Comment parler de divorce avec ses enfants

04 août, 2020
Prendre la décision de se séparer après des années de mariage n’est pas simple, mais ce qui vient est encore plus difficile. Annoncer une séparation à ses enfants est plus difficile que ce que l’on pourrait croire.

La société dans laquelle nous vivons nous force à penser que, quand on trouve l’amour de sa vie, l’union ne peut être interrompue. C’est pour cette raison, entre autres, que divorcer n’est pas une décision facile à prendre. Cela est encore plus difficile si le couple a des enfants. Alors, comment parler de divorce avec les enfants ?

Expliquer aux enfants les raisons pour lesquelles papa et maman ne vivront plus sous le même toit et prendront des chemins différents est une expérience douloureuse. Cela étant dit, cette situation doit être affrontée avec le plus d’intégrité possible.

Il est très important d’expliquer aux enfants qu’ils représentent un lien indestructible, et que leurs parents les aimeront toujours.

Il est vrai que, quand un couple passe par ce moment tant difficile, il affronte à la fois la douleur de la perte et le sentiment d’échec. Si ces émotions sont extériorisées, les enfants les percevront et il se peut que cela les affecte. Cette situation peut générer une rébellion, de la tristesse et de la culpabilité.

Répercussions sur le comportement des enfants

Année après année, il y a de plus de plus d’enfants qui souffrent des répercussions d’un divorce. Les réactions dérivées de cet événement capital de leurs vies peuvent se manifester selon leur âge, leur maturité et leur personnalité.

Parler du divorce avec les enfants n’est pas chose aisée, il s’agit du début de la fin de la seule vie qu’ils connaissant, et cela les affectera beaucoup dans leur manière de se comporter.

Les émotions qui envahissent les petits vont du choc à la culpabilité, en passant par la tristesse, la colère et la confusion. Ils peuvent même s’inquiéter pour leur futur, en voyant ce qu’ils pensaient être le pilier fondamental de leurs vies disparaître.

Cela peut entraîner des réactions négatives dans différents scénarios, comme par exemple : des attitudes agressives, une diminution des performances scolaires ou sportives, un isolement ou un changement d’amis. Tous ces signes montrent que l’enfant ne gère pas bien la situation.

L’importance de communiquer avec son enfant pendant le divorce.

Cependant, contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce processus peut aussi ne pas être traumatisant. En effet, il existe de nombreuses manières de parler de divorce avec nos enfants.

Grâce à ces conversations, nous pouvons avoir un impact positif sur eux. On peut aussi leur faire voir qu’un changement dans la dynamique de leurs vies est parfaitement acceptable. Cet événement fera d’eux des personnes plus tolérantes et flexibles face à l’adversité.

Comment aider les enfants pendant le processus du divorce ?

Le fait que cette situation affecte brusquement – ou non – les enfants dépend beaucoup des parents. Souvent, il nous faut laisser les besoins personnels d’un côté, même si c’est difficile, pour faire en sorte que les petits puissent traverser ce processus en vivant le moins de douleur et de tristesse possible.

Quand on parle de divorce avec les enfants, il faut que les deux parents arrivent à un accord, aussi momentané soit-il. Il est essentiel de mettre en pause les disputes. Aussi, il faut montrer aux enfants qu’ils sont le plus important dans vos vies et que l’amour que vous leur portez ne changera pas.

Les deux parents doivent être présents en annonçant la nouvelle de leur séparation aux enfants. Ils devront leur expliquer que, même s’ils ne s’aiment plus comme avant et vivent séparés, ils seront toujours de grands amis.

En revanche, il est fondamental de donner toutes les informations nécessaires aux enfants. Ces informations doivent être communiquées de manière à ce qu’ils comprennent et en fonction de leur âge.

Ainsi, ils se sentiront sûrs et préparés pour les changements qui les attendent. Savoir qu’ils pourront compter sur leurs parents pour tout ce dont ils auront besoin aidera à diminuer l’anxiété, l’agitation et l’inquiétude.

« Les émotions qui envahissent les petits vont du choc à la culpabilité, en passant par la tristesse, la colère et la confusion. »

Recommandations pour parler du divorce aux enfants

Le fait que cette nouvelle soit plus ou moins douloureuse va de pair avec la façon dont la gèrent les adultes. La décision a été prise et transmise, mais le processus commence à peine, il faudra donc gérer cela avec finesse. Pour parler aux enfants du divorce, nous vous transmettons les recommandations suivantes :

  • Éviter de parler devant les enfants des différences qui rendent la séparation irrémédiable.

  • Aborder les problèmes légaux du divorce en dehors de l’environnement des enfants. Maintenez les enfants en dehors de tout ce que cela implique.

Savoir ménager l’enfant pendant une séparation.
  • Maintenir le plus d’équilibre possible avec la routine des deux parents concernant les activités des enfants. De cette manière, ces derniers pourront voir qu’ils continuent leurs vies comme avant, indépendamment de la séparation.

  • Laisser de côté les commentaires négatifs sur l’ex conjoint(e) quand les enfants sont présents. Si vous avez besoin d’exprimer vos émotions et vos ressentiments, il faut le faire en dehors de l’entourage familial.

Ne laissez pas ces situations, qui doivent être gérées exclusivement par les adultes, avoir une influence négative sur la vie de vos enfants. Ce sont les parents et eux seuls qui ont pris la décision de se séparer.

Pour les enfants, leur famille restera la même malgré leur nouvelle réalité. Essayez d’éviter les changements trop drastiques dans la dynamique de la routine. Ainsi, vos enfants ne seront pas trop affectés dans leur humeur et leurs émotions