Comment calmer le hoquet du bébé ?

19 juillet 2018
Le hoquet du bébé est très courant, tout comme la préoccupation des mamans de le faire disparaître rapidement. En suivant ces conseils utiles, cette contraction du diaphragme passera en quelques minutes.

Les défis du quotidien sont nombreux pour une femme lorsqu’elle met au monde un enfant. Parmi eux, on trouve celui de calmer le hoquet du bébé.

Le hoquet du bébé est une perturbation très fréquent chez les petits, en particulier chez les nouveau-nés. Au cours des premiers mois de la vie d’un enfant, le hoquet est très commun ; mais son apparition consécutive n’indique pas nécessairement un problème de santé important.

Qu’est-ce que le hoquet ?

Le hoquet est un mouvement soudain et involontaire du diaphragme répété à intervalles réguliers. Quand une personne a le hoquet, ses poumons expulsent de l’air de manière violente et intermittente en produisant un son caractéristique.

Quelles sont les causes possibles du hoquet chez les nourrissons ?

Les raisons les plus courantes pour lesquelles se produit le hoquet chez les bébés sont :

1. Un manque de développement du cardia

Le système digestif qui n’est pas encore développé complètement peut être une des causes de ce mal-être. Il existe une valvule appelée cardia chargée de faire communiquer l’œsophage avec l’estomac. Il peut arriver qu’elle ne se ferme pas complètement en raison d’un manque de développement et entraîne alors l’apparition du hoquet.

Il est très fréquent durant les premiers mois de la vie du bébé que cette perturbation se produise pour cette raison. Avec le développement et le renforcement des systèmes nerveux et digestifs, le hoquet appartiendra petit à petit au passé.

2. L’indigestion

Lorsque l’estomac du bébé est très rempli, le diaphragme est comprimé. Par conséquent, il est fort probable que le hoquet apparaisse.

Le hoquet du bébé peut être apaisé grâce à des massages sur le ventre et le dos.

3. Les pleurs

Lors des épisodes de pleurs intenses, le bébé inspire de l’air en excès et à une vitesse accélérée pour pouvoir se manifester.

Le hoquet peut alors apparaître après une crise de pleurs, suite à la quantité d’air aspiré en peu de temps. La même chose se produit quand le petit mange trop vite ou régurgite.

Comment éviter le hoquet chez le bébé ?

En suivant ces conseils pratiques, on peut éviter que le bébé souffre d’épisodes de hoquet :

  • Eviter les changements soudains de températures.
  • Bien sécher le nourrisson après le bain et éviter les expositions aux courants froids.
  • Nourrir le bébé seulement quand il est totalement tranquille.
  • Si votre petit pleure et s’agace en mangeant, changez fréquemment de position pour qu’il se calme et qu’il rote.
  • Ne pas lui donner à boire au milieu d’une crise de larmes. Le rassurer et l’apaiser avant de l’hydrater et de le nourrir.
  • Vérifiez toujours qu’il ait bien attrapé le mamelon avec sa bouche.
  • Choisissez la taille correcte de la tétine du biberon.
  • Respecter les horaires des repas.

« Quand une personne a le hoquet, ses poumons expulsent de l’air de manière violente et intermittente en produisant un son caractéristique ».

Comment calmer le hoquet du bébé ?

Il existe de nombreux mythes et stratégies des grands-mères pour calmer le hoquet des bébés. Certaines d’entre elles sont recommandées et d’autres non; le plus important est de connaître les options pour faire face à ce trouble gênant et intermittent.

1. Les massages

Le hoquet peut être inconfortable pour le bébé et pourrait provoquer de l’inquiétude ou des pleurs. Si cette situation se présente avec ces circonstances atténuantes, il est conseillé de calmer le bébé afin qu’il ne fasse plus d’aspirations brusques d’air.

Une bonne séance de massages doux sur le dos et sur l’abdomen aideront le nourrisson à se détendre et, par conséquent, à calmer le hoquet.

2. Contrôler la vitesse de la prise d’aliments

Il arrive que le bébé soit agacé de manger et le manifeste dans son attitude face au biberon ou au sein de sa maman. Si le petit a le hoquet, il est préférable de faire une pause pendant la prise alimentaire pour l’aider à le contrôler.

Il est judicieux de réaliser des pauses intercalées pendant les repas afin qu’il puisse expulser de l’air. Au moins dix minutes devraient y être consacrées après le repas.

La position verticale favorise l'expulsion de l'air et apaise le hoquet du bébé.

3. L’eau

Si le bébé est nourrit exclusivement au sein, on peut lui offrir quelques cuillères à café d’eau lentement et en tapotant légèrement sur son dos quand il a le hoquet.

Si l’enfant est un peu plus grand, ces petites cuillères peuvent être avec du miel ou du sucre à la place de l’eau.

4. Trouver une meilleure position pour lui

Tenir l’enfant en position verticale pour favoriser un rot aidera à calmer le hoquet. De même, réaliser de légers mouvements latéraux pour chercher à libérer les gaz sera d’une grande aide.

Eviter à tout prix de boucher le nez de votre enfant pour l’obliger à retenir sa respiration et faire disparaître le hoquet. Cette pratique, loin de calmer le hoquet du bébé, favorise le désespoir et les pleurs en aggravant la situation.

Comme nous l’avons souligné, certains conseils que nous avons l’habitude d’entendre pour arrêter le hoquet fonctionnent bel et bien. Toutefois, il en existe qui sont infondés et que nous devons éviter. Dans tous les cas, il est primordial de s’informer.

 

A découvrir aussi