Comment motiver les enfants en classe ?

L'une des clés pour devenir un bon éducateur est de savoir réveiller l'intérêt des enfants envers l'apprentissage. Etant donné que ce n'est pas toujours facile, il est très utile de disposer de certains conseils pour y parvenir. Comment motiver les enfants en classe ?
Comment motiver les enfants en classe ?

Dernière mise à jour : 21 juin, 2019

Pour de nombreux petits, l’enfance est un âge où il est difficile de comprendre le sens de l’obligation de faire ses devoirs scolaires. Dans ces cas, il est important que les parents et les enseignants unissent leurs forces pour leur transmettre un enthousiasme. Voici donc quelques conseils pour motiver les enfants en classe.

Une clé pour capter l’intérêt de tout individu envers une activité est de la rendre attractive. Autrement dit, de la présenter non comme une obligation mais plutôt comme une occasion de faire quelque chose qui plaît et, surtout, qui servira à l’avenir.

Comme il est souvent difficile de motiver les enfants en classe, nous pensons qu’il est sage d’avoir à portée de mains quelques questions à prendre en compte. Dans cet article, nous en approfondissons quelques-unes.

Conseils pour motiver les enfants en classe

1. Réveiller leur motivation intrinsèque

C’est un aspect fondamental, car il n’existe pas de motivation plus forte que celle qui naît de l’esprit lui-même. Cela peut sembler évident. Mais, en réalité, la question que nous posons ici est de savoir comment atteindre ce résultat. Une mesure très efficace pour commencer est d’aborder le contenu d’une manière différente de la méthode traditionnelle

En d’autres termes, à travers des films, des jeux ou des activités en plein air qui mettent l’élève en contact avec d’autres éléments.

Souvent, faire une expérience à l’école ou visiter un musée est bien plus efficace que de lire des livres sur le même sujet. Par ailleurs, les versions audiovisuelles des œuvres classiques peuvent également capter l’intérêt des enfants.

Motiver les enfants en classe en favorisant une bonne ambiance.

2. Favoriser une bonne ambiance

C’est un autre des fondements sur lesquels repose un apprentissage sain. Les enseignants qui ont recours aux cris et aux punitions en permanence entraînent uniquement le rejet de leurs élèves. 

En revanche, ceux qui maintiennent une attitude ouverte ainsi qu’un traitement amical, se plaçant sur un pied d’égalité avec les élèves -tout en gardant l’autorité bien sûr- parviennent à de meilleurs résultats. En effet, les enseignants doivent être des facilitateurs de l’éducation et doivent soutenir les enfants dans cette période complexe de maturation.

3. Comment motiver les enfants en classe : fixer des objectifs et reconnaître les réussites

Sans recourir à la compétition entre pairs, il est positif de proposer des objectifs lorsque l’on travaille en groupe. Bien entendu, la réussite doit être suivie d’éloges, de reconnaissance, et pourquoi pas, d’une récompense pour leurs efforts et leur engagement.

Par exemple : au moment de proposer une exposition de groupe pour la semaine suivante, offrez un point de qualification supplémentaire à ceux qui ajoutent une donnée qui n’était pas dans la consigne. De cette façon, les enfants seront motivés à faire leurs propres recherches et à faire preuve de créativité.

“Une mesure très efficace pour commencer est d’aborder le contenu d’une manière différente de la méthode traditionnelle”

4. La participation, un élément clé essentiel

Dans notre société moderne, la relation entre les élèves et les enseignants exige de varier le système vertical dans certaines occasions. En effet, le fait de se sentir actif dans le processus éducatif et d’être davantage qu’un simple récepteur d’information génère chez l’enfant un engagement et un dévouement bien plus forts.

Afin de l’illustrer avec un cas concret, nous vous proposons un exemple. Au moment d’expliquer le système de gouvernement de la ville, nous pouvons les inviter à réfléchir à un problème à résoudre au sein de leur ville. 

Ensuite, évaluer : de quels outils disposent-ils pour le faire parvenir jusqu’aux autorités ? Une fois sur place, quel processus doit être appliqué pour que cela devienne une loi ?

De là, on peut étendre le sujet aux gouvernements provinciaux, nationaux et même le comparer avec ce qui se passait avant, avec ce qui se passe dans d’autres pays, etc. Comme vous pouvez l’observer, ‘transférer’ les contenus à la réalité peut être extrêmement productif.

La participation est essentielle pour motiver les enfants en classe.

5. Il ne s’agit pas seulement d’évaluation

Une erreur de nombreux éducateurs est de donner un rôle central aux évaluations. Bien qu’elles soient nécessaires et précieuses, il faut également considérer le fait qu’elles génèrent beaucoup de stress, d’anxiété voire de  peur chez certains enfants.

En effet, les enfants qui réussissent généralement à l’école peuvent baisser leur performance au moment des évaluations.

Par conséquent, il est préférable d’aborder ce sujet comme une activité en plus. Encore une fois, il ne s’agit pas de leur faire perdre de la valeur ou de les ignorer directement. Nous devons plutôt essayer d’en faire une simple instance d’évaluation qui ne déterminera pas de manière radicale le ‘succès’ ou ‘l’échec’ de l’année scolaire d’un enfant.

Enfin, la dernière recommandation rapide concerne les nouveaux médias. A l’ère de la technologie, nous devons compter sur elle au lieu de l’interdire complètement.

Une bonne activité dans ce sens consiste à conseiller des jeux ou des applications qui offrent aux enfants l’opportunité d’apprendre certains sujets comme les opérations mathématiques ou les faits historiques. Les outils pour motiver les enfants en classe sont à notre portée. Il suffit seulement de savoir comment les mettre à profit.

Cela pourrait vous intéresser ...
La démotivation des enfants : comment la détecter et y faire face ?
Être parents
Lisez-le dans Être parents
La démotivation des enfants : comment la détecter et y faire face ?

Dans cet article, vous découvrirez les notions basiques concernant la démotivation des enfants qui peut avoir des conséquences très négatives.



  • Thorne, K. (2008). Motivación y creatividad en clase (Vol. 246). Grao.
  • Raffini, J. P. (2008). 150 Formas de incrementar la motivación en clase. Editorial Pax México.
  • Tapia, J. A. (2005). Motivación para el aprendizaje: la perspectiva de los alumnos. La orientación escolar en centros educativos, 209-242.
  • Urdan, T., & Schoenfelder, E. (2006). Classroom effects on student motivation: Goal structures, social relationships, and competence beliefs. Journal of school psychology, 44(5), 331-349. https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0022440506000380