Ce qu’il ne faut pas dire à une femme enceinte

31 août 2018
Il est bien évident que pour toutes les mamans, la grossesse et l'accouchement sont des étapes inévitables. Il est tout aussi évident qu'il y certaines choses à ne pas dire à une femme enceinte, et encore moins s'il s'agit de la première grossesse, aussi amies que vous soyez. Si vous souhaitez l'aider, lisez attentivement les conseils que nous vous proposons par la suite dans cet article.

Certaines choses qu’il ne faut pas dire à une femme enceinte…

Lui parler de son poids

Le poids est l’une des questions qui peut parfois devenir une véritable obsession pour les femmes enceintes. Ainsi, il arrive souvent que ce soit les sages-femmes ou les gynécologues eux-mêmes qui contribuent à faire grandir cette préoccupation. Certains d’entres eux suggèrent d’être tout particulièrement attentif aux changements qui apparaissent sur la balance et d’autres vont mêmes jusqu’à suggérer de surveiller méticuleusement les calories absorbées à chaque repas.

Ainsi, la plupart du temps, répéter à une femme enceinte qu’elle a pris du poids ne fera qu’accentuer ses craintes et son stress. En tant qu’amie ou membre de la famille, le mieux que vous puissiez faire est de l’inciter à faire attention à son alimentation et, une fois qu’elle a accouché, l’encourager à récupérer sa silhouette en un temps raisonnable. Bien entendu, tout cela sans lui mettre de pression ou la précipiter.

Les choses à ne pas dire à une femme enceinte

Partager votre expérience de l’accouchement

Quand une femme est enceinte, l’une des premières choses qu’elle fait est d’aller en librairie au rayon maternité et chercher des livres à propos de la grossesse et de l’accouchement. Ces livres la plupart du temps délivre une vision physiologique et médicale de ces sujets.

Pour cette raison, toutes les femmes enceintes s’intéressent à savoir comment se déroule le moment de l’accouchement d’un point de vue plus personnel. Si vous avez déjà connu cette expérience, sachez que pour autant chaque femme est différente, et d’autant plus quand il en va de la grossesse.

De la même manière, si votre accouchement a été merveilleux ou alors très douloureux, essayez autant que possible de le raconter de façon neutre. Il est important qu’elle n’arrive pas au moment de l’accouchement avec des idées préconçues, dans la mesure où cela ne se déroulera sûrement pas comme prévu. Cela ne signifie pas pour autant que vous ne devez pas parler de ce sujet, mais pensez bien à souligner que ce vous lui racontez n’est pas définitif. Ainsi elle n’aura pas une information trop biaisée, basée sur une expérience extérieure.

Quand arrive le moment de l’accouchement elle se rendra réalisera que, malgré tout ce qu’elle aura appris à ce sujet, le meilleur apprentissage est celui de son expérience propre.

Lui dire qu’elle est énervante ou qu’elle a l’air fatiguée

La progestérone et les œstrogènes, combinés à une sensibilité élevée face à ses changements profonds évidents, sont responsables d’une série de changements que connait chaque femme enceinte.

Ainsi, il est normal qu’il y ait des jours où le moral est plus bas, et d’autres où elle a besoin de se déverser et de se confier. Dans tous les cas, ce qu’il ne faut jamais dire à une femme enceinte c’est qu’elle « est énervante », car même si c’est vrai, elle a le droit de l’être.

De la même façon, il est évident que la fatigue se manifeste de manière latente pendant la grossesse. Cela est dû aux changements hormonaux et à l’augmentation drastique de progestérone, l’hormone qui régule le cycle reproductif et qui a également un effet tranquillisant. Tout ces facteurs, combinés aux troubles du sommeil pendant la nuit, fait que la fatigue est quotidienne et constante.

Les choses à ne pas dire à une femme enceinte

Avant de lui faire la réflexion qu’elle est plus énervante qu’à l’accoutumé ou que sa fatigue est manifeste, essayez de vous mettre à sa place, demandez lui comment elle va et comment elle se sent.

L’encourager à faire le sport qu’elle ne faisait pas avant

Bien souvent, quand nous avons dans notre entourage une personne enceinte, nous pensons que nous pouvons nous transformer en coach personnel.

Nous savons tous que le sport est une bonne chose pour toute personne, enceinte ou non. Mais si une femme ne faisait pas particulièrement de sport avant la grossesse, ce n’est peut-être pas le meilleur moment pour commencer. 

Il faut prendre en considération que toutes les grossesses ne sont pas identiques, et que beaucoup de femmes enceintes souffrent de vomissements et de nausées pendant les 9 mois. De plus, les 10 ou 20 kilos en plus font que souvent le seul mot « sport » semble effrayant. Ainsi, il ne faut pas l’accabler, la laisser faire ce qu’elle peut et ce que son corps lui permet.

Bien souvent les conseils que nous donnons, bien qu’ils soient plein de bonne volonté, finissent par accabler, voire embrouiller les femmes enceintes. Ainsi, si vous souhaitez être utile, il est sans doute mieux que vous attendiez qu’elle vous demande des conseils par elle-même, ou qu’elle veule simplement partager avec vous ce qu’elle ressent. Dans la majorité des cas, elle préférera simplement une amie disposée à lui prêter une oreille attentive.

 

A découvrir aussi