Comment être mère et souffrir de TDAH ?

Les mères qui ont un TDAH sont affectées non seulement par la maladie, mais aussi par le double fardeau mental.
Comment être mère et souffrir de TDAH ?

Dernière mise à jour : 02 août, 2022

Le trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH) est une pathologie d’origine neurobiologique qui se manifeste par d’énormes difficultés de concentration, de planification ou d’organisation. Cependant, elle ne s’exprime pas toujours de la même manière et, selon les circonstances, elle peut causer plus ou moins de désagréments à ceux qui en souffrent. En ce sens, être mère et atteint de TDAH peut être tout un défi.

Chez les enfants, le signe le plus caractéristique est le mouvement et ils donnent l’impression qu’ils ne peuvent jamais rester assis. Mais les adultes, qui ont appris certaines normes sociales, manifestent leurs difficultés d’une autre manière. Ils déclarent avoir la sensation que le temps se dissout comme du sable entre leurs doigts.

Quand on parle de TDAH, on l’associe directement à l’enfance, puisque pendant longtemps on s’est focalisé dessus. Cependant, à un certain moment de la vie, ces nourrissons deviennent des adultes et le trouble ne disparaît pas comme par magie. Mais plutôt les difficultés changent.

D’autre part, le genre est aussi un déterminant qui a un impact différentiel sur les hommes et les femmes. Pensons qu’en général les hommes sont socialisés pour “être en mouvement” et ce sont eux qui sont le plus inculqués au sport et à l’activité physique. Pendant ce temps, les femmes sont socialisées plus calmes, plus “tranquilles”, en se concentrant sur d’autres tâches plus statiques.

Toutefois, si nous allons plus loin et réfléchissons à d’autres circonstances vitales, ce qui se passe pendant la maternité émerge. Être mère comporte déjà son propre défi qui, en général, a beaucoup de ce que le TDAH rend difficile. Comment être une mère atteinte de TDAH ?

Une mère qui travaille à la maison avec deux enfants agités;

Être mère et souffrir d’un trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH)

Pourquoi est-il important de mentionner à quel point la maternité est liée à l’hyperactivité ? Car il faut rendre visible et comprendre que les mères sont généralement confrontées en permanence à des sentiments de culpabilité. Non seulement à cause de leur propre exigence. Mais aussi parce que la société exige qu’elles soient de bonnes mères, des professionnelles qui réussissent, des femmes impeccables, avec la maison parfaite et d’excellente humeur. Tout cela ensemble et en même temps.

Comme vous pouvez le voir, les femmes sont davantage sollicitées que les hommes. Et lorsque ces mères vivent également avec leur TDAH, l’expérience peut être extrêmement frustrante. À son tour, la double charge mentale qui affecte ces mères est un facteur qui complique l’évolution de la maladie.

Dans de nombreux cas, les femmes reçoivent un diagnostic de trouble anxieux ou de dépression pendant la maternité. C’est une erreur, puisque le TDAH est laissé sans traitement approprié. Pour cette raison, il est crucial que les professionnels de la santé tiennent compte du sexe lors de l’exploration des symptômes typiques de cette maladie.

Lisez également: Les mères hypersensibles

Recommandations pour une mère atteinte de TDAH

Ensuite, nous allons vous donner quelques conseils utiles pour mener à bien votre rôle de mère si vous souffrez de TDAH.

Partager la parentalité

La coresponsabilité avec votre partenaire est essentielle pour le bien-être à la maison. Il est important que vous ne soyez pas la seule personne à connaître les horaires de vos enfants, à cuisiner ou à faire les courses.

Le TDAH pose un énorme défi dans la planification et la concentration. Par conséquent, si des milliers d’activités tournent toujours dans votre tête, tout sera doublement difficile et certaines tomberont à l’eau.

Ainsi, avoir un réseau de soutien va bien au-delà des murs de la maison. Il est également important de savoir déléguer et demander de l’aide à ses proches, qu’ils soient oncles, tantes ou amis.

Prendre soin de soi

Les femmes sont socialisées « par rapport à » pour s’occuper des autres. Le message qui nous vient dès le plus jeune âge est que nous sommes utiles tant que nous pouvons prendre soin des autres. Mais ce mandat oublie qu’il est tout aussi important de prendre soin de soi que de prendre soin des autres.

Parfois, il est nécessaire de se reposer, de rattraper les tâches en suspens, d’assister à des visites médicales ou de consacrer un moment aux loisirs personnels. Par conséquent, il est de la plus haute importance que vous puissiez vous mettre en avant, prendre soin de votre santé, vous accorder du temps libre et ne pas interrompre votre traitement.

Le TDAH a une charge génétique élevée. Alors n’oubliez pas de le mentionner au pédiatre de vos enfants, afin que les études nécessaires puissent être réalisées.

Avoir confiance en vous et apprécier qui vous êtes

Il est essentiel d’aborder les émotions chez les mères atteintes de TDAH. Car parfois elles vivent avec des hauts et des bas émotionnels, produit du sentiment de ne pas pouvoir tout faire et de ne pas arriver à temps avec les activités.

Cependant, cela ne peut être attribué uniquement à la maladie. Les exigences de la vie quotidienne sont excessives et vous essayez souvent de les jongler. Une mère atteinte de TDAH peut se sentir doublement accablée.

Quelle que soit la difficulté de la question, le TDAH n’est pas un obstacle à une vie de qualité. Néanmoins, il faut lui redonner sa place, ses soins, travailler sur les émotions qu’il suscite et surtout apprendre à gérer la culpabilité. De plus, la connaissance et l’acceptation de soi aide à identifier ses propres forces et faiblesses. Afin d’orienter un peu mieux l’intervention.

Enfin, la collaboration de l’environnement immédiat est très importante. Pour cela, il est nécessaire que celles qui donnent un coup de main soient correctement inform ées pour comprendre le contexte d’être une mère souffrant d’un TDAH.

Cela pourrait vous intéresser ...
4 conseils pour les mères stressées
Être parents
Lisez-le dans Être parents
4 conseils pour les mères stressées

Apprendre à gérer le stress et les émotions est essentiel pour que les mères se sentent moins stressées face aux défis parentaux.




Le contenu d'Être Parents est uniquement destiné à des fins éducatives et informatives. Il ne remplace à aucun moment le diagnostic, les conseils ou le traitement d'un professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.