Comment la fumée de tabac affecte-t-elle les enfants ?

5 août 2018
Les effets de la fumée de tabac et du tabagisme passif étaient inconnus il y a 20 ans. Aujourd'hui, nous savons qu'elle nuit gravement à la santé.

Il y a quelques décennies, il était permis de fumer dans n’importe quel espace. La cigarette avait même une approbation sociale. Les fumeurs étaient considérés comme des personnes intéressantes, raffinées ou sexy. Les effets de la fumée de tabac et même du tabagisme passif étaient encore inconnus.

La tolérance à la cigarette était justifiée par le manque d’informations sur ses effets nocifs sur la santé. Au fil des années, les progrès de la recherche scientifique ont montré que la consommation de tabac provoque des dommages irréparables dans le corps.

L’halitose, ou la mauvaise haleine, les risques accrus de carie dentaire et la détérioration de la peau du visage sont parmi les maladies les plus courantes et les moins graves. Parmi les problèmes plus graves, voire mortels, il y a la dysfonction érectile. En outre, le tabac cause des problèmes de reproduction, différents types de cancer, des maladies du système circulatoire et des maladies du système digestif.

La loi antitabac a eu des effets négatifs imprévus sur les enfants

Toutes les conséquences de la fumée de tabac ont conduit à l’adoption de lois antitabac dans les villes principales du monde. On a commencé à diffuser, sur des affiches, des panneaux et mêmesur les paquets de cigarettes, des campagnes d’éducation. Ces dernières visent à éviter leur consommation et essayer de diminuer la dépendance qu’elle engendre.

Les enfants sont les principaux fumeurs passifs depuis l'entrée en vigueur de lois visant à réduire la consommation de tabac.

Cette mesure, contrairement aux attentes, a produit des effets négatifs surprenants. Incapables de fumer dans les bureaux, les cafétérias, les restaurants ou autres lieux publics, les parents fument en conduisant. Ou alors, ils le font lorsqu’ils rentrent chez eux, souvent en présence de leurs enfants.

Les enfants, les principaux fumeurs passifs

Les réglementations anti-tabac ont réduit la consommation involontaire de nicotine chez les fumeurs adultes passifs. Une étude de l’Université de Grenade indique que cette réduction a atteint 90 %. Cependant, cette même étude indique que les enfants sont devenus les victimes principales du tabagisme passif.

Les chercheurs de l’Institut de recherche biomédicale ont mené cette étude à partir d’échantillons d’urine recueillis avant l’entrée en vigueur de la loi anti-tabac adoptée en 2011. Ils les ont ensuite comparés à des échantillons recueillis postérieurement. Les résultats ont montré que plus de 50 % des enfants étudiés étaient des fumeurs passifs. En outre, les taux de nicotine dans l’urine après l’adoption de la loi avaient augmenté.

L’étude a également conclu que plusieurs facteurs influencent l’exposition des enfants à la fumée de tabac. Par exemple, cela dépend du niveau d’éducation ou du groupe socio-économique des parents.

La santé des enfants fumeurs passifs

Lorsqu’un parent ou un autre membre de la famille fume, les enfants sont également exposés à la fumée du tabac. C’est-à-dire que les enfants sont susceptibles d’inhaler la fumée produite par l’expiration du fumeur ou générée par la combustion de la cigarette. En outre, les effets nocifs du tabagisme affectent déjà le fœtus dès le moment de la grossesse.

Fumer du tabac pendant la grossesse peut provoquer des altérations irréparables du fœtus.

La fumée contient plusieurs substances toxiques nocives pour la santé. Ces dernières ne disparaissent pas même lorque la cigarette a été éteinte. En effet, ces substances restent pendant un certain temps sur différentes surfaces de la maison. On les trouve donc sur les jouets, les meubles et les murs.

Quelles sont les conséquences de la fumée de tabac pour les enfants ?

  • La mort subite. La fumée de cigarette augmente le risque de mort subite du nourrisson. C’est l’une des principales causes de décès chez les enfants de moins d’un an. L’hypothèse la plus fréquente dans la recherche médicale est qu’elle empêche le système nerveux central de mûrir. Par conséquent, il n’y a pas d’activité cardiologique et respiratoire normale.
  • Des maladies respiratoires. Les enfants fumeurs passifs peuvent développer une toux chronique, une bronchite et une pneumonie. Les chances de les contracter dans un environnement tabagique augmente de 50 à 100 %. Un autre risque commun est l’apparition d’asthme et de différents types d’allergies.
  • Otite. L’exposition à la fumée de tabac peut causer des infections de l’oreille, car elle est reliée au système respiratoire.
  • Cancer. L’exposition aux 40 substances cancérogènes libérées par le tabac augmente les chances de développer différents types de cancer à l’âge adulte. Ces probabilités augmentent à mesure que les années d’exposition au tabac augmentent. Cela dépend également du nombre de fumeurs avec lesquels l’enfant est en contact à la maison.
  • Des maladies cardio-vasculaires. Les symptômes des maladies de l’appareil circulatoire se manifestent à l’âge adulte. Cependant, les altérations anatomiques qui les produisent proviennent de l’enfance. La fumée de tabac influence l’apparition de ces altérations.

Le mieux pour préserver la santé des enfants serait que les parents fassent tout leur possible pour se débarrasser de leur dépendance au tabac. Si cela n’est pas possible, il est conseillé d’éviter le contact des enfants avec les substances toxiques associées au tabac à tout prix.

 

A découvrir aussi