Du berceau au lit sans pleurs : aider votre enfant est facile

· 5 janvier 2018
Passer du berceau au lit sans pleurs ni colère est facile quand l'enfant ne dort pas seul ; cependant, quand il s'agit de le changer de chambre et de le laisser seul toute la nuit, des doutes surgissent en nous.

Et s’il tombe du lit ? Et s’il a peur ? Et s’il ne veut pas dormir seul ? Et s’il est trop petit ? Et s’il se sent seul ?

D’abord, il faut comprendre que ces craintes ne sont pas spécifiques aux enfants dans la plupart des cas. Dans la plupart des cas, ce sont des peurs que les parents possèdent qui se transfèrent aux les enfants lorsque nous leur donnons plus d’importance qu’elles en ont réellement.

Quand faire le changement du berceau au lit ?

Tout d’abord, vous devez savoir qu‘il n’y a pas un moment ou un âge parfait pour faire le changement, bien qu’il ne soit pas recommandé que l’enfant ait plus de deux ans, car dormir avec ses parents deviendra une habitude. Il est bon que chaque parent soit guidé par son propre instinct, mais, rappelez-vous, nous devons éviter de tomber dans des peurs irrationnelles : en réalité, les enfants sont plus indépendants que nous ne le croyons.

Normalement, les parents profitent du moment où l’enfant ne rentre plus dans le berceau pour faire la transition au lit. C’est une excellente excuse pour qu’il commence à dormir seul. Mettre des barrières de protection pour que l’enfant ne tombe pas du nouveau lit permettra de rassurer les parents, en plus d’aider l’enfant à monter ou descendre du lit.

le bebe dort dans son lit

Il n’est pas conseillé que la transition coïncide avec l’arrivée d’un nouveau membre dans la famille, car l’enfant peut avoir l’impression que le changement se produit parce qu’il sera remplacé. Cela peut conduire à de nombreux épisodes de crises, à l’émergence de la jalousie ou simplement à la tristesse. Dans ces cas, il est conseillé d’habituer l’enfant à dormir seul quelques mois avant la naissance du nouveau-né, de cette façon l’enfant ne fera pas le lien avec celui-ci.

Au contraire, si l’enfant n’est pas le premier-né, il fera probablement la demande d’avoir son propre lit, car dans ces cas les enfants veulent se sentir plus vieux et imiter leurs frères et sœurs aînés.

L’adaptation à son nouveau lit

Chaque enfant est unique au monde. Il y a des enfants qui voient comme un privilège d’avoir leur propre lit et d’autres qui le perçoivent comme une punition ; il est important d’essayer que l’enfant ne pense jamais cela.

Les parents peuvent adopter certaines mesures afin que le passage du berceau à un lit soit le moins traumatisant possible ; elles sont les suivantes :

  • « Tu n’es plus un bébé, maintenant tu es grand ! » : Les enfants veulent toujours grandir rapidement et que nous les considérions comme « plus âgés ». La meilleure chose que nous puissions faire afin qu’ils commencent à dormir seuls est de leur dire qu’ils sont trop vieux pour dormir dans un berceau. Si nous leur faisons croire que ce sont eux qui veulent dormir seuls, ils seront ravis de la nouvelle expérience. Par exemple, si l’enfant a rangé ses jouets seul ou s’est bien comporté, nous pourrions lui dire : « puisque tu t’es si bien comporté aujourd’hui, tu peux dormir dans ton lit toute la nuit » ; de cette façon, l’enfant le verra comme une récompense.
bebe joue dans son lit

Associez-le à quelque chose d’amusant : une autre option consiste à associer le nouveau lit avec une activité que l’enfant aime faire. Lisez-lui une histoire juste avant de s’endormir, chantez une chanson qu’il aime, jouez cinq minutes avec lui et ses peluches avec lesquelles il va dormir ou racontez-lui une anecdote amusante par exemple. De cette façon, l’enfant verra le lit comme quelque chose de familier et amusant.

Personnalisez sa chambre : enfin, une bonne façon pour faciliter la transition de l’enfant à passer du berceau au lit et ressentir de l’appartenance face à sa nouvelle chambre, est de l’intégrer au processus de décoration et d’achat des draps, coussins, couettes, rideaux, poupées, etc. Il est également important que vous soyez présent lorsqu’il ordonnera sa chambre. De cette façon, l’enfant associera sa chambre à un endroit agréable et sera prêt à y passer du temps. Cela l’aidera également à ne pas avoir peur la nuit, car il saura qu’il est entouré de ses jouets et animaux en peluche.

Comme nous pourrons le constater, les enfants dans ces âges sont très sensibles et faciles à convaincre. Par conséquent, il est important de leur laisser voir à quel point nous sommes fiers d’eux, afin qu’ils soient convaincus et rassurés que ces changements soient pour leur propre bien.