Comment éviter les démangeaisons de la peau atopique?

La maladie atopique est l'une des affections cutanées les plus courantes. Les démangeaisons sont le symptôme principal et le plus gênant. Par conséquent, nous vous disons comment le soulager.
Comment éviter les démangeaisons de la peau atopique?

Dernière mise à jour : 24 juin, 2022

La démangeaison de la peau atopique est une sensation désagréable qui provoque le besoin de se gratter tout le temps. Même les démangeaisons nocturnes sont l’un des problèmes les plus courants des enfants atteints de cette pathologie. Elles peuvent altérer leur sommeil et leur qualité de vie. C’est pourquoi, ci-dessous, nous vous dirons comment essayer d’éviter les démangeaisons de la dermatite atopique.

Qu’est-ce qu’une peau atopique ?

La dermatite atopique est une affection cutanée inflammatoire assez fréquente, caractérisée par une grande sécheresse et des démangeaisons intenses. Les démangeaisons de la peau atopique sont chroniques, généralisées ou localisées et sont associées à diverses complications. En effet, elles constituent le trait caractéristique de cette condition.

Les lésions typiques de l’atopie sont des plaques de peau sèche, enflammée et très irritante. Souvent, les démangeaisons intenses peuvent amener l’enfant à se gratter jusqu’à ce que la peau s’abîme et provoque des saignements ou des infections secondaires.

Les poussées d’eczéma sont une partie importante du cycle irritant des démangeaisons et des égratignures. Même s’il est difficile de lutter contre les éléments psychologiques et physiques qui animent ce cercle vicieux, il faut savoir que le grattage favorise l’inflammation, les démangeaisons et les risques d’infections.

Mesures pour éviter les démangeaisons de la peau atopique

Le seuil de démangeaison est nettement moindre chez les personnes à peau atopique, et les infections peuvent aggraver l’état. Et, par conséquent, augmenter les démangeaisons. Identifier et éliminer les facteurs qui déclenchent les démangeaisons est essentiel pour pouvoir gérer ce symptôme.

1. Réguler l’exercice physique

L’une des principales mesures pour contrôler les démangeaisons des peaux atopiques est d’éviter les activités qui génèrent une transpiration intense. Il est même conseillé de se rafraîchir ou de se laver la peau immédiatement après une activité physique.

En plus d’éviter une transpiration excessive, il est également conseillé d’éviter les environnements très secs.

Adolescent prenant une douche.

2. Éviter le contact avec les allergènes

Des facteurs exogènes, tels que les tissus synthétiques et la laine, peuvent rendre la peau atopique plus irritante. Par conséquent, il est conseillé aux enfants atteints de maladie atopique d’éviter le contact direct avec la laine et d’opter pour des tissus fabriqués à partir de fibres naturelles, comme le coton.

Les allergènes, tels que le pollen, les acariens et l’exposition aux poils d’animaux, sont probablement des déclencheurs de la dermatite atopique. Pour cela, il est recommandé de mettre en œuvre l’utilisation de mesures visant à réduire les acariens. Comme les aspirateurs avec filtres spéciaux ou l’hygiène régulière des housses de matelas et d’oreillers.

De plus, l’exposition à certains produits chimiques présents dans les savons, les détergents, les parfums ou les cosmétiques peut déclencher des symptômes.

3. Maintenir une alimentation équilibrée et variée

Il existe une controverse considérable concernant les allergies alimentaires en tant que déclencheur de la peau atopique. Cependant, certains aliments peuvent exacerber la pathologie de deux manières :

  • Réaction allergique de type I (immédiate) : elle se développe dans les premières heures après la consommation d’allergènes alimentaires et provoque des rougeurs et des démangeaisons. Certains des produits fréquemment concernés sont le lait de vache et les œufs de poule.
  • Réaction allergique de type I (retardée) : débute environ 6 heures après la prise alimentaire et génère directement des lésions de type eczéma. Ce type de réaction est plus rare et se produit après la consommation de soja et de blé.

Par conséquent, lorsqu’il y a suspicion qu’un aliment déclenche l’atopie (après contrôle de l’inflammation et soins constants de la peau), l’enfant doit être évalué par un spécialiste pour commencer un régime d’exclusion.

4. Mettre en œuvre une hydratation quotidienne et constante

La peau atopique se caractérise par une perte d’eau accrue et une diminution significative du taux de céramides. Par conséquent, les hydratants jouent un rôle essentiel dans la gestion et la réduction des démangeaisons de cette affection chez les enfants.

L’utilisation d’émollients à haute teneur en lipides, tels que les céramides, est recommandée pour restaurer la fonction barrière perdue à la surface de la peau. Une peau saine est moins enflammée et agit mieux contre les irritants et les allergènes.

5. Préparer des bains d’avoine colloïdale

La farine d’avoine a été considérée comme un bon agent protecteur pour la peau, en raison de ses propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes. Ses bienfaits pour améliorer les démangeaisons des peaux atopiques s’expliquent par sa forte teneur en vitamine E, en acide férulique et en avenanthramides.

La farine d’avoine colloïdale est également un produit sûr pour la plupart des gens. Car elle ne provoque généralement pas de réactions dermatologiques avec son utilisation topique. Mais les bains fréquents sont déconseillés, car cette pratique a tendance à assécher la surface de la peau.

De plus, les bains à l’avoine doivent être faits avec de l’eau tiède et des produits doux pour la peau. C’est-à-dire des savons au pH neutre, non alcalin, afin de ne pas balayer la couche de graisse protectrice de la peau.

Avoine colloïdale.

La peau atopique n’est pas seulement une affection cutanée

Enfin, les démangeaisons sont un aspect très important des peaux atopiques. Puisqu’elles affectent l’enfant dans ses activités quotidiennes et sa qualité de vie. Ainsi, il est essentiel que le médecin traite non seulement la maladie, mais également la personne qui en souffre.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment prendre soin de la peau du nouveau-né ?
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Comment prendre soin de la peau du nouveau-né ?

La peau des bébés est incontestablement délicate et sensible Nous vous donnons des conseils pour prendre soin de la peau du nouveau-né efficacement...



  • Chamlin SL, Kao J, Frieden IJ, Sheu MY, Fowler AJ, Fluhr JW, Williams ML, Elias PM. Ceramide-dominant barrier repair lipids alleviate childhood atopic dermatitis: changes in barrier function provide a sensitive indicator of disease activity. J Am Acad Dermatol. 2002 Aug;47(2):198-208. doi: 10.1067/mjd.2002.124617. PMID: 12140465.
  • Kurtz ES, Wallo W. Colloidal oatmeal: history, chemistry and clinical properties. J Drugs Dermatol. 2007 Feb;6(2):167-70. PMID: 17373175.
  • Langan SM, Irvine AD, Weidinger S. Atopic dermatitis. Lancet. 2020 Aug 1;396(10247):345-360. doi: 10.1016/S0140-6736(20)31286-1. Erratum in: Lancet. 2020 Sep 12;396(10253):758. PMID: 32738956.
  • Danby SG, Cork MJ. pH in Atopic Dermatitis. Curr Probl Dermatol. 2018;54:95-107. doi: 10.1159/000489523. Epub 2018 Aug 21. PMID: 30130778.

Le contenu d'Être Parents est uniquement destiné à des fins éducatives et informatives. Il ne remplace à aucun moment le diagnostic, les conseils ou le traitement d'un professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.