même. De plus, quand elle doit le faire sous la contrainte, elle s’agite et devient irritable.

La ludopathie : pourquoi les jeux créent-ils une dépendance chez les enfants ?

Il y a plusieurs raisons à cette addiction. Parmi elles, on note :

  • Les stratégies visuelles et auditives. Beaucoup de jeux potentiellement addictifs sont remplis de lumières clignotantes et de sons qui sont attractifs.
  • Le renforcement intermittent. Dans certains jeux, la récompense n’est pas obtenue de façon certaine à chaque fois qu’un comportement se produit. Au contraire, elle apparaît de façon aléatoire et intermittente. Ces types de renforcements sont les plus efficaces pour maintenir un comportement. Par conséquent, cela rend le jeu plus addictif.
enfant devant son ordinateur, la ludopathie

  • L’évasion de la réalité. Il y a un autre élément important de la dépendance au jeu. C’est la capacité qu’il procure à fuir la réalité. En effet, beaucoup de gens peuvent utiliser le jeu pour soulager leur détresse émotionnelle, plutôt que d’utiliser d’autres stratégies plus appropriées.

Le hasard : un élément clé de la prévention de la ludopathie chez les enfants

Le jeu et les paris sont les plus addictifs parce que l’obtention de la récompense est imprévisible. Malheureusement, chaque jour, ce type de jeux est de plus en plus disponible et accessible aux enfants et aux adolescents. Ils sont pourtant interdits jusqu’à l’âge de la majorité.

En outre, un nouveau type de jeux vidéo qui incorpore des éléments liés au hasard a vu le jour. Beaucoup d’entre eux offrent des options d’achat qui vous permettent d’obtenir du contenu de jeu supplémentaire. Cependant, la récompense à obtenir est souvent aléatoire. Par conséquent, il devient de plus en plus difficile de faire la distinction entre les jeux vidéo et les jeux de hasard.

Cette réalité a un impact négatif sur les mineurs qui, d’une manière peu explicite, commencent à s’immerger dans ce type de dynamique addictive. De plus, le fait de commencer très tôt les jeux de hasard augmenterait considérablement le risque de développer une dépendance.

Comment prévenir la ludopathie chez les enfants

Normalisation du jeu

La publicité diffusée à la télévision publique pendant les heures d’audience des mineurs est incessante. En effet, on considère aujourd’hui le jeu comme un passe-temps acceptable et socialement désiré. De fait, nous avons complètement normalisé l’existence de ces publicités, à la télévision comme sur Internet.

Nous devons protéger nos mineurs contre l’exposition à ces messages qui prônent le jeu pathologique comme un divertissement acceptable. Cependant, il est très difficile d’empêcher qu’une partie de cette publicité ne leur parvienne.

Par conséquent, la famille est la clé. L’attitude de la famille à l’égard du jeu a un impact sur les convictions de l’enfant. Nous devons donc nous efforcer de transmettre le danger et la gravité de ces comportements, tant par nos paroles que par nos actes. En plus de prêcher par l’exemple, il est très important de parler sérieusement avec nos enfants.

une machine à sous

En effet, les informer sur les risques et les mécanismes de l’addiction au jeu aura un effet préventif. Il est important que lorsque nous leur refusons l’accès à certains jeux ou que nous leur refusons un achat lié à un jeu addictif, nous leur expliquions pourquoi nous ne sommes pas d’accord.

Alternatives de loisirs

Les jeux vidéo se sont positionnés comme l’un des loisirs préférés des jeunes. Afin de les empêcher de développer des comportements de jeu inappropriés ou abusifs, il est donc important de leur offrir des alternatives.

Nous devons encourager d’autres types de divertissement, comme le sport, les activités de plein air ou encore les sorties avec des amis. En effet, il est judicieux de les intégrer dans des groupes où ils peuvent s’adonner à leurs loisirs pour profiter de leur temps libre.

Disponibilité

Finalement, l’avènement d’Internet et des smartphones a mis à la disposition des enfants des milliers d’options de jeux. Il faut essayer d’adapter l’utilisation de ces appareils à l’âge de l’enfant. Il est important de surveiller le temps qu’ils passent en ligne et surtout le contenu auquel ils accèdent.

  • Villamarín, S., De Vicente, A., & Berdullas, S. (2019). La adicción al juego en menores: un problema creciente. Infocop(86), 4. Recuperado de http://www.cop.es/infocop/pdf/3173.pdf
  • Brieva, J. (2006). Ludopatía: el otro lado del juego. Revista Índice19(9), 9-11.