Comment éviter le syndrome de l’enfant gâté ?

· 23 août 2018
Certains parents essaient de compenser leur absence à la maison par des cadeaux. C'est une erreur très fréquente dans la société du XXI siècle, on appelle cela le syndrome de l'enfant gâté.

Le syndrome de l’enfant gâté est un phénomène social que de nombreux parents ignorent et accentuent chez leurs enfants. Du point de vue de la psychologie infantile, cela favorise une série de conduites néfastes. Toutefois, il peut être corrigé une fois qu’il est détecté.

Alors, en quoi consiste le syndrome de l’enfant gâté C’est le don excessif de cadeaux matériels fait aux enfants. En général, il s’agit d’objets dont il n’a pas besoin puisqu’il a déjà tout ce qu’il faut (et plus) pour son développement.

L’influence de la publicité

A mesure que les dates spéciales comme les anniversaires, noël et autres fêtes approchent, le syndrome de l’enfant gâté devient plus visible, car les stimuli publicitaires sont plus directs et plus nombreux. En d’autres termes, le « bombardement » publicitaire pour les jouets est la principale cause de l’engouement.

Face à la publicité, les enfants peuvent penser que leur bonheur réside dans l’obtention de tout ce qu’ils voient. La nouveauté et la façon dont le produit « est vendu » sont si frappantes pour eux que, d’une manière ou d’une autre, ils croient qu’ils ont besoin de le posséder.

En donnant trop de cadeaux à un enfant, nous ne favorisons pas les valeurs les plus justes. Au contraire, nous leur transmettons le message que ce qui compte c’est d’avoir l’objet et rien d’autre. Nos enfants s’habituent donc à posséder beaucoup trop et ne pas accorder de valeur à ce qu’ils ont déjà. En effet, une fois qu’ils mettent la main sur quelque chose, ils l’oublient car ils commencent à penser à leur prochain caprice.

Le syndrome de l'enfant gâté

 

Les signes du syndrome de l’enfant gâté

Parmi les signes que nous pouvons observer chez les petits avec le syndrome de l’enfant gâté, on trouve les suivants :

  • Un égoïsme.
  • Un manque d’empathie.
  • Une baisse de l’imagination.
  • Un matérialisme et une surconsommation.
  • Une irritabilité et une faible tolérance à la frustration.
  • Une insatisfaction chronique et un mépris pour ce qu’il a.
  • Une demande constante d’objets de toutes sortes: jouets, dispositifs électroniques et ils peuvent même demander des objets tels que des ustensiles d’hygiène personnelle. Cela peut aussi se produire avec la nourriture.
  • Dans les cas plus graves, les enfants peuvent développer un trouble de l’accumulation compulsiveentre autres.

Les mesures préventives pour le syndrome de l’enfant gâté

Afin d’éviter le syndrome de l’enfant gâté, il est nécessaire de commencer par la base : mesurer la quantité de cadeaux matériels que nous donnons à nos enfants. En même temps, il faudra investir du temps de qualité pour jouer avec eux et leur apprendre à valoriser les aspects qui vont au-delà de l’objet.

Nous devons promouvoir un environnement où l’amour est ce qu’il y a de plus important. Bien évidemment, il faut aussi donner l’exemple et ne pas mener une double morale à la maison. Il ne sert à rien de leur dire qu’il faut accorder moins de valeurs aux objets si nous, en tant que parents ou tuteurs, faisons le contraire.

Il est certain que les enfants ont besoin de jouer et de s’amuser, mais leur moment de récréation ne doit pas se limiter à un jouet ; ils peuvent colorier ou faire des bricolages, laisser libre cours à leur imagination, partager avec des amis ou des proches de leur âge.

Le syndrome de l'enfant gâté

 

Partagez du temps libre avec votre enfant, avec ou sans jouets, afin qu’il valorise l’action plus que l’objet lui-même.

Recommandations finales

En plus de passer du temps de qualité avec les enfantsil est souhaitable de leur montrer que les choses matérielles ne représentent pas tout dans la vie. Bien qu’il y en ait qui soient nécessaires, aucune n’est au centre de nos vies. Bien sûr, cela doit être enseigné aussi bien dans les paroles que dans les actes, dans différents moments et même de manière très subtile. Vous parviendrez ainsi à faire passer le message.

D’autre part, il est bon d’apprendre qu’il y a beaucoup d’enfants dans le monde qui sont heureux avec encore moins qu’eux. Il ne s’agit pas de les manipuler, mais plutôt de les sensibiliser à d’autres réalités afin qu’ils puissent se confronter et se motiver à ‘imiter’ ces enfants qui savent s’amuser, indépendamment des biens matériels.

De plus, une fois qu’ils possèdent l’âge pour le comprendre, faites-leur savoir que les objets matériels impliquent un coût et qu’il n’est pas toujours possible de tout obtenir. Dans ce sens, il sera judicieux de commencer avec les rudiments de l’éducation financière.

Si nous en avons la possibilité, il vaut mieux leur offrir une expérience récréative et éducative ; comme un camping ou des vacances plutôt qu’une longue liste de jouets dont ils ne se souviendront même pas ensuite. Les expériences et le contact humain leur apporteront beaucoup plus de satisfaction à long terme.