Comment éviter la violence chez les adolescents ?

16 juin, 2020
Lorsqu'il s'agit de violence, il n'est pas rare de voir des adolescents impliqués, que ce soit en tant que victimes ou en tant qu'agresseurs. C'est au sein de l'environnement familial, social ou scolaire que se conditionne le comportement des jeunes. Reconnaître les facteurs de risque peut donc vous aider à éviter ce problème.
 

C’est à l’adolescence que se mettent en avant les dangers que renferme le comportement violent des jeunes. Il est donc important, en tant que parent, que nous appliquions des stratégies pour éviter la violence chez les adolescents.

Avoir un comportement violent est nocif à n’importe quelle étape de la vie. Cependant, c’est particulièrement compliqué à l’adolescence car c’est lors de cette phase que les jeunes commencent à former leur caractère et ne sont pas encore totalement conscients des dangers auxquels ils peuvent être exposés.

Causes de la violence à l’adolescence

Les facteurs de risque qui peuvent contribuer à la violence chez les jeunes et qui sont probablement hors de votre contrôle peuvent être :

Au sein de la famille

À un très jeune âge, les enfants peuvent être exposés au comportement violent de leurs parents, être victimes de punitions sévères ou sentir le rejet ou le manque d’affection des parents. Par ailleurs, la décomposition familiale peut aussi déboucher sur ce type d’inconvénients.

Contexte scolaire

Parmi les causes qui stimulent la violence à l’école, nous pouvons souligner :

  • Être victime de bullying de la part d’autres enfants de la classe.
  • Être souvent absent.
  • Manifester des comportements agressifs ou, au contraire, être très introverti.
  • Avoir des problèmes d’apprentissage et des mauvaises notes.

Comment se comporte un jeune violent ?

On peut dire qu’un adolescent a un comportement violent s’il remplit ces conditions :

 
  • Il persiste à harceler ou à provoquer les jeunes de son âge ou des plus jeunes.
  • Il a déjà participé à un délit et a été arrêté avant même d’avoir 14 ans.
  • L’adolescent boit de l’alcool ou consomme de la drogue.
  • Il a dû recevoir une aide professionnelle à cause de problèmes émotionnels ou mentaux.
Une adolescente isolée

Conséquences de la violence chez les jeunes

Les conséquences les plus évidentes des jeunes qui ont été victimes de violence juvénile se reflètent généralement sur le plan psychologique.

Un déséquilibre psychologique. Ils s’isolent socialement, présentent des signes de dépression, ont des pensées suicidaires, des troubles anxieux.

D’autres conséquences sont : un faible rendement scolaire, une détérioration de l’environnement familial, une mort prématurée, une promiscuité sexuelle et une absence de valeurs morales.

Stratégies pour éviter la violence chez les adolescents

Éviter la violence chez les adolescents est particulièrement difficile car c’est à cette étape que les jeunes essayent de se détacher de leurs parents. Malgré cela, il existe des stratégies que vous pouvez appliquer pour prévenir la violence chez les jeunes :

Surveillez-le

Observez si votre ado a un comportement violent depuis qu’il est petit, surtout depuis ses 10 ans. Si c’est le cas, prenez les mesures adéquates pour stopper le développement de cette personnalité.

 

« Lors de cette phase, les jeunes commencent à former leur caractère et ne sont pas encore totalement conscients des dangers auxquels ils peuvent être exposés »

Montrez-leur tout votre amour

En faisant cela, il se sentira aimé et en confiance. Dans ces circonstances, il est moins probable qu’il affiche un comportement violent.

Impliquez-vous émotionnellement avec l’adolescent

Pour l’aider dans son développement, il est important que, non seulement, vous lui expliquiez ce qu’il a mal fait, mais aussi que vous lui montriez comment il peut se mettre à la place de l’autre. Travailler l’empathie contribuera à diminuer le comportement violent envers les autres.

Supervisez-le

Vous êtes responsable de la santé et de la sécurité de l’adolescent. Par conséquent, il est nécessaire que vous sachiez avec qui il est ami et ce qu’ils font ensemble.

Ceci vous laissera plus tranquille et vous permettra de savoir ce que fait l’adolescent quand il n’est pas à la maison. Bien évidemment, vous devez respecter son intimité et son indépendance ; ne devenez pas son ombre car il ne fera que s’éloigner de vous.

Établissez des règles claires pour éviter la violence chez les adolescents

Les enfants ont besoin d’avoir des normes à suivre mais, à l’adolescence, celles-ci peuvent être négociées entre la mère et l’ado. Pour éviter la violence chez les adolescents, il est élémentaire d’établir une discipline pour le bon développement du jeune.

Faites en sorte qu’il pratique des activités différentes

 

Vous pouvez maintenir un adolescent loin de la violence en lui faisant pratiquer un sport d’équipe. Dans ce type de sport, il se libérera des tensions et apprendra à respecter des règles. Par ailleurs, il sera obligé de s’adapter et de faire partie d’un groupe de personnes égales.

Une autre alternative pour éviter la violence chez les adolescents serait de le motiver à faire du travail communautaire. Il existe des associations disposées à recevoir des adolescents qui souhaitent aider. Ceci lui apprendra à travailler en équipe et à respecter des règles qui pourront lui servir tout au long de sa vie.

Zéro bullying

Si l’ado est victime de bullying, agissez et parlez-en à ses professeurs ; impliquez-vous dans son éducation. Par ailleurs, vous devez garantir que ce problème ne se répète pas.

Si c’est une chose qui se produit depuis longtemps, vous pouvez penser à changer l’ado d’école. De cette façon, il pourra se faire une nouvelle réputation sans être étiqueté à l’avance.

Des jeunes qui font la fête

Drogues et alcool interdits

Il est important que vous surveilliez que votre ado ne consomme aucune drogue ou ne boive pas d’alcool. Ces mauvaises habitudes peuvent le mener à perdre conscience de ses actes dans de nombreuses situations, ce qui fait que les réactions violentes peuvent apparaître plus fréquemment.

 

Vous êtes donc responsable du développement de votre enfant ; vous devez par conséquent repérer n’importe quel signal mettant en danger son bien-être et celui de ceux qui l’entourent.