Allaiter, une façon merveilleuse d’aimer

· 8 décembre 2017
L’allaitement, chose fantastique, est un plaisir tellement intense que les odeurs, les battements de cœur, la chaleur et la voix de la mère accompagnent le bébé pendant qu’il se nourrit.

Allaiter est une décision si transcendante que ses effets ne sont pas visibles seulement sur maman, mais aussi sur bébé. Tout ce qui est lié à l’allaitement est non seulement curieux, mais ce sont aussi des choses impressionnantes, fascinantes.

On peut décrire tellement de choses… Des techniques, des postures, des types de lait, les nutriments que cela apporte, les complications, les bienfaits pour le système immunitaire, etc. Nous voulons vous parler ici des gestes et des sentiments d’amour que le fait d’allaiter implique.

Allaiter un bébé est une façon merveilleuse d’aimer. Pourquoi ? Parce que toute petite part d’égoïsme qui peut exister disparait, et prendre soin du bébé devient une priorité absolue. Quand on se préoccupe de son alimentation, on n’a plus peur de rien. On n’a même plus peur de se faire mal. Car on veut qu’il soit en bonne santé et qu’il se sente parfaitement bien.

L’allaitement n’est pas seulement un processus dans lequel un ensemble d’hormones interviennent (comme l’ocytocine notamment). C’est aussi un processus de réflexion à part entière, de mise en condition et de mise en accord avec soi-même et avec le bébé. On peut dire que c’est l’une des premières façons par lesquelles la mère et l’enfant communiquent, de manière non verbale.

Laura Gutman, dans son livre intitulé La maternité et la rencontre avec sa propre ombre, affirme qu’allaiter devient quelque chose de facile à partir du moment où on se rend compte que c’est comme faire l’amour.

Allaiter, c'est aussi nourrir l'âme de son enfant

Pour allaiter sans pression, il faut que l’on sache concilier l’idée que le temps qu’on y passe, ou la fréquence à laquelle on allaite n’est pas importante. Il faut seulement que la mère et l’enfant s’entendent. Un jour, sa petite tête sera un peu plus haut, un autre jour notre bras sera plus bas… et peut-être qu’à un autre moment, il faudra arrêter la tétée parce qu’on ne se sentira pas bien.

Le fait d’allaiter ne veut pas seulement dire nourrir le bébé, car c’est aussi lui donner des aliments affectifs. Ce point-là est fondamental. Si on devient trop focalisé sur les objectifs et sur le fait de régler le réflexe de succion sur nos attentes, on finira sans doute par rendre plus difficiles les premiers pas de l’allaitement.

Comme on le sait bien, l’Organisation Mondiale de la Santé recommande l’allaitement comme alimentation exclusive jusqu’aux six mois du bébé. Et par la suite, comme alimentation complémentaire jusqu’à ses deux ans. Cela permet à la mère et au bébé d’avoir assez de temps pour apprendre à se connaitre, à s’aimer… Et tout simplement pour passer du temps ensemble.

Allaiter est quelque chose de nécessaire

Le bébé a besoin de sa mère, de même qu’elle a besoin de sentir son petit tout près d’elle. Il est essentiel d’allaiter en plaçant l’amour en premier, et non la technique. Car c’est l’amour qui sera le plus important dans la relation avec nos enfants.

Parfois, on ne peut pas donner le sein à notre bébé. Il faudra alors faire attention à ses regards, ses gestes, ses caresses et ses petits bruits. Ces petits claquements sont les premiers moyens de communication qu’il a, et on admirera en eux l’innocence incarnée. D’autre part, on pourra s’émerveiller face à ce miracle de la vie.

Soyez le plus proche possible de votre bébé, le temps passe vite

Ce qui est important, c’est que le fait d’allaiter apporte au bébé un contact chaleureux, entier et entièrement dévoué a lui. Sans se presser et sans s’exténuer. Car en plus de produire du lait pour eux, on arrivera toujours à fabriquer des marques indélébiles d’amour, pendant cette première étape de leurs vies.

La maman est toujours le refuge préféré du petit, et son soutien affectif le plus parfait. C’est pour cela qu’il faut en profiter. Et qu’il ne faut pas refuser de donner le sein parce qu’il a déjà mangé ou parce que ce n’est pas l’heure.

L’amour n’est pas un caprice. L’amour est un sentiment intense, dont toutes les mamans et tous les enfants veulent s’imprégner. Quand un bébé réclame à manger, il réclame en même temps de la chaleur, de la tendresse et un refuge. Et c’est la même chose quand la maman a besoin de prendre son petit dans les bras.

Les bébés ne savent pas encore dire “je veux ton attention, ta tendresse, ta chaleur et je veux que tu sois près de moi”. Alors, ils expriment ces sentiments à travers leurs pleurs et le réflexe de succion. Même s’il est vrai qu’ils font aussi cela pour survivre et se nourrir, tous les êtres humains ont besoin d’affection. Car sans affection, tout simplement, on ne vit pas.

Pour cela, il suffit que nous ouvrions bien nos yeux et notre cœur, pour comprendre qu’allaiter est avant tout, la façon la plus merveilleuse d’aimer.