Comment affronter le premier jour de lycée de mon enfant ?

23 août 2019
Commencer le lycée est une expérience qui peut s'avérer difficile, que ce soit pour les parents comme pour les nouveaux élèves. Cela est dû au grand changement dans la routine des adolescents.

Le premier jour de lycée peut parfois s’avérer décourageant. Mais souvenez-vous que ce n’a pas à être ainsi. Il existe des précautions basiques que nous pouvons prendre pour faire en sorte que ce jour soit normal et ainsi éviter le stress.

Étant donné que ce premier jour de lycée peut paraître très stressant -en raison de la grande transition dans la vie de notre enfant, nous vous donnerons aujourd’hui quelques conseils pour être sûrs que ce jour se passe le mieux possible. La rentrée au lycée deviendra ainsi une bonne expérience.

Le tuteur joue un rôle clé lors du premier jour de lycée et de l’année scolaire

Notre enfant devra travailler plus dur et commencer à être plus indépendant. Nous pouvons lui rappeler quelles ressources il trouvera au lycée pour l’aider. Son tuteur peut être quelqu’un en qui avoir confiance. Il sera son guide lors de ce premier jour de lycée et pendant le reste de l’année scolaire.

Des enfants sautent au lycée

Le tuteur peut également être essentiel dans la vie d’un adolescent au lycée. Il pourra devenir à terme une référence. Nous pouvons l’encourager à se rapprocher du tuteur, à lui poser des questions. Nous devons lui rappeler qu’il a l’option d’assister à des cours de soutien s’il en a besoin.

Notre enfant peut penser que les professeurs et le tuteur vont être plus exigeants ou distants avec lui qu’au collège. Cela n’est pas ainsi et on doit le lui expliquer. Les enseignants et le tuteur poursuivront toujours le même objectif qu’au collège : enseigner. En outre, ils seront là pour l’aider le cas échéant.

Les objectifs universitaires peuvent attendre

De nombreux élèves commencent leur premier jour de lycée en pensant qu’à la fin de l’éducation secondaire et après le baccalauréat, ils suivront des études universitaires concrètes. Ils veulent être médecins, informaticiens, maîtres, etc.

Ces objectifs peuvent changer avec le temps et ce n’est pas grave. Il est important de rappeler cela à notre enfant pour éviter des frustrations. Il sera ainsi plus serein lors de sa rentrée. Sa tranquillité, c’est notre tranquillité.

On doit faire connaître nos attentes dès le premier jour de lycée

Une bonne idée qui nous facilitera les choses ainsi qu’à nos enfants est d’aborder avec lui nos attentes face à cette nouvelle étape. Nous devons par exemple lui expliquer ce que nous attendons de ses notes et lui de nous dire ce qu’il attend.

Il faut également discuter des activités extrascolaires et de combien de temps ils vont avoir besoin pour la nouvelle charge de devoirs. Si tout est clair, ce jour sera sans aucun doute bien meilleur.

Communication

S’entendre sur la manière de communiquer est important. Savoir comment il va communiquer avec nous de l’établissement le cas échéant, par exemple, est quelque chose qui doit être concret pour votre enfant tout comme pour vous dès la rentrée.

Notre enfant et nous-mêmes devons connaître les règles de l’établissement en ce qui concerne les téléphones portablesIl faut savoir dans quel(s) cas ils sont permis. Par exemple, dans certains établissements, les téléphones doivent être éteints et seulement utilisés en cas d’urgence. Dans d’autres, ils peuvent être allumés mais en silencieux. Ils ne peuvent pas être consultés en classe.

La nouvelle charge de travail

Avec cette nouvelle étape, de nouvelles activités extrascolaires, une nouvelle vie sociale, notre enfant aura un emploi du temps bien chargé. Il faut que tout cela soit bien clair dès le premier jour de lycée.

Des enfants en train de faire leurs devoirs

Nous ne devons pas penser qu’il commence à nous ignorer s’il communique moins ou qu’il passe moins de temps avec nous. Il cherche probablement sa place dans un nouvel environnement. Il donne de la valeur à ses nouvelles responsabilités et se concentre sur la connaissance de son nouveau monde.

Nous ne devons pas essayer de résoudre ses problèmes

Grandir signifie, entre autres, assumer la responsabilité de nos propres actions. Dès le premier jour de lycée, nous devons nous y faire. Nous pouvons certes l’écouter, offrir nos suggestions et nos conseils. Néanmoins, nous ne devons pas essayer de résoudre tous ses problèmes.

Nous pouvons faire savoir à notre enfant que nous serons là en cas de problème mais sans jamais trop insister. Il doit en effet comprendre qu’il doit apprendre à résoudre les problèmes lui-même. En outre, nous lui démontrons ainsi que nous avons confiance en lui et nous renforçons de cette manière sa confiance en lui.

En définitive, en prenant compte de toutes les nouveautés qu’apporte cette nouvelle étape pour notre enfant et pour nous, cela aidera énormément. Nous pourrons ainsi mieux surmonter ce premier jour de lycée. Les autres jours se passeront aussi beaucoup mieux en suivant ces conseils basiques.

  • Eva Bach Cobacho. Adolescentes, qué maravilla. 2008. Plataforma Editorial S.L.