Comment l’alcool pendant la grossesse peut affecter le bébé ?

· 21 octobre 2018
Boire de l'alcool pendant la grossesse peut provoquer de nombreux problèmes dans le développement du futur bébé. En effet, le syndrome de l'alcoolisme fœtal est la cause d'au moins 20% des malformations.

L’alcool est une drogue, peu importe le point de vue. Pour cette raison, il doit être consommé avec modération, voire éliminé définitivement. Si vous êtes enceinte, cela est particulièrement dangereux. Savez-vous pourquoi ? Soyez attentive car nous allons vous donner les explications concernant la manière dont l’alcool pendant la grossesse va affecter le bébé.

Les effets de l’alcool pendant la grossesse sur le développement du bébé

L’alcool touche directement le fœtus. La boisson que la maman ingère pénètre dans le corps du bébé à travers le flux sanguin.

Dans le cas de la mère, son organisme peut éliminer l’alcool, mais pas chez le bébé. Les organes du futur bébé ne sont pas formés et ne sont pas préparés pour réaliser cette action.

La présence de l’alcool dans l’organisme du bébé pendant la grossesse peut avoir des conséquences fatales, depuis certaines carences jusqu’à des malformations. Et bien sûr, ce que l’on appelle le syndrome de l’alcoolisme fœtal. Un syndrome qui génère jusqu’à 20% des malformations.

Le syndrome de l’alcoolisme fœtal

Durant la grossesse, les bébés qui souffrent d’alcoolisme fœtal présentent un certain nombre de caractéristiques communes. Ces bébés souffrent, en grande partie, de malformations du visage. Celles-ci leur confèrent des traits caractéristiques et communs :

  • Visage large et aplati.
  • Petit périmètre crânien.
  • Arête nasale large et plus basse.
  • Petits yeux bridés.
  • Fentes palpébrales étroites dans les paupières.
  • Malformations des oreilles.
Consommer de l'alcool pendant la grossesse peut avoir des répercussions irrémédiables chez le bébé.

Si des carences ont lieu dans le développement des fœtus touchés par le syndrome de l’alcoolisme fœtal, deux phases doivent être observées. D’une part, le stade prénatal et, d’autre part, le stade postnatal.

« Les bébés touchés par le syndrome de l’alcoolisme fœtal ont tendance à peser largement moins que ce qu’ils devraient »

Problèmes cérébraux et biologiques

Il est fondamental d’observer l’évolution cérébrale du bébé. Il ne faut pas oublier qu’ils naissent avec un périmètre crânien très petit. Ce facteur entre en jeu lors du développement des capacités fonctionnelles de l’enfant. Et, dans de nombreux cas, cela peut entraîner des déficiences mentales.

En ce qui concerne les dommages se produisant dans le système nerveux, il faut préciser que cela abîme surtout le système nerveux centralEn effet, il est courant que ces bébés finissent par souffrir d’un retard de développement. Ce retard peut prendre la forme de petites anomalies ou d’un retard mental grave.

Problèmes de comportement

Il est fréquent également que cela dégénère en problèmes de comportement et autres troubles. Parmi eux, on retrouve les crises de nerfs, l’irritabilité, les tremblements, l’hyperactivité ainsi que les altérations des fonctions motrices.

Les malformations

Par ailleurs, comme nous l’avons évoqué, l’alcoolisme pendant la grossesse peut donner lieu à des malformations. Celles-ci peuvent être présentes dans le cœur, dans les yeux et même dans les reins. Elles peuvent aussi se traduire par des malformations dans les membres.

L’alcool pendant la grossesse, strictement interdit

Si vous vous demandez comment l’alcool peut affecter le bébé pendant la grossesse, si vous pouvez boire ou pas, quelle quantité… prenez note.

L'alcool pendant la grossesse est vivement déconseillé car les conséquences peuvent être désastreuses pour le fœtus et le futur enfant.

Les différentes études qui ont été menées ne fournissent pas de données claires. S’il est vrai qu’un verre d’alcool très ponctuel n’a certainement pas d’impact évident sur le fœtus, le mieux est de ne pas boire.

Les problèmes cités précédemment peuvent apparaître chez le bébé même si de petites quantités d’alcool sont consommées périodiquement. Par conséquent, la seule solution est de s’en abstenir.

Si vous n’êtes pas encore enceinte mais que vous essayez, votre partenaire doit également modérer sa consommation d’alcool. Pourquoi ? Selon des études récentes, si le père ingère de l’alcool en grandes quantités et régulièrement, cela pourrait avoir des conséquences.

En effet, s’il consomme de l’alcool avant la conception du bébé, les risques de leucémie chez le futur enfant augmentent. C’est parce que l’alcool provoque des mutations dans les chromosomes.

Tout cela entraîne une altération d’une protéine qui est associée avec l’apparition de la leucémie. C’est le cas aussi avec le tabacC’est pourquoi, il est important que les couples qui désirent avoir un enfant s’abstiennent de boire et de fumer.

Vous savez maintenant comment l’alcool peut affecter le bébé durant la grossesse. Et même comment il peut agir si votre consommation est régulière et que vous essayez de tomber enceinte. Vivre le plus sainement possible vous aidera non seulement à être enceinte, mais également à avoir un enfant en bonne santé.