Comment identifier l’appendicite chez l’enfant?

· 20 juillet 2018
"Il y a plusieurs symptômes associés à l'appendicite chez l'enfant mais ils n'indiquent pas toujours cette maladie. Dans tous les cas, reconnaitre les possibles signaux nous aidera à avoir la réaction adéquate. Il est important de consulter un service d'urgences dans les meilleurs délais"

Les symptômes classiques dont souffrent les adultes ne sont pas vraiment fiables pour identifier l’appendicite chez l’enfant : la perte d’appétit, nausées, vomissements ne sont pas des indices exclusifs de cette maladie.

Le diagnostique de cette maladie chez l’enfant n’est pas chose aisée. De fait, il se peut qu’elle mette à rude épreuves les aptitudes de votre pédiatre. Les symptômes de l’appendicite chez l’enfant peuvent ressembler à ceux d’autres maladies. C’est le cas notamment de la gastro-entérite, l’intoxication alimentaire ou les troubles respiratoires.

Seuls 33% des cas pédiatriques présentent la symptomatologie décrite dans les retours des médecins. Par conséquent, il est nécessaire de renforcer les connaissances face à l’arrivée de certains signaux d’alerte.

Qu’est-ce que l’appendicite ?

L’appendicite est l’inflammation de l’appendice qui survient en raison d’un blocage. Cela peut se produire en raison de la présence de résidus durcis, à cause d’une infection ou encore en raison d’une inflammation des ganglions lymphatiques localisés dans l’intestin.

Si l’appendice se rompt il peut s’agir d’une maladie grave. Quand cela se produit cela libère des bactéries dans la cavité abdominale et peut entrainer une infection sévère.

L’appendicite touche habituellement les adolescents et les jeunes aux alentours de 20 ans. Durant l’enfance, cela touche les enfant entre 1 an et 4 ans, cette maladie touche 1 a 2 enfants sur 10.000 par an.

Dans le cas de nouveaux-nés, âgés de 1 à 30  jours, la maladie a déjà été observée.  Dans ces cas-là le pronostic vital est engagé, le pronostic se fait grâce à une autopsie dans 80% des cas.

appendicite chez l'enfant

Etant donné que les symptômes sont difficiles à associer directement avec l’appendicite, l’assistance médicale est la clé. Entre 20% et 30% des cas pédiatriques étudiés présentent une rupture de l’appendice.

Pour des raisons physiologiques la propagation de l’infection après la rupture est immédiate. A cause de cela la péritonite est considérée comme une maladie grave qui peut s’avérer mortelle dans certains cas.

Identifier l’appendicite chez les enfants

En réalité, l’appendicite n’est pas très répandue chez les enfants. C’est la principale raison pour laquelle les symptômes sont souvent confondus avec d’autres maladies. Il est alors primordial d’être attentif aux douleurs de ventre puisque c’est un signe très clair.

La douleur d’appendicite commence dans la région du nombril et au bout de quelques heures, se répand jusqu’à la partie basse et à droite de l’abdomen. En premier lieu, il faudra déterminer la sévérité de la douleur. Si l’enfant ressent une douleur mais continue à jouer, à manger et à rire ce n’est probablement rien de très grave.

Si l’enfant se plaint d’une douleur aiguë qui limite ses fonctions normales, il est nécessaire d’aller consulter un service d’urgences immédiatement. Dans certains cas, les enfants avec une appendicite se plaignent d’une gêne dans la jambe droite, dû au phénomène de réflexe de la douleur.

« L’appendicite est l’inflammation de l’appendice qui survient en raison d’un blocage. Cela peut se produire en raison de la présence de résidus durcis, à cause d’une infection ou encore en raison d’une inflammation des ganglions lymphatiques localisés dans l’intestin »

Signaux d’alerte

Au-delà des douleurs d’estomac il est important d’être attentif aux autres signaux qui sont :

  • Douleur d’estomac : la douleur d’estomac est accompagnée de vomissements avec du sang, les matières fécales peuvent également contenir des traces de sang
  • Vomissement d’un liquide vert : ce liquide peut être de la bile, un signe de torsion ou d’obstruction de l’estomac ou des intestins. Dans ces cas-là il s’agit d’une véritable urgence sanitaire
  • Abdomen distendu : cela peut être une appendicite ou trouver son origine dans une autre pathologie ou maladie
  • Douleur lorsque l’on exerce une pression sur l’abdomen : spécialement si lorsque vous exercez la pression et que la pression se libère soudainement. En général cette douleur signifie que le revêtement péritonéal, la membrane qui recouvre la cavité abdominale est enflammée.
  • L’enfant adopte la position fœtale : cela se produit lorsque l’enfant se plaint de douleurs abdominale et se couche sur le côté avec les jambes sur l’abdomen.
  • Difficulté à marcher droit : l’enfant se plaint de douleurs abdominales et marche plié en deux
appendicite chez l'enfant

Traitement de l’appendicite

Le traitement de l’appendicite requiert l’ablation de l’appendice par voie chirurgicale. Si l’appendicite de l’enfant n’a pas éclaté on peut lui administrer des antibiotiques pour diminuer l’infection et retirer l’appendicite. Quand l’appendice s’est rompu, en plus de son retrait, il faudra faire des soins particuliers pour la cavité péritonéale.

Une fois que les bactéries de l’appendice se sont propagées il faut une intervention chirurgicale plus importante. L’objectif est de s’assurer que les bactéries présentes ne voyagent pas dans d’autres parties de l’abdomen et ne causent une infection plus grave.

Les enfants dont l’appendice s’est rompu devront rester plus longtemps à l’hôpital. C’est important qu’ils commencent à recevoir des antibiotiques en intraveineuse car le risque d’infection est très important.