Certains aliments peuvent-ils altérer les mouvements du fœtus ?

· 24 septembre 2018
Beaucoup se demandent si certains aliments peuvent altérer les mouvements du fœtus ou non.

Le premier aliment que l’on peut associer aux mouvements du fœtus est le chocolat. De même, on considère que les sucreries en général provoquent une activité plus importante du bébé quand il est dans le ventre de la mère.

La majorité des mères essaient d’interagir avec le bébé quand il est dans leur ventre. Il est courant de se rapprocher du ventre pour pouvoir sentir ses mouvements. Nous mettons également de la musique ou nous approchons de la lumière pour observer une réaction.

Néanmoins, il est possible que les médecins recommandent la consommation de certains aliments pour provoquer plus d’activité.

Malgré toutes ces « croyances », on sait que le bébé bouge plusieurs fois par jour sans recevoir de stimulus. Le mouvement est un fait, car c’est un être vivant et donc il n’est pas immobile. Un bébé peut bâiller in utero, plier ses extrémités, se retourner et s’étirer.

Le fœtus bouge, car il est en bonne santé et qu’il se développe. Sa respiration, sa déglutition et succion génèrent également certains mouvements.

Toute cette activité ne peut pas toujours se ressentir en dehors de l’utérus, mais c’est tout à fait identifiable sur les échographies.

Relation entre la nourriture et les mouvements du fœtus

Comme nous l’avons dit précédemment, le fœtus bouge sans cesse. Cependant, pour que la mère sente le bébé bouger, il doit y avoir contact avec la paroi utérine.

Ainsi, la majeure partie de ses mouvements passent inaperçus. Par contre, dès la huitième semaine de grossesse, on peut observer un bébé en mouvement grâce à l’échographie.

Pour que les mouvements se ressentent à l’extérieur, il faut toutefois que le bébé ait au moins 16 semaines. Néanmoins, parfois, les mouvements du bébé sont tellement répétés et brusques que les femmes peuvent ressentir une pression dans l’abdomen.

En général cette sensation est en lien avec l’alimentation de la mère. Les médecins affirment que le glucose joue un rôle dans ce phénomène.

le chocolat influence les mouvements du fœtus

Dans un laps de 24 heures, la mère doit sentir le fœtus bouger au moins 10 fois. Tout le monde s’entend sur le fait qu’il est plus fréquent de le sentir entre 30 minutes et 1 heure après que la mère a mangé.

Toute la nourriture que nous ingérons peut se transformer en glucose et cela fonctionne comme un stimulant pour le fœtus. Cette substance parvient au bébé via le cordon ombilical.

Les mouvements sont plus intenses en majorité lorsque la mère est active, lorsqu’il y a des bruits et des sons qui passent par les vibrations du ventre de la mère, pendant la nuit ou après qu’elle a mangé. Le fœtus reçoit du glucose produit récemment et cela le réveille.

– Alvaro Cano, périnatalogue

Ainsi, nous pouvons affirmer que la nourriture influence les mouvements du fœtus. Par conséquent, ses mouvements doux et normaux sont un peu plus intenses après que la mère a mangé.

De plus, il est possible d’affirmer que les aliments sucrés provoquent une activité plus intense du fœtus à cause de l’augmentation du taux de glucose produit pendant le métabolisme.

Les experts affirment que n’importe quel aliment active les mouvements du fœtus, car l’activité gastrique reprend.

D’autres stimulus peuvent induire des mouvements du foetus

Le gynécologue-obstétricien Guillermo Obando assure que la baisse du taux de glucose dans le sang peut induire une baisse des mouvements du fœtus.

En général, on associe l’alimentation de la mère aux mouvements du bébé in utero. Ainsi, lorsque la quantité de glucose dans le sang de la mère augmente, le bébé le reçoit aussi.

De même, d’autres éléments sont liés ; par exemple, l’ingestion d’aliments froids peut également provoquer une augmentation des mouvements du fœtus.

De plus, l’activité propre de la mère incite le bébé à bouger ou non. Par conséquent, on conseille parfois à la mère de réveiller le bébé avec des aliments.

D’autres stimulants peuvent être la lumière, le bruit et les vibrations. A la fin de la grossesse, l’activité du bébé se ressent plus, bien qu’il n’ait plus autant d’espace pour bouger.

Les médecins conseillent de compter les coups du bébé pour s’assurer que tout va bien. Dans ce sens, si vous remarquez que les mouvements sont insuffisants, vous pouvez toujours stimuler votre bébé grâce aux aliments.

mouvements du fœtus selon les aliments

La communication du fœtus avec l’extérieur n’est pas aussi limitée. Le bébé peut entendre ou percevoir les émotions de la mère. Il peut également se connecter aux vibrations ou bien aux changements externes.

Toutefois, la connexion principale qu’il possède est celle avec la substance dans le ventre de la mère. C’est pour cette raison que les aliments le stimulent, tout comme la fumée de tabac ou bien la caféine.

Ainsi, il est très important d’avoir sous contrôle ce que nous mangeons ou ce que nous ingérons de manière générale pendant la grossesse.