Comment la dépression affecte-t-elle la relation mère-enfant ?

16 avril 2019
La stabilité émotionnelle d'une mère transmet sécurité et confort à l'enfant. Si une mère souffre de dépression et que celle-ci est détectée, il est indispensable de lui venir en aide afin de maintenir intact le lien maternel.

Lorsqu’une mère met un enfant au monde, une connexion magique se créé entre les deux êtres. Cependant, ce lien peut être rompu pour différentes raisons.

La dépression est l’une des pathologies expliquant le plus souvent ce type de situations. Pour cette raison, il est important de connaître l’effet de la dépression sur la relation mère-enfant.

Lorsqu’elles accouchent, les femmes expérimentent un ascenseur émotionnel qui peut leur faire vivre un moment de pur bonheur et un moment de tristesse profonde en une seule et même journée.

Les causes pouvant provoquer ce type de variations sont nombreuses. Cependant, l’enfant peut être affecté positivement ou négativement par ces changements.

Les femmes devenant mères pour la première fois peuvent notamment ressentir de la peur et de la frustration lors de leurs premières journées en tant que maman. Cela peut finir par affecter directement l’enfant et même leur environnement familial et social.

Dans un contexte dépressif, il est très important d’avoir recours à l’aide d’un professionnel afin d’éviter la prolongation de la situation. Cette dernière pourrait avoir des conséquences sur le développement du bébé.

Lorsque l’enfant est un peu plus grand, cela peut avoir les mêmes conséquences. En effet, le comportement naturel suppose de tout faire pour satisfaire la mère, même si cela doit provoquer de la souffrance.

Comment la dépression affecte-t-elle la relation mère-enfant ?

Le psychanalyste anglais Donald Winnicott a fait des progrès importants sur l’analyse des traitements de dépressions des mères et de leurs effets sur la relation mère-enfant.

Son intérêt pour l’étude de cette pathologie s’est énormément développé après la consultation d’une patiente et l’observation des conséquences de la dépression.

La mère en question s’interrogeait sur la perte de poids de son enfant et cachait d’autres situations qui la préoccupaient. La réalité au sein du foyer de la patiente était délicate. La femme était maltraitée par son mari et l’enfant, étant présent lors de ces épisodes violents, faisait preuve d’un manque d’appétit.

Bien que l’enfant ait pu retrouver l’appétit, le psychologue recommanda à la femme d’avoir recours à un traitement psychologique. Il lui fit comprendre que la dépression avait un impact sur sa relation mère-enfant.

dépression chez la mère

Dommages de la dépression sur la relation mère-enfant

Changements de comportement

La dépression chez une mère peut provoquer une diminution de l’affection accordée à son enfant. Les conséquences d’un manque d’affection maternel sont variées, surtout lorsqu’il a lieu lors d’un épisode dépressif.

Beaucoup d’enfants violents sont des enfants ne recevant pas assez d’affection et étant complètement négligés.

Un autre type de problème pouvant affecter les mères dépressives est le changement de leurs priorités. Elles suppriment l’affection accordée à leurs enfants de leurs priorités sans considérer les terribles conséquences que cela pourrait avoir.

Insécurité

C’est l’un des effets les plus significatifs des dommages de la dépression sur la relation mère-enfant. La femme, dans son rôle de mère, est chargée d’offrir de la sécurité, de la tranquillité et du calme à l’enfant. Cela lui procure une zone de confort et cela réduit les possibilités d’altération émotionnelle.

En se trouvant dans un épisode dépressif, ses priorités changent et elle laisse de côté la protection émotionnelle de son enfant. Cela peut avoir un impact très grave sur l’enfant tout au long de sa vie. Il peut par exemple avoir du retard sur le plan social, se sentir rejeté ou n’avoir confiance en personne.

« Dans la vie, vous ne trouverez jamais de tendresse si qualitative et désintéressée que celle d’une mère ».

Honoré de Balzac

Altération du lien naturel entre une mère et son enfant

Lorsqu’une mère souffre de dépression, elle néglige les attentions qu’elle doit avoir envers son bébé et elle fragilise le lien qu’elle a avec lui. L’enfant ne pourra pas établir de connexion similaire avec quelqu’un. Celle qui l’a porté en elle pendant 9 mois est la seule qui en est capable.

Dans ce cas, le bébé devra recevoir de l’attention de la part de quelqu’un avec qui il n’a pas cette connexion magique. Il se peut que ses besoins primaires soient satisfaits, mais jamais comme ils l’auraient été avec l’amour d’une mère.

relation mère-enfant

Repli sur soi maternel

Dans cet état, la mère est incapable d’interpréter correctement les signaux de son bébé. La sensibilité à ses besoins diminue donc considérablement. En s’isolant dans ses propres pensées et sans prêter attention à ce qui l’entoure, la femme ne se rend même pas compte que sa dépression affecte sa relation mère-enfant.

Une mère dépressive aura une vie instable et insalubre. Cela causera des dommages sur son enfant. Il est donc nécessaire d’avoir recours à l’aide d’un professionnel pour surmonter le problème le plus rapidement possible. Ainsi, certaines séquelles pourront peut être être évitées.