Comment éviter la jalousie lorsque naît un frère

· 8 janvier 2019
Ne pas être jaloux peut sembler presque impossible. Qui n'a pas expérimenté cela ? D'où l'idée que les frères partagent tout ne s'applique pas toujours. Ce peut être un vrai défi pour les parents d'aider leurs enfants à éviter la jalousie quand naît un frère.

Dès l’arrivée d’un petit frère dans la famille, la jalousie peut être la réaction naturelle face à la menace de perdre l’amour de ses parents.

Néanmoins, alors qu’ils se disputent l’amour de leurs parents, les enfants peuvent apprendre beaucoup. Comment les guider dans cet apprentissage afin d’éviter la jalousie lors de l’arrivée d’un frère ?

Que faire lorsque vous attendez un autre enfant ?

L’arrivée d’un autre enfant entraîne de nombreux changements dans la famille. Il est possible que vos enfants aient des attentes erronées vis-à-vis de leur futur(e) frère ou soeur. Pour autant, les y préparer le plus tôt possible peut les aider à éviter la jalousie.

En premier lieu, vous devez leur faire savoir que vous êtes enceinte avant que s’en aperçoivent d’autres personnes. Ensuite, il est nécessaire que vous leur expliquiez d’avance que les bébés ont besoin de beaucoup d’attention.

En effet, ils ne peuvent pas se débrouiller seuls. Pour cela, vous pouvez vous aider de photos ou de vidéos d’eux bébés. Ils comprendront ainsi plus facilement.

En outre, faites en sorte qu’ils participent à la préparation de l’arrivée du bébé à la maison. Vous pouvez ainsi leur montrer les échographies ou leur permettre de mettre leur main sur votre ventre et de parler au bébé.

Symptômes de la jalousie en rapport avec l’arrivée du bébé

Certes, tous les enfants ne manifestent pas leur jalousie de la même manière, voici quelques symptômes qui peuvent apparaître.

    • Colère, angoisse, insécurité, tristesse. De telles émotions peuvent se somatiser par des maux de tête, de l’insomnie ou des vertiges.
    • Refus total du frère ou de la soeur.
    • Étape de régression. Ils tentent ainsi d’imiter le frère cadet. Dans ce cas, ils reprennent des comportements qu’ils avaient abandonnés, tel que sucer son pouce.
    • Ils essaient d’attirer l’attention à tout prix, souvent en rabaissent le bébé.
    • Comportement agressif. Ils peuvent en arriver à un affrontement verbal ou physique.

      Lisez également :
      Pourquoi les enfants aiment attirer l’attention ?

Deux enfants disputentComment éviter la jalousie à l’arrivée d’un frère ou d’un soeur ?

Bien sûr, il n’existe pas de formule magique pour éviter la jalousie. Néanmoins, avec les bons outils, vous pourrez aider les enfants à se canaliser correctement. Voici quelques conseils pratiques.

Réservez du temps

Faites l’effort pour être avec eux seuls pour partager un moment de qualité. Ce facteur est très important pour ne pas qu’ils se sentent « déplacés » à cause de l’arrivée du bébé.

Permettez qu’ils aident

Faites en sorte qu’ils vous aident à vous occuper de leur nouveau frère. Selon l’âge, l’on peut assigner des tâches au frère aîné. Vous lui ferez ainsi sentir qu’il est une partie importante de la famille. Certes, s’il ne veut pas le faire, l’on recommande de ne pas le forcer.

Enseignez-leur l’empathie

Enseignez-leur l’importance de l’empathie. Il est nécessaire qu’ils apprennent à comprendre les sentiments des autres. Montrez-leur ainsi les avantages d’être le frère aîné ou le cadet.

« Il est possible que vos enfants aient des attentes erronées vis-à-vis de leur futur(e) frère ou soeur. Pour autant, les y préparer le plus tôt possible peut les aider à éviter la jalousie. »

Traitement égal

Tentez de traiter à part égale chaque enfant. Certes, l’amour doit se partager correctement. Néanmoins, vous devrez souvent accorder un traitement particulier. Le cas échéant, le traitement dépendra de l’âge et de la personnalité de chacun.

Demandez la collaboration d’autres adultes

Rappelez à vos proches et ami(e)s qu’ils ne doivent pas laisser de côté le frère aîné. Au contraire, vos efforts pourraient se voir ralentis voire rendus nuls par une autre personne proche de l’enfant.

Enseignez-leur à partager

Aidez-les à développer leur individualité et à se respecter mutuellement. Au fur et à mesure qu’ils grandissent, les enfants doivent savoir partager l’espace avec leurs frères et soeurs.

6 choses à ne pas faire

Si vous souhaitez éviter la jalousie et favoriser de bonnes relations dans la famille, voici les choses à ne pas faire.

Changer la routine

Ne modifiez pas la routine qu’avaient vos enfants avant la naissance de votre autre bébé. Trop de changements en même temps peuvent être difficiles à assimiler. Faites en sorte que -dans la mesure du possible, cette nouvelle naissance ne coïncide pas avec un déménagement ou un changement d’école.

Penser qu’il ne l’aime pas

Ne pensez pas que la jalousie est une démonstration d’absence d’amour envers le bébé. Dans la plupart des cas, les enfants finissent par être aimés avec le temps et la maturité.

Faire des comparaisons

Ne comparez pas vos enfants. Certains de vos commentaires peuvent vous paraître une simple observation. Néanmoins, selon la forme que vous employez pour vous exprimer, ils peuvent avoir un impact sur vos enfants.

Une fille est jalouse du bébéNe pas faire attention à vos commentaires

De même, évitez les phrases qui reprochent voire interprètent d’une mauvaise manière ses actions. Par exemple, ordonner « Éloigne-toi du bébé » ou « Ne le touche pas » pourrait entraîner chez l’enfant un refus du bébé.

Ne pas le corriger

Corrigez son mauvais comportement, ne vous limitez pas à lui permettre de faire ce qu’il veut. Certains enfants peuvent chercher à attirer l’attention en rabaissant, en ridiculisant et en menaçant le cadet. Ne lui reprochez pas ses sentiments, ne les applaudissez pas non plus quand ils ne sont pas sages.

Enfin, éviter la jalousie lors de la naissance d’un frère ou d’une soeur est quelque chose de pratiquement impossible. Néanmoins, avec de la patience et de l’amour, vous pourrez les aider à gérer ces émotions.

Ainsi, vos enfants apprendront à vivre ensemble, à accepter leurs responsabilités et à respecter autrui.