Chère Maman, merci d’être là

4 août 2018
Chère Maman, je ne sais pas comment te dire l'important que tu es pour moi. Tu as toujours été à mes côtés, en m'offrant ton soutien et ton amour. Tu m'as fait sentir infiniment unique et spéciale. Pour cela, je veux te dire merci aujourd'hui.

Je sais que nous ne sommes plus aussi unies qu’avant. Quand j’étais petite, nous prenions toujours du temps l’une pour l’autre. Je me rappelle que nous jouions ensemble, nous riions et nous faisions des milliers de choses amusantes. Nous allions parfois au ciné, faire du shopping, ou nous promener, tout simplement.

Peu m’importait où nous allions, tant que tu étais avec moi. Chaque seconde partagée était un instant de bonheur et je souhaitais qu’il ne s’arrête jamais.

Peu importe s’il faisait froid ou s’il pleuvait, puisque tu savais toujours trouver le côté positif jusqu’au climat le plus défavorable.

Merci maman

Tu m’as enseigné à être positive. À ne pas m’effondrer devant les petits problèmes du quotidien, bien que parfois, je voulais seulement m’en dérober. Tu me disais toujours que dans cette vie, il faut être courageuse parce qu’il y avait trop de lâches. 

Ma chère Maman, si seulement il y avait plus de personnes comme toi. Des gens prêts à aider les autres sans rien attendre en retour, qui essaient seulement de faire le bien. Dans ce monde corrompu par la guerre et la hainetu es la lumière dans les ténèbres.

Chère Maman, merci pour tes colères

Je me rappelle de toutes et de chacune de nos disputes. Bien que ce ne soient pas des moments dignes de nostalgie, mon esprit les accumule comme s’il s’agissait de pépites d’or. Avec le temps qui passe, ils sont devenus de précieuses leçons vitales qui m’ont aidé à mûrir.

Qui allait me dire quand nous criions et que nous disputions, que je pourrais tirer quelque chose de bon de cette situation. Que tant de larmes et de contrariétés seraient pour mon bien, et que je t’en serais éternellement reconnaissante. Sans tes corrections, je n’aurais jamais appris à faire les choses convenablement.

Tu as toujours été la première à me conseiller, à m’expliquer les choses que j’ai mal faites. Beaucoup de mères n’auraient pas eu ta tempérance et ta sérénité lorsque tu me disputais. Je regrette toutes ces fois où j’ai mal réagi, en te traitant injustement. 

Tu es l’une des personnes les plus merveilleuses que je possède dans ma vie, ma chère Maman. Je peux paraître froide ou trop indépendante, mais cela ne signifie rien. Malgré tout, mon amour pour toi est toujours insurmontable.

Ce qui nous unit est trop fort pour être détruit. Peu importe ce qu’il s’est passé, je sais toujours que tu seras avec moi quand j’en aurais besoin. Ce que nous ressentons toutes deux est quelque chose de si intime et si beau que même la mort n’y fera rien. 

Chère maman, merci d'être là

J’ai besoin de toi dans mon futur mais aussi dans mon présent

Quand j’étais petite, je pensais que je n’aurais pas besoin de toi plus tard. J’imaginais devenir une adulte forte et sûre, sans besoin de me sentir protégée. Et tu n’imagines pas comme je me trompais.

Tu ne t’imagines pas le nombre de nuits blanches que j’ai passées en pensant à toi. Tu me manquais. Je voulais revenir à l’enfance, je voulais me sentir rassurée à tes côtés.

Je suis arrivée à la conclusion qu’importe combien je grandis, je vais toujours avoir besoin de ma mère. Cette voix sage qui me donne les meilleurs conseils. Cette confidente qui garde mes secrets les plus obscurs. La seule personne dans le monde en qui je peux avoir une confiance aveugle.

Même quand ce sera mon tour et que j’aurais mes propres enfants, tu resteras mon principal soutien. Le lien que nous avons est relativement difficile à égaler. Je me sens très chanceuse. Avec juste un regard, nous savons ce que l’autre pense, et ça, c’est merveilleux.

Je connais quelques personnes qui n’ont pas eu ma chance. Qui ont eu la malchance d’avoir une mère toxique, qui ne les traitaient pas bien et qui les faisaient se sentir misérables. J’aimerais te partager avec eux, pour qu’ils sachent ce qu’est un tel amour : sans aucune réserve.

Parfois, j’ai peur, parce que je ne crois pas pouvoir le faire aussi bien que toi. Penser que je ne serai pas à la hauteur me terrifie. De même, de ne savoir donner à mes enfants l’amour que tu m’as donné. Je sais que tu me diras que c’est une bêtise. Mais c’est horrible de penser que je ne t’arriverais jamais à la cheville.

Pour cela, chère Maman,  je veux que tu m’accompagnes dans ce périple. Je souhaite que nous retrouvions du temps pour nous voir, pour discuter et nous donner des conseils. Je suis consciente que c’est génial de t’avoir dans ma vie. Je veux en profiter. Merci beaucoup pour être là, toujours et contre tout pronostic.

Je t’aime, Maman.

 

A découvrir aussi