Le fluor est-il bon ou mauvais pour les enfants ?

Le fluor chez les enfants est bénéfique pour leur santé bucco-dentaire. Mais certains parents craignent que son utilisation présente des risques pour les petits. Nous vous en disons davantage sur ce minéral et son action dans la bouche.
Le fluor est-il bon ou mauvais pour les enfants ?

Dernière mise à jour : 24 mars, 2021

Souvent, les parents se demandent si le fluor est bon ou mauvais pour les enfants. Il est tout à fait normal de se demander s’il existe des risques, quel est le bon dosage et comment l’administrer aux petits.

La confusion et les doutes surviennent car, il y a quelques années, l’Association Dentaire Américaine recommandait de ne pas utiliser de fluor avant l’âge de 2 ans, ou jusqu’à ce que l’enfant puisse cracher. Mais aujourd’hui, depuis 2014, la même association, après des examens et des recherches, suggère de commencer à utiliser du fluor en faible quantité dès l’apparition des dents.

Dans cet article, nous vous en disons davantage sur le fluor et ses bienfaits dans la prévention des caries. Nous vous présentons également les risques et les moyens indiqués de l’utiliser chez les enfants.

Qu’est-ce que le fluor ?

Le fluor est un élément chimique présent dans la nature. Nous le trouvons dans le sol, l’air et l’eau. Sa concentration dans l’eau dépend de son origine.

Par ailleurs, on peut en trouver de petites quantités dans certains aliments comme le poisson bleu, les légumes (choux et épinards), les fruits (raisins), les céréales (blé et riz), et dans le thé noir.

Un enfant qui se brosse les dents.

Ce minéral est très important dans la bouche en raison de son efficacité pour prévenir les caries. En se mélangeant avec l’émail dentaire, l’hydroxyapatite qui compose les dents se transforme en fluorapatite. Il s’agit d’un minéral beaucoup plus résistant à l’action des acides bactériens.

Pourquoi utiliser du fluor chez les enfants ?

Chez les enfants, le fluor remplit une fonction importante dans le renforcement de leurs dents et des os. Comme nous l’avons déjà mentionné, il améliore la qualité et la résistance de l’émail face à l’action des acides produits par les bactéries de la bouche. Il est donc capable de prévenir l’apparition de caries et même de traiter les premiers signes de cette infection.

Les caries dentaires sont l’une des maladies les plus communes pendant l’enfance. Il s’agit d’une affection multifactorielle dans laquelle les bactéries de la bouche, associées à d’autres facteurs alimentaires, sociaux et individuels de la personne, sécrètent des acides qui éliminent les minéraux des dents.

L’élimination de ces bactéries de façon mécanique, à travers le brossage des dents, est fondamentale pour la prévention des caries. Quoi qu’il en soit, il a été prouvé que l’utilisation de fluorures dans la bouche diminue le risque de caries.

Leur action consiste, d’une part, à inhiber ou retarder la déminéralisation de l’émail et, d’autres part, à favoriser la reminéralisation lorsqu’il y a déjà eu une perte de cristaux. En outre, leur présence dans la bouche réduit la prolifération bactérienne.

Comment utiliser le fluor chez les enfants ?

Le fluor peut s’incorporer dans la bouche de deux façons différentes. Par voie systémique, autrement dit à travers l’ingestion d’un produit qui contient ce minéral. Et par voie topique, appliqué directement dans la cavité buccale.

Par voie systémique

Dans ce cas, le fluor pénètre dans l’organisme à travers l’ingestion d’aliments ou d’eau potable. Il est absorbé par la muqueuse digestive, passe dans la circulation sanguine et se répartit dans les tissus en se déposant principalement dans les dents et les os.

La manière la plus courante de consommer du fluor par cette voie est d’ingérer de l’eau potable. Il est nécessaire de s’assurer que l’eau présente une concentration optimale et sûre (0,7 à 1,2 milligrammes par litre). Car des niveaux trop élevés peuvent être toxiques et des niveaux trop bas peuvent nécessiter des compléments chez les patients susceptibles de souffrir de caries.

En général, l’eau publique du robinet contient des niveaux optimaux de fluor et est sans danger pour la population.

Par voie systémique, l’action du fluor chez les enfants se produit au cours de la période pré-éruptive. Autrement dit, lorsque les dents sont encore en formation dans l’os. Pendant la formation des dents, la disponibilité de fluor est importante. Mais son effet dans la prévention des caries est moindre que par voie topique.

Par voie topique

Dans ce cas, le fluor s’applique directement sur les dents déjà sorties. Il est plus efficace lorsque la dent vient juste d’apparaître car elle est encore poreuse et absorbe mieux le minéral. Cela comprend les dentifrices, les bains de bouche ainsi que les gels et vernis utilisés par les dentistes en consultation.

Une jeune fille chez le dentiste.

Le dentifrice fluoré est celui que les parents utilisent à la maison avec leurs enfants. L’essentiel est de veiller à ce que la concentration en fluor soit adaptée à l’âge de l’enfant.

L’ADA recommande que la concentration en fluor dans les dentifrices pour enfants de 0 à 3 ans soit de 500 parties par million (ppm). Entre 3 et 6 ans de 1000 ppm, et pour les plus de 6 ans de 1500-2000 ppm. Comme la teneur en fluor est plus élevée, il faut veiller à ce que la dose de dentifrice placé sur la brosse à dents ne soit pas avalée.

De nos jours, il est effectivement considéré comme opportun de commencer l’hygiène dentaire avec un dentifrice fluoré dès l’éruption des premières dents. Il suffit de mettre une tache de dentifrice (moins qu’un grain de riz) puis de nettoyer pas plus de deux fois par jour. En inclinant légèrement la tête de l’enfant vers l’avant afin qu’il n’avale pas tout.

A partir de 3 ans, la dose peut être de la taille d’un petit pois. De plus, il est essentiel d’apprendre aux enfants à cracher et à ne pas avaler le dentifrice. Le brossage des dents doit être effectué par des adultes jusqu’à l’âge de 6 ou 7 ans, puis supervisé.

Autres produits avec du fluor pour les enfants

Les bains de bouche au fluor doivent être indiqués par le dentiste en fonction du risque de caries. En général, ils ne s’utilisent pas avant l’âge de 6 ans. Car il est indispensable que l’enfant puisse cracher correctement.

Par ailleurs, les gels et vernis que nous avons mentionné, sont destinés à un usage professionnel dans le cabinet du dentiste. C’est lui qui les place selon les différents besoins.

Risques du fluor chez les enfants

L’usage habituel de fluor n’entraîne pas de risque pour la santé de l’être humain. Le risque associé le plus courant est la fluorose dentaire, même si elle est rare.

Cette affection survient à cause de la consommation excessive de fluor pendant la période de formation des dents. Autrement dit, à partir de 8 ans, après l’apparition des dents dans la bouche, le risque disparaît.

La fluorose est associée à la consommation d’une eau à forte teneur en ce minéral, non analysée et endémique. Le risque lié à l’usage de produits dentaires par voie topique est mineur, sauf en cas d’ingestion excessive accidentelle.

Elle se manifeste par des taches blanches, jaunes ou marrons sur la surface de la dent, selon de degré d’affection. En général, elle n’affecte pas la fonction des dents et n’entraîne pas de douleur. Seul l’aspect est modifié.

Pour réduire le risque de fluorose dentaire, il est important de vérifier les taux de fluor dans l’eau potable. Il est également primordial d’utiliser un dentifrice avec une concentration adaptée à l’âge de l’enfant, et de mettre uniquement la dose recommandée sur la brosse à dents.

Apprendre à l’enfant à cracher et à ne pas avaler est essentiel. Le brossage des dents doit être réalisé par un adulte jusqu’à l’âge de 6 ans, et ensuite supervisé. Le dentifrice ne doit pas être laissé à portée de main des enfants.

Si l’enfant avale une petite quantité de dentifrice, ce n’est pas un problème. Mais s’il avale plus que la dose recommandée sur la brosse à dents ou mange du dentifrice par accident, des douleurs à l’estomac peuvent surgir.

Dans ces cas, il faut consulter un pédiatre ou appeler le centre antipoison pour en être sûr. De plus, il est conseillé de donner du lait à boire, car le calcium se lie au fluor dans l’estomac.

Un jeune garçon qui se brosse les dents.

Les bienfaits du fluor l’emportent sur les risques

L’utilisation du fluor chez les enfants est très utile pour prévenir l’apparition des caries. Un problème très courant dans la bouche des petits. La clé est de trouver un équilibre entre donner la quantité suffisante pour éviter des complications dentaires et ne pas trop en donner pour prévenir d’autres dommages. Le dentifrice avec fluor utilisé correctement est sûr.

En cas de doute sur l’utilisation du fluor chez les enfants, il vaut mieux consulter un dentiste de confiance. Si vous préférez utiliser un dentifrice sans fluor, sachez qu’il ne sert qu’à nettoyer les dents et laisser une sensation et un goût agréable en bouche. Mais il ne protège pas contre les caries de la même manière que les produits fluorés.

Quel que soit votre choix, il est toujours important de brosser les dents des enfants afin de garantir l’élimination de la plaque bactérienne. Un autre aspect fondamental est de se rendre régulièrement chez le dentiste. Les visites tous les six mois permettent de détecter un problème à temps et d’agir en fonction.

Cela pourrait vous intéresser ...
Problèmes dentaires communs chez les enfants
Être parentsLisez-le dans Être parents
Problèmes dentaires communs chez les enfants

Souvent à l'origine de complications et autres troubles gênants, les problèmes dentaires chez les enfants peuvent cependant être évités. Quels sont-ils ?



  • Toaza Pacheco, Ana MarielaAplicación tópica del flúor en piezas permanentes de pacientes de 10 años de la Unidad Educativa 11 de Noviembre de Riobamba. BS thesis. Universidad de Guayaquil. Facultad Piloto de Odontología, 2019.
  • Pacheco, Athina Edurner Fernández, Sandra Daniela Guevara Cabrera, and Clara Luisa del Carmen Henckell Sime. “ANTISÉPTICOS ORALES: CLORHEXIDINA, FLÚOR Y TRICLOSÁN.” Salud & Vida Sipanense 6.2 (2019): 4-14.
  • Gutiérrez, Jesús Rivas, and Leticia Huerta Vega. “Fluorosis dental: Metabolismo, distribución y absorción del fluoruro.” Revista de la Asociación dental Mexicana 62.6 (2005): 225-229.
  • Arrieta-Vergara, Katherine M., Farith González-Martínez, and Luzmayda Luna-Ricardo. “Exploración del riesgo para fluorosis dental en niños de las clínicas odontológicas universidad de Cartagena.” Revista de salud pública 13 (2011): 672-683.
  • Hidalgo-Gato Fuentes, Iliana, et al. “Fluorosis dental: no solo un problema estético.” Revista Cubana de Estomatología 44.4 (2007): 0-0.
  • Pahuara Romero, Joel Bryan. “Fluorosis dental y la relación con la concentración de fluor en el agua de consumo en niños de 6 a 12 años de edad en el distrito de San Bartolome, Huarochiri–Lima 2019.” (2020).
  • Cabello Marquez, Juan José. “EFICACIA DEL USO TOPICO DE FLUOR PARA LA PREVENCIÓN DE CARIES DENTAL EN NIÑOS DE 6 AÑOS DEL CENTRO POBLADO SANTA ROSA DE SIRABAMBA, HUANUCO 2018.” (2019).
  • Joison, Agustín Néstor, and Pablo Ruben Gargantini. “Estudio del pH y niveles de flúor en saliva y placa dental en niños con dentición permanente temporaria y mixta.” (2019).