Pourquoi est-il important de faire du sport pendant l’enfance ?

30 mars 2018
La pratique sportive contribue au développement de l'enfant. Les bienfaits du sport sont multiples : le sport favorise la santé physique, mais aussi la plénitude émotionnelle.

La pratique sportive fait partie intégrante de l’éducation. En effet, les développements physique et psychologique des enfants sont intimement liés. Faire du sport pendant l’enfance leur permet de bien se développer, dans l’harmonie et l’équilibre.

On ne considère plus la pratique sportive comme un simple entrainement physique. Les médecins et les psychologues comprennent maintenant que les enfants actifs ont une meilleure qualité de vie.

Quand on fait du sport pendant l’enfance, on en retire des bienfaits toute sa vie. Un enfant qui pratique régulièrement une activité physique gardera certainement cette habitude saine à l’âge adulte. Il sera donc en meilleure santé qu’une personne sédentaire. Il aura moins de risques de souffrir d’obésité ou de problèmes cardiaques, par exemple.

Le point de vue de l’Unesco sur le sport pendant l’enfance

Selon l’Unesco, faire du sport pendant l’enfance est un droit inaliénable. L’Unesco souhaite que tous les enfants puissent pratiquer une activité sportive, sans discrimination d’aucune sorte.

C’est pour cette raison que l’organisation conseille aux gouvernements et aux associations de promouvoir le sport pour les enfants.

« Un enfant qui prend l’habitude de pratiquer une activité sportive la gardera en grandissant. »

Les bienfaits du sport pendant l’enfance

  • La pratique sportive favorise une bonne santé physique. Elle prévient notamment les problèmes cardiaques, le diabète, le cancer et l’obésité.
  • Elle stimule le développement des muscles et des os.
  • La pratique sportive aide aussi les enfants à tisser des liens les uns avec les autres. Elle leur apprend à s’adapter aux règles sociales en dehors du foyer familial.
  • Elle permet aux enfants de développer des compétences sociales. L’enfant apprend à accepter les autres, sans discriminations sociales, culturelles ou économiques. Le sport favorise l’intérêt pour le travail en équipe comme méthode pour obtenir les résultats souhaités.
Les enfants peuvent essayer plusieurs activités sportives.

  • La pratique sportive aide les enfants à surmonter des problèmes comme la timidité.
  • Le sport favorise le développement de l’amour-propre chez les enfants. Ils apprennent à se valoriser quand ils se rendent compte que leur contribution est importante dans l’équipe.
  • Les enfants sont moins sédentaires. Le sport est un bon moyen de les éloigner des écrans et des nouvelles technologies de manière générale : les jeux vidéo, les téléphones, les ordinateurs, etc.
  • C’est un excellent moyen de réunir des enfants aux capacités différentes.
  • La pratique sportive prévient les addictions les plus fréquentes à cette étape de la croissance : la toxicomanie, l’alcoolisme et le tabagisme. De plus, les enfants qui pratiquent une activité sportive tombent moins souvent dans la délinquance en grandissant.
  • Le sport stimule la créativité, ainsi que la capacité à résoudre les problèmes et à prendre des décisions.
  • Quand ils pratiquent un sport, les enfants apprennent à prendre des responsabilités et à faire des compromis.

Quel sport à quel âge ?

Les besoins physiques et psychologiques des enfants dépendent de leur âge. Il est important de s’en rappeler avant de proposer un sport à son enfant.

L’enfant doit pouvoir donner son opinion. Les parents dressent une première liste en fonction de leurs moyens financiers, de l’organisation de la famille et du temps qu’ils peuvent consacrer à cette activité sportive. Si c’est possible, l’enfant devrait alors choisir le sport qui lui fait le plus envie.

  • De trois à cinq ans. A cet âge, l’enfant doit pouvoir s’amuser. C’est en jouant que l’enfant apprend et se développe. C’est pour cette raison que l’activité sportive doit être divertissante. Les fanfreluches que les enfants peuvent agiter et les scénarios amusants plaisent beaucoup aux plus petits.

C’est l’étape idéale pour développer la coordination et l’équilibre en pratiquant une activité sportive. A cet âge, les enfants peuvent faire trois à quatre heures de sport par semaine.

  • De six à dix ans. A cet âge, l’enfant devrait pouvoir essayer plusieurs sports pour chercher celui qui lui plait le plus. Le judo, le karaté, le vélo, la gymnastique rythmique, le tennis, le football, le basketball et le volleyball sont de bonnes options.

Il est important d’éliminer la notion de compétition entre les enfants. Évidemment, il faudra parfois désigner un vainqueur, mais les enfants devraient considérer le sport comme une activité récréative.

On fait du sport pendant l'enfance sans être en compétition.

La pratique sportive permet aux adolescents de développer leur personnalité. Ils prennent confiance en eux. Ils apprennent aussi à connaitre leur corps et ils ont une meilleure image d’eux-mêmes en cette période de transformations physiques.

Si votre enfant pratique une activité physique depuis son plus jeune âge, il devrait avoir choisi le sport qui lui plait le plus à l’adolescence. Il pourra s’y consacrer pleinement.

« Quand on fait du sport pendant l’enfance, il est important d’éliminer la notion de compétition. »

Attention à la sécurité quand on fait du sport pendant l’enfance

Votre enfant doit pratiquer une activité sportive dans les meilleures conditions de sécurité. Nous faisons référence à l’endroit où les enfants font du sport, mais aussi aux personnes adultes qui les encadrent.

Renseignez-vous sur l’activité physique à laquelle vous l’inscrivez, notamment sur les risques physiques. C’est comme cela que vous protégerez votre enfant.

 

 

A découvrir aussi