Comment éviter la rhinite allergique chez l'enfant ?

La rhinite allergique est l'une des maladies les plus courantes chez les enfants. Heureusement, il existe des déclencheurs clairs qui peuvent être évités. Découvrez-les ci-dessous.
Comment éviter la rhinite allergique chez l'enfant ?

Dernière mise à jour : 16 juillet, 2021

Actuellement, on estime que 20 % de la population souffre de rhinite allergique, dont 10 % sont des enfants. Il s’agit d’une inflammation de tous les tissus qui tapissent la muqueuse nasale. Elle peut aussi s’accompagner d’asthme.

Ce trouble affecte la muqueuse nasale. Il survient lorsque la personne inhale un agent auquel elle est allergique. La maladie est à l’origine de plusieurs symptômes, parmi lesquels :

  • Eternuements.
  • Démangeaison.
  • Obstruction des voies respiratoires.
  • Sécrétions nasales.
  • Manque d’odorat.

La plupart des symptômes ont un traitement. Dans les cas graves, des injections contre les allergies sont nécessaires. Certaines personnes peuvent essayer de surmonter l’allergie grâce au système immunitaire. Autrement dit, elles savent qu’elles deviennent plus sensibles à un certain allergène.

Par ailleurs, les symptômes durent généralement deux jours, parfois plus longtemps. Lorsqu’une personne atteinte de ce trouble inhale un agent allergène, le corps réagit à travers les signaux décrits. Cependant, une substance telle que le pollen provoque des allergies chez la personne qui continue de l’affecter pendant longtemps.

Types de rhinite allergique

Un enfant qui éternue dans l'herbe.

Il existe deux types de rhinite allergique, saisonnière et peranuelle. La rhinite allergique saisonnière et peranuelle peut survenir chez la même personne, elle est donc parfois récurrente. Les enfants, par exemple, peuvent être fréquemment affectés par les agents responsables.

Rhinite allergique saisonnière

La rhinite allergique saisonnière est aussi appelée rhume des foins, elle est causée par une réaction au pollen. Comme nous le savons, le pollen provient des plantes, des arbres, des graminées ou des mauvaises herbes.

Il est important de noter qu’en fonction du climat ou de la quantité de pollen présente dans l’air, cela peut affecter le développement des symptômes du rhume des foins. C’est-à-dire qu’il se manifeste à des moments précis de l’année. Par exemple, on peut noter son évolution en fonction de ces circonstances:

  • Les jours chauds, secs et venteux sont susceptibles d’avoir une grande quantité de pollen. De même, les mois de mai et juin sont ceux qui favorisent le plus de risques.
  • Lors des jours froids, pluvieux et humides, le pollen va principalement directement au sol.

Rhinite peranuelle

Elle est causée par les acariens, les moisissures, les squames animaliers, les produits de nettoyage, entre autres. Ces allergènes sont constamment présents dans l’environnement, c’est pourquoi on parle de rhinite peranuelle.

Par ailleurs, sachant que les allergènes peuvent être présents à tout moment de l’année et dans la maison, les moyens de les éviter sont difficiles. Cependant, nous pouvons essayer de les garder hors de nos maisons.

Conseils pour prévenir la rhinite allergique

Il existe plusieurs traitements pour ce trouble, tels que le mode de vie et l’évitement des allergènes. Des mesures peuvent être prises pour éviter les pollens qui provoquent des symptômes de rhinite allergique. Les mesures suivantes devraient être réalisées régulièrement:

  • La personne peut rester à l’intérieur où il y a la climatisation.
  • Dans la voiture, il est préférable de garder les vitres fermées.
  • De même, lorsque vous dormez, fermez les fenêtres pour avoir un sommeil confortable.
  • Gardez la maison propre, exempte de moisissure et d’objets pouvant accumuler de la poussière.
  • Évitez l’utilisation de produits de nettoyage qui peuvent être irritants.
  • Dans la chambre des enfants, il est préférable de réduire le nombre de surfaces non lavables. Comme le tapis, les rideaux et les plantes.

Quand faut-il aller chez le médecin ?

Le traitement médical est très important et indispensable pour pouvoir combattre ou réduire les allergies. Selon les symptômes, le médecin choisira un type de médicament. Généralement, l’âge et certaines autres maladies sont prises en compte, comme l’asthme.

Un enfant qui se mouche.

Pour traiter la rhinite légère, des lavages nasaux peuvent être faisables. Cela élimine tout le mucus du nez. En pharmacie, il existe des solutions salines, ou bien mieux, elles peuvent être préparées à la maison en utilisant une tasse d’eau chaude (250 millilitres), une demi-cuillère à café de sel (2,5 millilitres) et une pincée de bicarbonate de soude.

Cependant, vous devriez consulter un médecin dans les cas suivants.

  • Lorsque le traitement utilisé n’a plus d’effet sur la maladie.
  • Avec des symptômes graves de rhume des foins.
  • Les symptômes ne réagissent pas au traitement.
Cela pourrait vous intéresser ...
Les allergies alimentaires les plus communes chez les enfants
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Les allergies alimentaires les plus communes chez les enfants

Il est extrêmement important que les parents connaissent les allergies alimentaires les plus communes et réalisent les tests et examens adéquats.