Changement d’école : ses effets et comment le surmonter

· 17 septembre 2018
Les changements chez les enfants provoquent différents types de réactions comme la peur, la méfiance et l'anxiété. Lors de la rentrée scolaire, l’enfant doit s'adapter à un nouvel environnement pour lequel il n'est pas toujours préparé.

Commencer l’année scolaire dans une nouvelle école implique un processus d’adaptation dans lequel l’enfant doit faire face à la peur de l’inconnu. Il peut faire preuve d’incertitude ou d’insécurité qui peuvent le faire se sentir sans défense face à cette nouvelle réalité. Si vous pensez à changer votre enfant d’école, pensez d’abord à comment ce changement peut l’affecter.

Toutefois, les changements peuvent ouvrir de nouvelles portes vers la maturité, bien que cela dépende de l’attitude de l’enfant. Vous pouvez l’aider dans cette période de changement.

Le rôle des parents dans le changement

Les changements font partie intégrante de la vie, ils ne mènent à affronter nos peurs, nos doutes et nos méfiances. Les enfants, avec leur expérience très restreinte, n’ont pas la capacité d’estimer les situations qu’ils vont vivre.

Par conséquent, les parents doivent les soutenir et les préparer pour qu’ils puissent vivre cette transition avec tranquillité, confiance et succès.

Néanmoins, vous devez savoir que chaque enfant aura sa propre façon d’exprimer la confusion qu’il ressent vis-à-vis du changement. C’est pour cette raison que vous devez être attentif aux signes qu’il vous envoie.

De plus, les parents doivent être présents pour aider les enfants et leur servir de guide. Comme ils représentent la stabilité pour les enfants, ce sont eux qui peuvent adoucir les conséquences du changement.

Comment le changement d’école affecte-t-il les enfants ?

En tant que mère, vous aurez expérimenté différents types de changements pendant votre vie. Par exemple, un changement de travail, d’amitié, de résidence, de médecin, etc. Ainsi, vous avez conscience que les changements peuvent affecter les enfants et les faire souffrir.

un changement d'école peut mener à l'isolement

Se défaire de tout ce qui représentait la stabilité pour l’enfant n’est pas chose facile. Il peut ainsi passer par un éventail de sentiments comme la nostalgie, la colère, la frustration, l’anxiété, la peur, le pessimisme, la tristesse, la joie et le stress.

On peut trouver parmi les changements à affronter :

  • Lier de nouvelles amitiés et se distancier un peu de celles passées.
  • S’adapter à de nouveaux professeurs et certainement de nouvelles méthodes de travail.
  • S’adapter à un nouvel environnement et à un nouveau climat.
  • Etre le centre de l’attention à cause du fait d’être le nouveau de la classe ou de l’école.
  • Utiliser des transports en commun différents et s’adapter à un nouvel itinéraire.

Certains enfants peuvent se montrer très réfractaires au changement, alors que d’autres y seront favorables et se montreront flexibles et sociables. Plus le changement est drastique, plus l’enfant peut exprimer son obstination.

Néanmoins, il est impossible de prédire avec exactitude l’impact qu’aura le changement d’école sur l’enfant. L’intensité des sentiments dépend de ce que l’enfant doit abandonner et ce à quoi il va devoir faire face.

Par conséquent, il est facile de conclure que si l’enfant se fait de nouveaux amis rapidement, le changement sera plus supportable. Vous devez prendre en compte qu’il est possible que ses résultats scolaires baissent ainsi que son rendement scolaire.

« Les changements peuvent ouvrir de nouvelles portes vers la maturité, bien que cela dépende de l’attitude de l’enfant. »

Comment réduire les effets d’un changement d’école chez l’enfant ?

Voici quelques exemples que vous pouvez suivre pour aider votre enfant à surmonter ce changement :

La communication et la sincérité

Lorsque vous savez que vous devrez changer votre enfant d’école, il vaut mieux lui dire le plus tôt possible. Parlez-lui ouvertement et laissez-lui la possibilité d’exprimer ses inquiétudes et son insécurité. Souvenez-vous qu’il peut se montrer réticent et négatif.

Ne lui mentez pas en lui disant que vous le protégerez des effets du changement, car tôt ou tard, il se rendra compte qu’il devra les affronter de toute façons.

Aidez-le à voir le changement différemment, mais de manière positive

Commencer une année scolaire dans une nouvelle école lui donnera l’occasion d’un nouveau départ, de se faire de nouveaux amis. Essayez de faire en sorte qu’il profite du changement plutôt qu’il n’en pâtisse.

Visitez l’école avec lui avant la rentrée

Ainsi, cela lui permettra de ne pas se sentir perdu lorsque les cours commenceront. Faites un tour dans les bâtiments qui seront son nouvel environnement. Lorsque c’est possible, il faudrait qu’il sache où se trouvent les nouvelles salles de classe, la bibliothèque, la cantine et la zone pour faire du sport.

Se préparer pour le premier jour de classe

La prévention est votre meilleure option. Plus votre enfant est informé, mieux cela sera pour vous deux. Expliquez-lui bien quels sont les horaires de début et de fin des cours, de quelles fournitures scolaires il va avoir besoin, qui seront ses professeurs et répondez à ses questions.

côté positif du changement

Encouragez-le à faire des activités extrascolaires

Une manière rapide de s’intégrer avec ses camarades en dehors de l’emploi du temps scolaire est qu’il participe à des activités extrascolaires. Demandez-lui s’il veut s’inscrire dans une équipe de sport collectif qu’il aime comme le football, le basket ou le volley. Si l’art lui plaît, vous pouvez l’inscrire dans un cours de musique, de peinture ou de théâtre.

Enfin, vous devez être patient et laisser le temps à votre enfant pour qu’il s’habitue au changement. Ainsi, il vivra de nouvelles expériences qui contribueront à sa maturité.

Si vous respectez son espace personnel et que vous lui donnez confiance en son nouvel environnement, vous l’aiderez en renforcer son estime de soi et son sentiment de sécurité. Ainsi, le changement d’école sera positif.