Comment la santé bucco-dentaire de la mère affecte le bébé

Une bonne santé bucco-dentaire de la mère influence positivement le développement de la bouche du bébé ainsi que son état de santé pendant ses premières années de vie.
Comment la santé bucco-dentaire de la mère affecte le bébé

Dernière mise à jour : 18 décembre, 2021

Grâce à la recherche et aux études scientifiques, on sait aujourd’hui que la santé bucco-dentaire de la mère affecte le bébé dans son ventre. Or, de nombreuses familles ne sont pas conscientes des risques encourus.

Il est vrai que divers facteurs empêchent la femme enceinte d’avoir une bonne hygiène bucco-dentaire. Par exemple, les nausées matinales, la fatigue, les fringales, les horaires de sommeil modifiés… Toutes ces circonstances peuvent diminuer la fréquence du brossage ou la durée de celui-ci.

Mais il est également vrai qu’une fois le bébé né, il existe un risque de transmission verticale. C’est-à-dire que les bactéries de la bouche de la mère peuvent passer dans la bouche du bébé et favoriser le développement précoce des caries.

Dans cet article, nous allons étudier cette question en détail et bien plus encore. Restez avec nous !

Une mauvaise santé bucco-dentaire de la mère peut conduire à un accouchement prématuré

Si la femme enceinte néglige son hygiène bucco-dentaire, elle met en danger le développement du fœtus qui grandit dans son ventre.

Bien que certaines femmes considèrent cela comme une habitude mineure et négligent la santé de leur bouche, l’utilisation d’une brosse à dents et de fil dentaire peut faire la différence pour mener à bien une grossesse saine.

En ce sens, une situation particulièrement grave est l’accouchement prématuré, qui est la naissance anticipée du bébé (avant la 37e semaine de grossesse).

Si la femme enceinte a une maladie parodontale, elle a un risque plus élevé de subir un accouchement prématuré. Cette pathologie, également appelée pyorrhée ou parodontite, est une affection chronique dans laquelle les tissus de soutien des dents sont progressivement détruits.

La phase initiale est la gingivite, c’est-à-dire l’inflammation des gencives due à l’accumulation de plaque dentaire et de tartre. Lorsque la gingivite n’est pas traitée correctement, l’étape qui suit est la parodontite.

Une femme enceinte atteinte de gingivite ou de parodontite court le risque que sa grossesse n’arrive pas à terme. Ainsi, le bébé pourrait ne pas terminer son développement et subir des conséquences totalement évitables sur sa santé.

Malheureusement, la gingivite est très fréquente chez les femmes enceintes et, par conséquent, il est essentiel de la prévenir et de la traiter à temps lorsqu’elle apparaît.

gingivite santé bucco-dentaire

Une mauvaise santé bucco-dentaire de la mère pourrait affecter le poids du bébé

On pense qu’il existe un lien de causalité entre la présence d’une maladie parodontale chez la mère et le faible poids de naissance du bébé. Ceci serait lié à une naissance prématurée puisqu’au dernier trimestre (et encore plus au dernier mois), les bébés passent par la phase de grossissement. En tout cas, ce lien n’a pas encore été complètement établie car il existe d’autres études qui n’ont pas pu le vérifier.

Néanmoins, on sait que lorsque la mère souffre d’un processus inflammatoire ou infectieux, certaines substances traversent le placenta et atteignent le bébé.

Cela peut interrompre le développement normal du fœtus, en particulier au cours des premiers trimestres, et entraîner des pathologies congénitales de toutes sortes. De plus, ces substances inflammatoires peuvent déclencher un travail prématuré puisqu’il s’agit majoritairement de prostaglandines.

Enfin, un enfant avec un faible poids est désavantagé pour faire face à la naissance car cela augmente le risque d’accouchements dystociques (difficiles) et de complications périnatales.

Par conséquent, toute mesure prise pour réduire l’inflammation dans la bouche de la mère sera bénéfique pour le bébé. Et cela inclut les soins de santé bucco-dentaire.

La mère avec une mauvaise santé bucco-dentaire transmet des bactéries à la bouche de son bébé

Les mères et tout adulte s’occupant d’un bébé peuvent transmettre des bactéries au nouveau-né, ce qui constitue un type de transmission verticale. En d’autres termes, la mauvaise santé bucco-dentaire de la mère a un impact direct sur la santé bucco-dentaire de son enfant.

La cavité buccale du bébé contient très peu de bactéries et est colonisée par le contact avec le monde extérieur. Ainsi, la mère peut transmettre Streptococcus mutans, de sa bouche à la bouche de son bébé. Cela se produit généralement dans une période de temps spécifique, appelée fenêtre d’infectiosité, qui se situe entre 6 et 30 mois de la vie du nourrisson.

Cette bactérie fait partie des facteurs responsables de la carie dentaire. Si vous ajoutez à cela des habitudes alimentaires nocives et une mauvaise hygiène bucco-dentaire, la possibilité de développer des caries précoces dans les dents de lait est élevée.

Il est à noter que la carie n’est pas une maladie infectieuse traditionnelle et que la transmission verticale semble être le premier pas vers son apparition chez le jeune bébé. Plus ce passage est retardé, plus l’enfant aura de chances d’avoir une bonne santé bucco-dentaire.

Que faire pour prendre soin de sa santé bucco-dentaire pendant la grossesse ?

Femme enceinte se brosser les dents pour empêcher ses gencives de saigner.

Prendre soin de la santé bucco-dentaire de la femme enceinte est essentiel pour éviter les complications à l’accouchement et réduire le risque de caries chez le bébé. En d’autres termes, la prévention des problèmes bucco-dentaires chez les enfants commence pendant la grossesse.

Voici quelques conseils pour éviter que la santé bucco-dentaire de la mère n’affecte le bébé :

  • Brossez-vous les dents au moins 2 fois par jour : en cas de nausées, modifiez les temps de brossage ou changez de dentifrice pour éviter la sensation désagréable. Mais il est essentiel de ne pas abandonner cette habitude.
  • Utilisation du fil dentaire : il est important que cette méthode complète le brossage pour accéder aux zones dentaires difficiles d’accès.
  • Utilisation de dentifrices fluorés : ce minéral est capable d’agir sur l’émail des dents et de prévenir les caries.
  • Adoptez une alimentation saine : une bonne alimentation pendant la grossesse est vitale à bien des égards. Au niveau buccal, la limitation des sucres simples réduit le risque de souffrir de nombreuses pathologies buccales.

Le respect des examens dentaires recommandés pour les femmes enceintes est également de la plus haute importance. En effet, avec l’aide du professionnel, il sera possible de clarifier tous les doutes et de protéger votre propre bouche et celle de votre bébé.

Cela pourrait vous intéresser ...
12 conseils d’hygiène bucco-dentaire pendant la grossesse
Être parents
Lisez-le dans Être parents
12 conseils d’hygiène bucco-dentaire pendant la grossesse

L'hygiène bucco-dentaire devrait s'améliorer considérablement pendant la grossesse car notre santé est compromise en raison de différents facteurs.



  • Flores, J., Oteo, A., Mateos, L., & Bascones, A. (2004). Relación entre enfermedad periodontal y parto prematuro. Bajo peso al nacimiento: una revisión de la literatura. Avances en Periodoncia e Implantología Oral16(2), 93-105.
  • Stadler, A. F., de Mendonça Invernici, M., Nicolau, G. V., Amenabar, J. M., & Martins, M. C. (2012). La enfermedad periodontal como un factor de riesgo de parto prematuro y bajo peso al nacer-Revisión de la literatura. Acta odontológica venezolana50(1), 51-52.
  • Martínez Malavé, L., Salazar, C. R., & Ramírez de Sánchez, G. (2001). Estrato social y prevalencia de gingivitis en gestantes. Estado Yaracuy, Municipio San Felipe. Acta odontológica venezolana39(1), 19-27.
  • Castaldi, J. L., Bertin, M. S., Giménez, F., & Roberto, L. (2006). Enfermedad periodontal:¿ es factor de riesgo para parto pretérmino, bajo peso al nacer o preeclampsia?. Revista Panamericana de Salud Pública19, 253-258.
  • Dasanayake, A. P., Boyd, D., Madianos, P. N., Offenbacher, S., & Hills, E. (2001). The association between Porphyromonas gingivalis‐specific maternal serum IgG and low birth weight. Journal of periodontology72(11), 1491-1497.
  • Rojas, F. S., & Echeverría, L. S. (2014). Caries temprana de infancia:¿ enfermedad infecciosa?. Revista Médica Clínica Las Condes25(3), 581-587.
  • Barzallo Cruz, M. S. (2020). Estreptococos mutans y caries dental en niños de 1 a 3 años de edad (Bachelor’s thesis, Universidad de Guayaquil. Facultad Piloto de Odontología).
  • Catarí, P., Portocarrero, G., Hoffmann, I., & Ojeda, F. (2019). Prácticas Preventivas dentro de la Ventana de Infectividad dental por parte de madres lactantes, pacientes del Hospital Universitario Angel Larralde, en Carabobo, Venezuela. Revista de Odontopediatría Latinoamericana9(2), 13-13.
  • Karletto Korber, F. P., Cornejo, L. S., & Giménez, M. G. (2005). Early acquisition of Streptococcus mutans for children. Acta odontol. latinoam, 69-74.
  • Candina, H. J. R., Batista, A. J. H., & Fonte, E. T. P. (2018). Enfermedad periodontal en gestantes del primer y tercer trimestre del embarazo. Revista Cubana de Investigaciones Biomédicas37(2), 18-26.
  • Hernández, M. J. (2020). Enfermedad periodontal durante el embarazo. REVISTA MEXICANA DE MEDICINA FORENSE Y CIENCIAS DE LA SALUD5(3 sup).