7 choses à savoir sur une grossesse après 35 ans

· 11 novembre 2017

Il existe certaines réalités inéluctables, comme le fait qu’à partir de 35 ans et à mesure que les femmes vieillissent, les difficultés de conception ainsi que les complications durant la grossesse et l’accouchement augmentent. 

Toutefois, une autre grande vérité est que de plus en plus de femmes attendent de consolider leurs études universitaires et d’équilibrer leur condition économique pour ensuite tomber enceinte.

Une brève recherche sur internet suffit pour connaître les éventuels risques d’une grossesse après 35 ans. Figurent entre autres, une incidence plus grande de césariennes, un risque deux fois plus élevé d’accouchement prématuré et 7% de plus de diabète gestationnel par rapport au reste de la population générale.

Cependant, toutes ces variables peuvent être surveillées si ces femmes devenues enceintes à un âge plus avancé se rendent de façon responsable à leurs rendez-vous chez le médecin et subissent tous les examens médicaux recommandés par les spécialistes.

Prendre soin de votre santé est essentiel pendant la grossesse

Une femme en pleine grossesse après 35 ans

Actuellement, une femme équilibrée qui vit une grossesse après 35 ans ne prend aucun risque pour sa propre santé, affirme la gynécologue Isabel Palencia. 

Et pour appuyer sa thèse, la spécialiste soutient que la femme d’aujourd’hui prend en général soin d’elle beaucoup plus qu’auparavant et a tendance à faire suivre et contrôler sa grossesse de manière très adéquate par le gynécologue.

Elle explique que les règles que doivent suivre les femmes engagées dans une grossesse après 35 ans, sont pratiquement les mêmes que pour une femme de 25 ans. Si ce n’est que les contrôles médicaux sont un peu plus exhaustifs et qu’elles doivent être plus rigoureuses au moment de suivre les instructions du gynécologue. « Comme pour toute grossesse, il faut éviter de prendre plus de neuf kilos, de fumer et de boire de l’alcool », recommande-t-elle.

Même si vous êtes en bonne santé, sachez que pour les spécialistes, une grossesse après 35 ans est considérée comme une grossesse à risque élevé. Par conséquent, à partir de cet âge, le risque de mortalité maternelle est plus grand.

Pour cette raison, les femmes doivent être conscientes des risques liés à la grossesse et doivent être suivies par des professionnels formés et en équipes pluridisciplinaires. Car en augmentant l’espérance de vie de ces femmes, celles-ci pourront s’occuper de leurs enfants pendant encore longtemps.

7 informations sur la grossesse après 35 ans

Être informée des avantages et des inconvénients de devenir enceinte après 35 ans est le meilleur guide que vous puissiez avoir au moment de planifier l’arrivée au monde de votre enfant.

Il n’y a pas de méthodes parfaites, néanmoins les médecins rappellent que le meilleur âge pour tomber enceinte reste entre 20 et 35 ans. L’horloge biologique est quelque chose que nous ne pouvons ni changer ni retarder, et c’est une réalité : de plus en plus de femmes préfèrent s’organiser et mûrir émotionnellement avant d’accoucher.

Toute femme a le droit et la liberté de décider quand elle a envie de concevoir. Voici 7 faits qui illustrent l’expérience d’une grossesse tardive :

  1. Les femmes ayant un premier enfant plus âgées peuvent vivre plus longtemps

    Selon une étude américaine, les femmes qui attendent avant d’avoir leur premier enfant vivraient plus longtemps que celles qui commencent plus jeunes à former une famille.

    Alors que les grossesses tardives augmentent le risque de fausses couches et de malformations congénitales, les chercheurs ont observé que les femmes qui vivent leur première grossesse à plus de 25 ans sont 11% plus susceptibles d’atteindre l’âge de 90 ans que les mères plus jeunes.

  2. De plus en plus de mères vivent une grossesse après 35 ans et elles et leur bébé sont en bonne santé

    Aux États-Unis, le nombre de premières naissances pour 1 000 femmes âgées de 35 à 39 ans a augmenté de 36% entre 1991 et 2001, et le taux chez les femmes âgées de 40 à 44 ans a atteint 70%.

  3. Être une maman plus âgée peut améliorer vos aptitudes mentales

    Une femme âgée enceinte avec son compagnon

    Selon une étude récente publiée dans le Journal of the American Geriatrics Society, le fait d’être mère après l’âge de 35 ans améliore les capacités mentales d’une femme. 

    Selon cette recherche, les femmes qui ont leur premier enfant à un âge avancé obtiennent de meilleurs résultats aux tests d’acuité mentale, de résolution de problèmes et de capacités verbales.

  4. Tomber enceinte après 35 ans augmente la probabilité d’avoir des jumeaux

    Une donnée sur la grossesse à un âge plus élevé est qu’elle augmente les chances d’avoir des jumeaux (ou grossesses multiples), non seulement avec les traitements de fertilité mais également de manière naturelle.

  5. Devenir enceinte à plus de 35 ans augmente considérablement le risque d’avoir un bébé ayant une malformation congénitale

    Le problème le plus courant qui affecte les chromosomes est le Syndrome de Down, une maladie caractérisée par le fait que l’enfant ait un chromosome de plus que la normale.

    Les statistiques révèlent les données suivantes : à 25 ans, une femme a une chance sur 1 250 d’avoir un bébé atteint du Syndrome de Down; 1 sur 1 000 à l’âge de 30 ans; 1 sur 400 à l’âge de 35 ans; 1 sur 100 à 40 ans et à 45 ans, 1 chance sur 30.

  6. Après 35 ans, l’accouchement est souvent plus difficile

    Selon le docteur espagnol Isabel Palencia, les premières mères âgées de plus de 35 ans ont tendance à vivre un accouchement plus compliqué.

    Elle explique que « l’étape de dilatation est plus longue car les tissus sont plus durs. Par conséquent, l’expulsion est plus lente et entraîne un risque plus accru de souffrance fœtale ».

  7. Les femmes enceintes à un âge avancé encourent un risque plus élevé de pré-éclampsie et d’éclampsie

    Le risque de pré-éclampsie et d’éclampsie est plus fort chez les femmes qui ont leur premier enfant à un âge avancé. Les raisons de ce phénomène ne sont pas très claires. Dans certains cas, cela se produit à la suite d’une hypertension artérielle ou d’un diabète présent avant de devenir enceinte.

Quelques considérations à prendre pendant la grossesse de femmes plus âgées

Tout d’abord et cela n’a rien à voir avec l’âge, toute femme désirant devenir enceinte de manière planifiée doit bénéficier d’un excellent état de santé, car cela l’aidera à profiter de cette merveilleuse expérience.

C’est pourquoi nous vous proposons ces quelques considérations à prendre en compte si vous avez plus de 35 ans et que vous voulez jouir d’une grossesse en bonne santé :

  • Consulter un médecin avant de tomber enceinte
  • Avant et pendant le premier mois de la grossesse, prendre quotidiennement un complexe de vitamines prescrit par le médecin. Opter pour celles qui contiennent 500 milligrammes d’acide folique car elles aident à prévenir les anomalies du tube neural.
  • Commencer la grossesse avec un poids sain (ni trop de surpoids, ni une insuffisance pondérale)
  • Dès le début de la grossesse, se rendre régulièrement aux examens pré-natals, sans en manquer un seul.
  • Avoir une alimentation variée et nutritive et accorder une attention particulière aux aliments qui contiennent naturellement de l’acide folique : jus d’orange, légumineuses, céréales et légumes.